Archives pour la catégorie SOCIAL

Tchad: 9 policiers blessés et 150 arrestations lors d’une manifestation d’étudiants

Neuf policiers ont été blessés et 150 personnes arrêtées jeudi à N’Djamena lors d’un mouvement d’étudiants réclamant le paiement de leur bourse, mouvement qui avait déjà fait 28 blessés légers chez les manifestants mercredi, de source ministérielle et hospitalière.

img4970.jpg« Nous déplorons neuf blessés parmi les policiers mais je n’ai pas d’information sur la présence de blessés chez les manifestants », a déclaré à l’AFP le ministre tchadien de la Sécurité publique, Abdekerim Ahmadaye, à la suite d’affrontements lors d’une manifestation étudiante jeudi.

« La plupart (des 150 personnes arrêtées) ne sont pas des étudiants mais des individus qui se sont mélangés à eux et se sont livrés à des actes de vandalisme », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur, Ahmat Djidda Mahamat. Les mineurs seront « rapidement remis à leurs parents » et les autres « entendus et déférés », selon M. Ahmadaye.

(suite…)

Crise sociale : la situation s’amplifie par la descente dans les rues des étudiants et élèves

000par65820610.jpgN’Djaména, le 10 novembre 2011 – Depuis quelques semaines, le pays traverse une crise sociale. Tout a commencé par la descente dans les rues des ex-travailleurs du site pétrolier de Komé, la grève lancée par les centrales syndicales demandant le relèvement de la grille salariale des agents de l’Etat suivie par la revendication des  six (6) mois des arriérés des bourses des étudiants.

Le gouvernement a tenté de remédier à la situation en multipliant des  négociations, mais tout n’a accouché d’une souris, malgré la proposition d’une augmentation de salaire à 20%.

Ce matin 10 novembre 2011, les étudiants appuyés par les élèves de différents établissements d’enseignement public sont descendus  encore dans les rues attaquant tout véhicule administratif. Les rues de la capitale sont inondées des forces de l’ordre mais la situation est restée très inquiétante. Quelques-uns des  manifestants sont arrêtés  et transférés dans les différents commissariats de la police.

(suite…)

Tchad: Nouvelle grève de trois jours dans le secteur public

Au cours d’une assemblée générale tenue mercredi N’djamena, l’Union des Syndicats du Tchad (UST) a décidé d’observer un nouvel arrêt de travail dans le secteur public pour réclamer des augmentations de salaires et des allocations familiales.

La semaine dernière, lassé de voir la grève des fonctionnaires tirer en longueur, le président tchadien Idriss Déby Itno a décidé de s’en occuper personnellement. Aux responsables des deux plus grandes centrales syndicales, il a proposé une revalorisation de la grille salariale de la Fonction publique de 60 points, expliquant que compte tenu des possibilités financières de l’Etat, le gouvernement ne peut pas faire davantage.

60 points, c’est 20% des 300 points que les travailleurs revendiquent. Et c’est très insignifiant, estiment les grévistes au regard de la vie rendue chère par la flambée des prix des denrées de première nécessité et du carburant fourni par la raffinerie locale.

(suite…)

Tchad: La pétition des femmes opposantes pour plus de justice sociale

Il est légitime pour les femmes de se prévaloir de l’article 27 de la Constitution tchadienne qui leur donne le droit de recourir à la pétition.

 

1320679388278.jpgLe Conseil des femmes de la Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution (CF/CPDC) a organisé une conférence de presse au cours de laquelle la secrétaire générale du CF/CPDC, Lydie Béassoumda, en a profité pour donner des éclairages sur la pétition que sa structure lance, eu égard à la situation de crise que traverse le Tchad. Présentant le contexte socioéconomique actuel, elle a énuméré la grève qui paralyse actuellement l’administration publique, les massacres de Matta Léré, le débrayage des étudiants, la cherté des prix des produits pétroliers, etc. Devant ce tableau sombre, Mme Lydie Béassoumda estime qu’il est légitime pour les femmes de se prévaloir de l’article 27 de la Constitution tchadienne qui leur donne le droit de recourir à la pétition, un moyen non violent d’expression d’opinions.

Mme Bozabo Jeanne, membre du conseil, a lu ensuite le contenu de la pétition intitulée Halte à la servitude des Tchadiens. Le document souligne que malgré les efforts inlassables des acteurs politiques locaux, des partenaires du Tchad et de la société civile dans le but de voir le Tchad sortir de son cycle habituel de crise, le gouvernement montre son incapacité et son manque de volonté à traduire dans les faits les recommandations politiques nécessaires au bien-être des populations. Un peu plus loin, le CF/CPDC déplore que l’Accord politique du 13 août 2007, torpillé lors des élections législatives et présidentielle, reste d’actualité avec l’organisation des communales dans les jours à venir. Sur le plan économique, souligne le document, une minorité de Tchadiens détient et contrôle plus de 80% des systèmes de richesses par un système de monopole qui s’accompagne de spéculations dans les secteurs. En outre, le pouvoir d’achat et les conditions de vie misérable des Tchadiens sont à l’origine des revendications salariales. Frustration, haine et sentiment d’exclusions menacent l’unité nationale, ajoute le document.

(suite…)

Tchad: suspension de la grève du secteur public avec menace de reprise

Les travailleurs tchadiens du secteur public, en grève depuis le 25 octobre pour des hausses de salaire, ont suspendu leur action vendredi mais cesseront de nouveau le travail mercredi s’ils n’obtiennent pas satisfaction, a appris l’AFP de source syndicale.

img0258.jpg« Nous suspendons la grève à partir de ce vendredi pour la reprendre dès mercredi prochain » a annoncé le secrétaire général de la Confédération Libre des Travailleurs du Tchad (CLTT) Brahim Ben Seid, ajoutant que « les travailleurs sont disposés à maintenir le dialogue avec le gouvernement ».

« Pour le moment, nous ne voulons pas soumettre le gouvernement à une pression continue. C’est pourquoi nous optons pour cette forme de grève dite perlée pour laisser le temps libre aux négociations. Et la grève sera automatique dès mercredi si d’ici là rien n’est fait », a déclaré le secrétaire général de l’Union des syndicats du Tchad (UST) François Djondang. »Le président de la République (Idriss Deby Itno) nous a reçu jeudi 2 novembre (…) il nous a proposé de faire exécuter partiellement la nouvelle grille. Ce qui consiste à majorer l’indice de chaque catégorie à 20% seulement, au lieu de 100% comme nous demandons », a-t-il expliqué.

(suite…)

Tchad – Grève du secteur public: arrestation de deux leaders syndicaux

prisonbars.jpgDeux leaders syndicaux tchadiens ont été arrêtés vendredi soir et samedi sans que l’on en connaisse les motifs, a appris l’AFP de source syndicale samedi, alors que les travailleurs du secteur public revendiquent des augmentations de salaire et observent une « grève perlée ».

« Hier soir des policiers en civil sont venus au domicile de Barka Michel (cadre de la Conféderation libre des travailleurs tchadiens, CLTT) pour lui dire que le ministre de l’Intérieur avait besoin de lui. Il est parti avec eux depuis hier soir et depuis nous sommes sans nouvelles », a affirmé à l’AFP le porte-parole de la Conféderation de syndicat des travailleurs tchadiens (CSTT) André Kodjimadingar.

M. Kodjimadingar a précisé que « Mangaral Nadjiyama (président des anciens employés de la Tchad Cameroun Constructor, TCC) a été arrêté ce matin et se trouve au commissariat de police ». Selon un proche de M. Mangaral, les ex-employés de la TCC préparaient « une marche pacifique pour revendiquer leurs droits ».

(suite…)

Grève au Tchad: Idriss Deby prend part aux négociations

Idriss Déby ItnoCe jeudi 3 novembre 2011, le Tchad a connu un deuxième jour de grève chez les travailleurs du secteur public pour réclamer une augmentation des salaires.

Après une rencontre avec les membres du gouvernement qui n’a rien donné mercredi, c’est le chef de l’Etat lui-même qui a reçu les syndicalistes pour leur demander de comprendre les difficultés du Trésor à satisfaire entièrement leurs revendications.

Idriss Déby avait rendez-vous jeudi avec les représentants des deux centrales syndicales. « J’ai tenu à vous rencontrer pour vous demander de comprendre la position difficile du gouvernement, a expliqué le chef de l’Etat. Nous n’avons pas assez de ressources pour augmenter les salaires comme vous le demandez. Accepter une augmentation de 20% de vos revendications à partir de 2012 et le reste sera échelonné sur les années à venir ».

(suite…)

Tchad: les tensions sociales ne faiblissent pas

Au Tchad, le front social est toujours en ébullition. La grève de trois jours, observée en début de semaine à l’initiative des grandes centrales syndicales, pourrait reprendre mercredi prochain et les étudiants de l’université de la capitale persistent également dans leur grève entamée depuis plus d’un mois pour réclamer des arriérés de bourses.

tcd.jpgLa grève, entamée à l’appel de l’Union des Syndicats du Tchad (UST) et de la Confédération Libre des Travailleurs du Tchad (CLTT) « a été largement suivie dans tout le pays par les travailleurs », a confié à Xinhua François Djondang, secrétaire général de l’UST.

Le mouvement a paralysé des secteurs vitaux, à l’instar de la santé où le service minimum était maintenu à certains endroits.

Jeudi dernier, après trois jours de cessation de travail, les deux centrales syndicales ont décidé de suspendre leur mouvement. Cette suspension risque d’être de courte durée.

« Si le gouvernement ne satisfait pas à nos revendications, nous entamerons le 2 novembre prochain une grève illimitée », prévient Michel Barka, président de l’UST.

(suite…)

Tchad : Les fonctionnaires entrent en grève

img4430.jpgL’Union des Syndicats du Tchad (UST) et la Confédération Libre des Travailleurs du Tchad (CLTT) ont appelé leurs militants à observer une grève d’avertissement de trois jours à compter de ce mardi, 25 octobre 2011 sur toute l’étendue du territoire national. Cette cessation de travail  peut être renouvelée si les négociations entre les deux parties piétinent.

La revalorisation  de la grille salariale pour tous les fonctionnaires tchadiens qui implique le relèvement du point d’indice autrement dit la hausse de la valeur indiciaire est la principale revendication des ces centrales syndicales du Tchad. Cette revendication  qui a été débattue  moult fois mais en vain par les responsables syndicaux et le ministère de la Fonction Publique gangrène les rapports gouvernement/syndicats depuis belle lurette.

Ce premier jour d’arrêt de travail est  diversement suivi par les travailleurs militants de l’UST et de la CLTT.

(suite…)

Cimenterie de Baoré : Plus de 300 emplois en perspective

hpim3637.jpgEn attendant le démarrage effectif de la Cimenterie de Baoré, la plus grande et la plus moderne d’Afrique Centrale, les habitants des villages environnants et les populations du Mayo Kebbi Ouest en général s’agitent.

mahamattimanedby.jpgLeur préoccupation majeure est d’employer massivement les ressortissants de la localité dans cette cimenterie qu’ils considèrent comme la leur. Ils estiment que même si cette unité de production de ciment est nationale,  elle existe effectivement quelque part dans leur région. Donc les premiers bénéficiaires doivent être les fils du Mayo Kebbi Ouest. Il n’est pas  question de faire venir la main d’œuvre ailleurs.

(suite…)

Bill Gates au Tchad pour lutter contre la poliomyélite

N’DJAMENA – Le fondateur de Microsoft, Bill Gates, a estimé que le Tchad pouvait éradiquer la poliomyélite lors d’un voyage dans ce pays dans le cadre des journées nationales de vaccination contre cette maladie, a constaté un journaliste de l’AFP.

billgates1.jpg« Le Tchad peut éradiquer la polio. (…) Les dirigeants et responsables de la santé à tous les niveaux devront redoubler leurs efforts afin de s’assurer que chaque enfant au Tchad soit protégé contre la polio« , a déclaré le milliardaire américain, ambassadeur de l’Unicef aux côtés du président tchadien Idriss Deby Itno.

(suite…)

Le Tchad lance une campagne pour réduire la mortalité maternelle

achtatongossingar.jpgL’ambassadrice de la Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (CARMMA) au Tchad, Mme Achta Toné Gossingar, a lancé jeudi une campagne de plaidoyer et de sensibilisation dans les 10 arrondissements de N’Djaména afin d’impliquer tous les acteurs à cette lutte.

Rencontrant les chefs de quartiers du 1er arrondissement, l’ambassadrice les a exhortés à plus d’implication dans la santé de la mère et de l’enfant. « Vous devez encourager les femmes à aller se faire consulter pendant la grossesse pour éviter des complications pouvant entrainer la mort de celle-ci », a-t-elle dit.

Au Tchad, la moralité maternelle est restée élevée avec un taux de 1.200 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2008, selon une enquête conjointe de la Banque mondiale, de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), du Fonds des Nations Unis pour la Population (FNUAP) et du Fonds des Nations Unis pour l’enfance (UNICEF).

(suite…)

Société : Les Femmes réclament plus d’accès aux instances de prise de décision

img2437.jpgLes travaux de l’atelier d’information axé sur le thème de la problématique de l’accès des femmes aux instances de prises de décision et le leadership féminin s’est achevé jeudi 22 septembre au CEFOD. Au terme des travaux, plusieurs recommandations et résolutions ont été adoptées.

Dans les  recommandations, l’on peut retenir entre autres l’accès égal aux postes de responsabilité, l’adoption du code de la famille et des personnes, la formation des femmes et la protection de celles-ci et de la fille. Les participantes recommandent aussi le financement des organisations féminines, la révision du code électoral mais aussi la redynamisation du REFEMP/T « (Réseau des Femmes Ministre et Parlementaires du Tchad).

(suite…)

1234

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...