Articles récents

N’Djaména frappée par deux attentats-suicide

Deux attentats-suicide ont visé lundi le commissariat central de N’Djamena et l’école de police du Tchad, faisant de nombreux morts, a indiqué à l’AFP un responsable de la police tchadienne.

N'Djaména frappée par deux attentats-suicide dans ACTUALITES 11401337_10204409393055393_225981608879129099_n-300x223Ces attentats ont également fait des blessés, a ajouté sous couvert d’anonymat ce responsable de la police de la capitale, où les mesures de sécurité avaient été considérablement renforcées depuis plusieurs mois face à la menace d’attaques des islamistes armés nigérians de Boko Haram.

Des forces de sécurité ont pris position dans la ville après les attentats, selon des habitants. Le gouvernement tenait de son côté une réunion de crise sur les attaques, a-t-on indiqué par ailleurs de source officielle.

Le Tchad a engagé son armée au Nigeria contre les islamistes de Boko Haram, dont le chef Abubakar Shekau a menacé à plusieurs reprises de s’en prendre aux intérêts tchadiens.

La semaine dernière, le Nigeria et ses voisins ont convenu de mettre sur pied d’ici juillet une force régionale dont le but affiché est d’écraser l’insurrection de Boko Haram, désormais affilié au groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui a fait plus de 15.000 morts depuis 2009.


Kévin N’Doram passe pro à l’AS Monaco

Kévin N'Doram passe pro à l'AS Monaco dans ACTUALITES kevin-ndoramKévin N’Doram, fils de l’ancien international tchadien, Japhet, a signé son premier contrat professionnel avec l’AS Monaco, comme pressenti ces dernières semaines. Champion de France U19 avec le club de la Principauté en 2013, il évolue au poste de défenseur central.

Je suis très heureux d’officialiser la signature de mon premier contrat professionnel avec l’AS Monaco mon club de cœur et formateur.  Je voudrais remercier toutes les personnes qui m’ont accompagné durant mon parcours, les personnes qui ont toujours su m’encourager, me conseiller, mais surtout me recadrer quant il le fallait. En espérant que c’est le début d’une belle et longue carrière. Seuls les vrais me connaissent et savent que  » Je me suis fait tout seul « 

Source: lequipe.fr


Eliminatoires CAN 2017: L’équipe nationale de football du Tchad chassée de son hôtel à Paris pour non paiement de la facture

Selon certaines informations relayées par la presse, les joueurs de l’équipe nationale tchadienne seraient entrés en grève et refusent de quitter Paris pour Kaduna au Nigeria où ils doivent livrer leur première rencontre des éliminatoires de la CAN 2017 ce samedi 13 juin 2015. La direction de l’hôtel où sont logés les Saos a décidé de les virer de l’hôtel pour des factures non-payées.

Eliminatoires CAN 2017: L’équipe nationale de football du Tchad chassée de son hôtel à Paris pour non paiement de la facture dans ACTUALITES sao-tchadLes Sao qui refusent de quitter Paris pour Kaduna, revendiquent entre autres, les primes de casernement, les frais de mission, de transport, et leur prise en charge. Pendant leur séjour à Paris, les Saos ont livré une rencontre amicale contre la Guinée Conakry et les Saos ont eu à arracher la victoire (2-1) à la dernière minute du temps réglementaire.

Au moment où les tchadiens réclament les primes, les Super Eagles qui les attendent à Kaduna samedi prochain ont décidé de reverser les primes du match contre le Tchad à un orphelinat. En pleine préparation de leur premier match éliminatoire à la CAN 2017 face au Tchad, les joueurs de la sélection nigériane ont pris le temps de se rendre à l’orphelinat Jésus-Christ de Kubwa où des produits alimentaires, articles de toilette et autres produits de première nécessité ont été remis aux enfants de la structure. Ils ont également indiqué que leurs primes de match face aux Saos du Tchad seraient reversées à l’orphelinat afin de lui permettre d’y améliorer l’hébergement et la qualité de l’enseignement.


Boko Haram : Mini-sommet des cinq pays du Lac Tchad

Le nouveau président nigérian, Muhammadu Buhari accueille ce jeudi à Abuja, les dirigeants des différents pays confrontés à la menace de Boko Haram, pour améliorer les moyens de lutte de la coalition militaire régionale contre la secte terroriste. 

idriss deby et Muhammadu BuhariFace à la menace grandissante que fait peser la mouvance islamiste sur la région du lac Tchad, les différents pays de la coalition militaire régionale ont décidé de se réunir dans la capitale nigériane afin de boucler les derniers préparatifs à l’instauration d’une nouvelle alliance régionale plus soudée. Cette rencontre rassemble autour de la table des discussions, les chefs d’Etat du Niger, du Nigeria, du Tchad, du Cameroun et du Benin, les cinq pays formant la coalition régionale anti-Boko Haram. 

Le mini-sommet a été précédé par des discussions préalables, entamées dès mardi, entre les dirigeants militaires des cinq pays de la région du lac Tchad. Deux jours ont été nécessaires aux ministres de la Défense et aux chefs militaires des armées des cinq pays pour se mettre d’accord sur les modalités d’instauration d’une nouvelle coalition militaire régionale.

D’après des sources informées à Abuja, cette nouvelle force aura le soutien de l’Union Africaine (UA). Elle sera aussi plus homogène que l’actuelle coalition militaire qui souffre d’une dispersion au niveau du commandement et des décisions stratégiques. Pour mener à bien la mission de lutte contre la secte islamiste Boko Haram, les membres de cette force régionale prévoient de débourser quelque 30 millions de dollars durant les 12 prochains mois, pour la construction du nouveau siège de la force qui sera basé à Ndjamena au Tchad. 

Le commandement de la force sera dirigé par un haut gradé militaire nigérian. Pour se faire, Buhari a ordonné le transfert du quartier général (QG) de son armée à Maiduguri, ville du nord-est du pays, le fief de la mouvance islamiste Boko Haram.

Abuja © 2015 Agence Afrique


Les douze règles du journalisme « indépendant » qui couvre le conflit israélo-arabe

Les douze règles du journalisme Règle n° 1 : Au Proche-Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers, et c’est toujours Israël qui se défend. Cela s’appelle des représailles.

Règle n° 2 : Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n’ont pas le droit de tuer des civils de l’autre camp. Cela s’appelle du terrorisme.

Règle n° 3 : Israël a le droit de tuer les civils arabes. Cela s’appelle de la légitime défense.

Règle n° 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l’appellent à la retenue. Cela s’appelle la réaction de la communauté internationale.

Règle n° 5 : Les Palestiniens et les Libanais n’ont pas le droit de capturer des militaires israéliens ; c’est un enlèvement, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats.

Règle n° 6 : Les Israéliens ont le droit d’enlever autant de Palestiniens qu’ils le souhaitent (environ 10 000 prisonniers à ce jour, dont près de 300 enfants). Il n’y a aucune limite et ils n’ont pas besoin d’en apporter la preuve de culpabilité des personnes enlevées. Il suffit juste de dire le mot magique « terroriste ».

Règle n° 7 : Quand vous dites « Hezbollah », il faut toujours ajouter l’expression « soutenu par la Syrie et l’Iran ».

Règle n° 8 : Quand vous dites « Israël », il ne faut surtout pas ajouter : « soutenu par les États-Unis, la France et l’Europe », car on pourrait croire qu’il s’agit d’un conflit déséquilibré.

Règle n° 9 : Ne jamais parler de « territoires occupés », dites seulement «territoires», ni de résolutions de l’ONU, ni de violations du droit international, ni des conventions de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l’auditeur.

Règle n° 10 : Ne pas dire « armée israélienne », appelez-la affectueusement par son petit nom, Tsahal.

Règle n° 11 : Les Israéliens parlent mieux le français et l’anglais que les Arabes. Ce qui explique qu’on leur donne, ainsi qu’à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole. Ainsi, ils peuvent mieux nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 10). Cela s’appelle de la neutralité journalistique.

Règle n° 12 : Si vous n’êtes pas d’accord avec ces règles, ou si vous trouvez qu’elles favorisent une partie dans le conflit contre une autre, c’est que vous êtes un « dangereux antisémite ».

Articles plus anciens

Visite de Hollande au Tchad : installation du dispositif Barkhane

Tchad : avec le MiG-29, l’armée entre dans le club des forces aériennes supersoniques

Centrafrique: 14.000 musulmans piégés dans « Boda la belle »

Le conseiller chargé des missions à la Mediature de la République, Ahmat Mahamat Yacoub Dobio, évoque le retrait du contingent tchadien de la MISCA

A la découverte de N’Djaména, la chouette

Le Tchad retire ses forces de la MISCA

Ouagadougou: Des étudiants tchadiens en sit-in devant leur ambassade

Centrafrique : L’armée tchadienne riposte à une tentative d’embuscade

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...