Archives pour la catégorie INTERNATIONAL

Le Tchad rejette les classements de Transparency International et de Doing Business

Depuis la publication des listes des pays selon les conditions des affaires et de la corruption dans le monde par la Banque Mondiale dans sa parution de « Doing Business » où le Tchad est classé dernier sur 189 pays, le Gouvernement tchadien monte au crédo pour démontrer que son pays ne mérite pas ce classement.

Le Tchad rejette les classements de Transparency International et de Doing Business dans ACTUALITES corruption1346x-300x200A l’occasion du forum sur la Gouvernance dans les pays en situation de post conflit qui se déroule du 09 au 10 décembre à N’djamena, le représentant du Gouvernement du Tchad DJAMAL Dirmy Haroun, par ailleurs le Secrétaire Général du Ministère de l’Assainissement Public et de la Promotion de la Bonne Gouvernance a prononcé un discours musclé contre les deux institutions qui sont la Banque Mondiale et Transparency International.

Pour DJAMAL, le Transparency International évolue aussi dans la même lancé que sa sœur Doing Business et ferment les yeux sur les changements et l’évolution de son pays dans tous les domaines. Pour des affaires, la condition sine qua non est avant tout la sécurité des biens et des personnes. Le Tchad considéré, il n’ya pas longtemps par bon nombre de ses paires comme étant un pays néant a déjoué les pronostics. Car des progrès remarquables ont été faits ces dernières années. Comme l’ont reconnu la Banque Mondiale et le FMI lors de leur dernier numéro de revue du programme en septembre dernier ajoute-t-il. (suite…)

Le ministre de l’Intérieur français se rendra au Tchad

Le ministre de l'Intérieur français se rendra au Tchad  dans ACTUALITES mobilisation-generale-au-ministere-de-l-interieur_article_landscape_pm_v8-300x174Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls se rendra à N’Djamena au cours du premier trimestre de l’année 2014, sur invitation du Tchad. Il a été reçu hier à Paris par le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby qui assiste au sommet Afrique-France. La visite s’inscrit dans le renforcement de la coopération entre le Tchad et la France dans le domaine sécuritaire, précise la Présidence de la République.

Idriss Déby s’est également entretenu avec le ministre de la Défense français, Jean-Yves Le Drian.

Source: alwihdainfo.com

Nelson Mandela est mort

Nelson Mandela est mort dans ACTUALITES nelson-mandela-180x300Il disait qu’il n’était « ni un saint ni un prophète ». Il déplorait qu’on le présente comme « une sorte de demi-dieu ». Il insistait sur ses « erreurs », ses « insuffisances », ses « impatiences ». Jusqu’au bout, tandis qu’on le fêtait à travers le monde, tandis que les Etats et les puissants lui tressaient des lauriers, lui dressaient des statues, lui décernaient des palmes et des récompenses, tandis qu’un peu partout on donnait son nom à des milliers d’écoles, d’universités, de rues, de places, de parcs et d’institutions diverses, jusqu’au bout il s’est voulu « un homme comme les autres, un pécheur qui essaie de s’améliorer ».

Nelson Mandela est mort à l’âge de 95 ans à son domicile de Johannesburg, a annoncé dans la soirée du jeudi 5 décembre le président sud-africain Jacob Zuma, en direct à la télévision publique. « Notre cher Madiba aura des funérailles d’Etat », a-t-il ajouté, annonçant que les drapeaux seraient en berne à partir de vendredi et jusqu’aux obsèques.

On l’a comparé, et on l’identifiera plus encore maintenant qu’il est mort, au Mahatma Gandhi, au dalaï lama, à Martin Luther King. Même charisme, même volonté farouche. L’histoire tranchera. Bill Clinton voyait en lui « le triomphe de l’esprit humain, le symbole de la grandeur d’âme née dans l’adversité ». Il est plus probable que Nelson Rolihlahla Mandela restera, pour l’Afrique, ce qu’Abraham Lincoln fut pour l’Amérique du Nord, ou Simon Bolivar pour celle du Sud : un libérateur.

Il aimait les jolies femmes, les beaux costumes, les chemises bariolées, la boxe, la musique et la danse. Divorcé deux fois, il a fait cinq enfants à deux épouses successives avant de finir sa vie avec une troisième. Il lui est arrivé de mentir, de manipuler des interlocuteurs, de pactiser avec des gens peu recommandables, de se laisser emporter par la colère, de se montrer injuste, indifférent ou dictatorial avec des proches, des collègues, voire avec ses enfants. (suite…)

Les hommages à Ghislaine Dupont et Claude Verlon

Froidement assassinés à Kidal dans les zones touareg, les deux journalistes de RFI étaient connus de tous les auditeurs africains. 

Les hommages à Ghislaine Dupont et Claude Verlon dans ACTUALITES claude_verlon_cdi_polemoyenexterne_inside_right_content_pm_v8-214x300 ghislaine-dupontok_inside_right_content_pm_v8-165x300 dans INTERNATIONAL

A peine arrivée, toute la ville savait qu’elle était là. Ghislaine Dupont ne pouvait pas rêver d’un peu d’anonymat, même dans une cité poussiéreuse comme Kidal, perdue au milieu du ­désert.

Les « gens de RFI » sont des personnalités en Afrique. Et Ghislaine Dupont était une habituée de ces reportages au contact des populations africaines. Elle a vécu sur le continent dès son enfance et consacré une bonne partie de sa carrière à couvrir les nouvelles de la région. Diplômée de l’Ecole supérieure de journalisme de Paris, âgée de 57 ans, elle s’était rapidement orientée vers les radios libres avant de rejoindre RFI en 1986. Elle a sillonné toute la ­région pendant des années, couvert les guerres d’Angola, d’Erythrée, du Soudan, ainsi que le génocide du Rwanda. Elle avait entre autres vécu au Maroc puis, longtemps, en République démocratique du Congo où elle avait pris un congé sabbatique pour créer et animer radio Okapi, devenue la première radio du pays dans les années 2000. Connue pour son indépendance ­farouche et sa détermination, Ghislaine Dupont sera même expulsée de Kinshasa lors de l’élection présidentielle de 2006 pour sa trop grande ­liberté de ton à l’antenne. (suite…)

Tchad: Le président Idriss Deby en Afrique du Sud

Des dirigeants africains ont entamé hier mardi dernier en Afrique du Sud des pourparlers pour la formation d’ici la fin de l’année d’une force d’intervention rapide pour régler les crises sur le continent. A cet effet, le Président de la République tchadienne a quitté, le 4 novembre au matin, Amdjarass pour Pretoria, en Afrique du sud. Idriss Déby y prend part, à une réunion de haut niveau sur la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises en Afrique (CARIC).

Tchad: Le président Idriss Deby en Afrique du Sud dans ACTUALITES 1383736640966-300x221Cette force devrait «permettre à l’Afrique d’agir rapidement et de manière indépendante pour répondre aux défis sécuritaires urgent auxquels le continent fait face», a déclaré le président sud-africain Jacob Zuma, hôte du sommet auquel participent notamment le Tchad, la Tanzanie et l’Ouganda. La Force africaine en attente (FAA, aura une capacité exclusivement militaire, pourvue d’une grande réactivité pour intervenir rapidement, sur décision politique, en cas de conflit sur tout le continent. Lors de cette réunion, le Président de la République Idriss Deby Itno prononcera un important discours, dans lequel, il appellera les pays africains à compter d’abord sur eux-mêmes, et donc, à créer une véritable synergie, afin de rétablir la paix et la sécurité dans les zones en conflit. (suite…)

Mali: vaste opération militaire contre les jihadistes

Plus de 1.500 soldats français, maliens et de la Mission de l’ONU ont lancé une vaste opération dans le nord du Mali pour «éviter (une) résurgence» de «mouvements terroristes» après une série d’attaques menées par des groupes jihadistes.

Mali: vaste opération militaire contre les jihadistes dans ACTUALITES phoce2f71b0-3caf-11e3-8ebf-e26ab888ec00-805x453-300x187Vendredi matin à Bruxelles où il participait à un sommet européen, le président François Hollande a indiqué que cette opération avait pour objectif la lutte contre le terrorisme et la tenue d’élections législatives selon le calendrier prévu.

«Nous n’avons jamais prétendu que notre intervention allait faire disparaître le terrorisme dans la région», a dit le chef de l’Etat français lors d’une conférence de presse.

Le terrorisme «est installé» au Mali, «au sud de la Libye, sans doute encore au nord du Niger et au sud de l’Algérie» et «il n’a pas été vaincu par notre seule intervention au Mali» même s’il «a été abîmé, attaqué», a-t-il souligné.

«Nous avons engagé, avec l’armée malienne et la Minusma (Force de l’ONU au Mali), une opération de grande ampleur au nord et au sud de la boucle du Niger», a de son côté indiqué jeudi à Paris le colonel Gilles Jaron, porte-parole de l’état-major des armées françaises.

«C’est la première fois que nous voyons travailler ensemble des volumes de force importants», associant les trois parties à parts égales, selon l’officier. Français, Maliens et forces de l’ONU ont engagé un bataillon, soit de 500 à 700 hommes chacun, dans cette opération, baptisée «Hydre».

«Frapper les esprits»

«Hydre» a été déclenchée dimanche, au lendemain de la visite, du 16 au 18 octobre, du chef de l’état-major des armées françaises, l’amiral Edouard Guillaud, qui s’est rendu successivement, à Bamako, Niamey et N’Djamena. (suite…)

Conseil de sécurité de l’Onu: Comment le Tchad est devenu membre non permanent

Le Tchad  a été élu  jeudi dernier par l’Assemblée générale de l’Onu pour un mandat de deux ans comme membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Onu.

Conseil de sécurité de l’Onu: Comment le Tchad est devenu membre non permanent  dans ACTUALITES 2013-09-25t200153z_1891908953_tb3e99p1jn1qw_rtrmadp_3_un-assembly_0-300x224A partir  du  1er janvier 2014, le Tchad va devenir pour la première fois membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Onu, de même que l’Arabie Saoudite, le Chili, le Nigeria et la Lituanie. Ces cinq pays ont été élus jeudi dernier par l’Assemblée générale de l’Onu pour un mandat de deux ans.  Sur les 193 pays membres de l’Assemblée générale de l’Onu, l’Arabie saoudite a obtenu 176 voix, le Tchad 184 voix, le Nigeria et le Chili 186 voix  et la Lituanie 187 voix. Le Conseil de sécurité de l’Onu compte quinze (15) membres dont dix (10) non permanents. Il  renouvelle chaque année cinq de ses dix sièges de membres non permanents, sur une base régionale. Les pays qui  ont été récemment élus n’avaient pas de rivaux dans leurs régions respectives.

Le prix de la bravoure

Il convient de préciser que le Tchad se retrouve dans cette position prestigieuse surtout à la faveur  du rôle remarquable de ses troupes, aux côtés des forces françaises au Mali, où ils ont non seulement chassé les groupes  armés islamistes, mais tué des leaders de ces groupes terroristes liés à Al-Qaïda  au Maghreb islamique (Aqmi).  Comme une récompense, c’est tout naturellement que le Tchad, aux cotés des quatre autres  pays,  remplacera  à partir du 1 er  janvier 2014 les cinq pays suivants : le Maroc, le Togo, le Pakistan, le Guatemala et l’Azerbaïdjan. Les cinq autres membres non permanents sont l’Argentine, l’Australie,  la Corée du sud,  le Luxembourg  et le Rwanda. (suite…)

Centrafrique: la CEEAC ordonne un désarmement forcé

Les dix pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ont ordonné hier à la force africaine en Centrafrique (Misca) de désarmer « sans délai » et par la force si nécessaire « tous les éléments armés étrangers » qui martyrisent une population livrée aux crimes de bandes armées.

Centrafrique: la CEEAC ordonne un désarmement forcé dans ACTUALITES im_21_10_2013_3Lors d’un sommet extraordinaire à N’Djamena convoqué par le chef d’Etat tchadien Idriss Déby Itno, président en exercice de la CEEAC, les participants ont également exigé du régime de transition à Bangui la mise sur pied d’un calendrier précis sur l’organisation d’élections générales dans un délai de 18 mois. Le Tchad, principal soutien du régime de Bangui, joue un rôle politique et militaire majeur chez son voisin centrafricain. « Les chefs de l’Etat et de gouvernement exigent le déploiement de la Misca sur tout le territoire centrafricain et lui demandent de procéder au désarmement et à l’éloignement sans délai, volontaire ou forcé, de tous les éléments armés étrangers du territoire de la République centrafricaine. A cet effet, ils décident d’apporter à la Misca l’appui aérien approprié », selon le communiqué final du sommet.
(suite…)

Centrafrique: nouveau sommet de l’Afrique centrale lundi au Tchad

Les chefs d’Etat ou de gouvernement des dix pays membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) tiennent lundi à N’Djamena un nouveau sommet extraordinaire consacré à la crise centrafricaine, a annoncé dimanche la CEEAC.

Centrafrique: nouveau sommet de l'Afrique centrale lundi au Tchad  dans ACTUALITES 6aba5745e0b87948128c81dd29ecc2f54e5ea808-300x169Convoqué par le chef d’Etat tchadien Idriss Déby Itno – président en exercice de la CEEAC et dont le pays joue un rôle politique et militaire majeur chez son voisin centrafricain -, « le sommet sera principalement consacré à la situation en RCA » (République centrafricaine), a indiqué le secrétariat général de l’organisation, sans communiquer la liste des participants.

Selon le secrétariat général, « la Centrafrique est le principal objet du sommet de N’Djamena et c’est le cinquième sommet extraordinaire de la CEEAC » consacré à la situation en Centrafrique depuis le début de la crise qui a abouti au renversement du régime du président François Bozizé le 24 mars par la coalition rebelle Séléka dirigée par Michel Djotodia, investi président de transition le 18 août.

Depuis, la population du pays, livrée aux exactions de bandes armées et à des violences intercommunautaires, « vit une tragédie », a averti samedi une mission d’urgence des agences d’aide de l’ONU. (suite…)

Tchad : Pas question de déstabiliser sa frontière

En proie au chaos depuis la chute du président François Bozizé, la Centrafrique fait l’objet d’attention particulière de la part du Tchad. Estimant que la situation qui y prévaut, représente une menace terroriste à ses frontières, celui-ci tente le tout pour éviter les tentatives de déstabilisation.

Tchad : Pas question de déstabiliser sa frontière dans ACTUALITES 1367597292942-300x254Sur le terrain, N’Djamena imposerait sa loi au nouveau Président centrafricain qui, selon des sources diplomatiques et militaires, ne serait arrivé au pouvoir sans l’aide de son voisin tchadien. Cette politique d’intervention directe tire son essence de l’incapacité de l’ex-président centrafricain à garantir la stabilité de la frontière qui unit les deux Etats.

Ainsi, la question sécuritaire en République centrafricaine est un enjeu majeur pour lequel le Tchad a plaidé aussi bien en marge de l’investiture du Président malien que lors de la tenue de la 68ème Assemblée générale afin que la Communauté internationale s’y penche pour la résoudre définitivement. Selon le président  de la République du Tchad, il ne faut pas croire qu’après le coup réussi au Mali, les groupes jihadistes n’intenteront aucune action allant dans le sens du terrorisme . Bien au contraire, ils ne se lasseront pas et le contexte actuel de la Centrafrique est propice à leur implantation et au déroulement de leurs activités. (suite…)

Idriss Deby Itno S’adressant à Ibrahim Boubacar Kéïta : «Vous avez une exigence de transparence, d’unité, vous n’avez pas droit à l’erreur»

Idriss Deby Itno S’adressant à Ibrahim Boubacar Kéïta : «Vous avez une exigence de transparence, d’unité, vous n’avez pas droit à l’erreur» dans ACTUALITES okk-0006-300x200Le président tchadien Idriss Deby Itno fut l’un de ces chefs d’Etat africains présents à la cérémonie d’investiture très chaleureusement applaudi. Le peuple malien en l’acclamant tenait à rendre un hommage mérité aux soldats tchadiens qui ont fait preuve de bravoure dans la guerre de libération du Mali. Idriss Deby Itno a su trouver les mots justes pour parler de cette sortie de crise malienne en des termes fort évocateurs : « Le Mali vient de vivre le pire moment de son histoire depuis son accession à l’indépendance. Il s’en est sorti avec l’appui de nous tous ». Il a salué la brillante élection d’Ibrahim Boubacar Kéïta avant de rendre un vibrant hommage à son challenger Soumaïla Cissé qui, dit-il, a fait la fierté du Mali et de l’Afrique.

Face aux nombreux défis qui attendent le nouveau chef de l’Etat, Idriss Deby soutiendra que la mobilisation générale de la communauté internationale aux côtés du Mali et l’unanimité faite autour du nouveau président, l’obligent à une exigence de transparence, d’unité, de concertation. «  Vous n’avez pas droit à l’erreur ». Pour réussir ce vaste chantier qui l’attend, Idriss Deby a invité Ibrahim Boubacar Kéïta à associer l’ensemble des forces vives à la gestion du pays. Une expérience réussi par le Tchad après la crise de 2006 qui selon Idriss Deby a failli l’emporter. (suite…)

Mali: IBK fait l’honneur de sa première visite au président tchadien Idriss Deby

Mali: IBK fait l'honneur de sa première visite au président tchadien Idriss Deby  dans ACTUALITES ibk-tchad-300x211Le président malien élu, Ibrahim Boubacar Keïta, a effectué une visite express au Tchad pour rencontrer son homologue, Idriss Déby. C’est à ce pays qui a perdu le plus d’hommes dans la libération du nord du Mali qu’IBK a réservé son premier voyage. Il a été reçu à l’est du pays où le président tchadien passe ses vacances.

L’avion d’Ibrahim Boubacar Keïta s’est posé à Abéché, la plus grande ville de l’Est tchadien. Ensuite, c’est à bord d’un hélicoptère de l’armée tchadienne que le nouveau président malien a été transporté à Iriba, près de la frontière soudanaise, où le chef de l’Etat tchadien passe la suite de ses vacances.

« Je suis venu dire merci »

« Je suis venu dire merci. Il était indiqué que je réserve cette première visite au Tchad, que je vienne exprimer toute ma reconnaissance au peuple tchadien et à son président pour l’action conduite qui a permis aujourd’hui qu’on soit dans cette stabilité », a déclaré le président IBK au sortir de son entretien avec Idriss Déby. (suite…)

Tunisie – Tchad : Entretien téléphonique Marzouki-Déby

Tunisie – Tchad : Entretien téléphonique Marzouki-Déby dans ACTUALITES marzouki_200313-300x160Le président de la République provisoire tunisien, Moncef Marzouki, a eu, samedi, un entretien téléphonique avec son homologue tchadien Idriss Déby.

Selon un communiqué de la présidence de la République tunisisenne, les deux chefs d’Etat ont discuté de la situation dans les pays du Sahel et du Sahara ainsi que des mécanismes de parfaire la coordination entre les deux pays pour faire face aux défis sécuritaires dans la région.

L’entretien a, également, permis d’examiner l’évolution des relations tuniso-tchadiennes, notamment dans le domaine économique et les moyens de les développer, à travers la mise en application des conventions bilatérales et le renforcement de l’investissement tunisien au Tchad et plus particulièrement dans les secteurs où la Tunisie a témoigné d’une haute compétitivité.

1234

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...