Archives pour la catégorie ECONOMIE

Tchad : Un projet de budget insuffisant

L’Assemblée Nationale tchadienne vient de voter la loi de finances du gouvernement qui prévoit pour l’exercice 2012 une recette de 2,7 milliards de dollars alors que les dépenses s’élèvent à 3 milliards de dollars, ce qui induit un gap d’environ 238 millions de dollars.

Tchad : Un projet de budget insuffisant dans ECONOMIE tchad-ministre-des-finances1

le ministre des Finances et du Budget, Christian Georges Diguimbaye

eci pose évidemment un problème pour le respect et l’accomplissement des nombreux projets de développement qui sont prévus. Mais pour l’heure, le ministre des Finances et du Budget, Christian Georges Diguimbaye a indiqué que ce déficit sera comblé « essentiellement par des économies budgétaires à réaliser absolument au titre de l’exécution budgétaire 2011». Chose qui sera loin d’être facile puisque l’on a noté entre 2011 et 2012 un

e baisse des recettes d’environ 529 millions de dollars CFA (-20,1%), imputable essentiellement à la diminution prévue des recettes pétrolières. Le projet de budget tchadien de 2012, semble s’inscrir dans la même continuité que les engagements antérieurs, car il vise d’une part, à renforcer les actions en faveur de la réduction de la pauvreté et à améliorer les conditions de vie des populations. D’autre part ce projet de budget « intègre également les orientations du programme politique du chef de l’Etat, et a été établi dans la perspective de l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative des pays pauvres très endettés » a déclaré le ministre tchadien des Finances et du Budget.

Par ailleurs pour 2012, les recettes pétrolières, une des premières sources de revenue du pays, sont estimées à environ 1,3 milliards de dollars, soit plus des deux tiers des recettes générales. Quant à la masse salariale, principale dépense du pays, elle est estimée à 562 millions contre 217 millions de dollars en 2011. A cet effet, la hausse est due au prochain recrutement de quelques 4.935 agents dans la Fonction publique.

Source: .legriot.info

Tchad : second avertissement pour trois opérateurs de la téléphonie mobile

 

airteltchad.jpgL’audit de la qualité de service et de couverture des réseaux des trois opérateurs de téléphonie mobile (Airtel Tchad, Millicom Tchad et Salam) montre clairement des manquements sur l’engagement pris par les opérateurs auprès de leurs abonnés, selon une dépêche publiée par l’Agence tchadienne de presse.

Effectués du 12 au 19 octobre 2011 par l’Office tchadien de régulation des télécommunications (OTRT), cet audit avait pour objectif d’améliorer la qualité de service pour mieux orienter le choix des consommateurs.

Déjà avertis lors de la publication des résultats du tout premier audit effectué six mois auparavant, les opérateurs n’arrivent toujours pas à  respecter leurs engagements pris dans leurs cahiers de charges respectifs, tant sur le plan de la couverture nationale que sur la qualité des services.

(suite…)

Tchad : Bientôt un Aéroport international de haute classe à Djermaya

img3505.jpgDjermaya, village situé à 35 km au nord de N’Djamena sera un véritable centre névralgique du Tchad, une plaque tournante de toute l’Afrique sinon du monde. Ce village qui abrite déjà la mini raffinerie et la zone industrielle  sera aussi doté d’un aéroport  international de classe «A».

La pose de la première pierre de construction de ce gigantesque projet  a  eu lieu ce dimanche 30 octobre 2011 sous le haut patronage du Président de la République IDRISS DEBY ITNO en présence du Premier Ministre,  des membres  du Gouvernement, du président de l’Assemblée Nationale, du vice président de la société chinoise CAMCE qui s’occupe de la construction, des diplomates accrédités auprès de la République du Tchad et de plusieurs autres personnalités.

img3550.jpg img35141.jpg

Comme principales caractéristiques techniques de cet important outil de communication et de désenclavement, l’on note que l’aéroport de Djermaya  est à  usage mixte (militaire et civil). Il s’étale sur sept (7) kilomètres de long et 3,5 kilometres de large couvrant ainsi une superficie de 24 kilomètres carrés.

(suite…)

Le réseau électrique montré aux Tchadiens

53776118246235460x306.jpgERDF Charente-Maritime a organisé une visite éclair du poste source de Pons (1), le lundi 17 octobre.

Une délégation tchadienne emmenée par M. Senoussi, directeur général de la Société nationale d’électricité du Tchad, a été reçue par M. Geneau, président de la Communauté de communes de Pons, pour visiter la centrale photovoltaïque de Saint-Léger.

À la suite de cette visite, M. Geneau a sollicité ERDF Charente-Maritime pour expliquer à la délégation les tenants et les aboutissants du raccordement de cette centrale à partir du poste source de Pons.

Réalisée par la société New Solar, la centrale dispose d’une puissance de production électrique de plus de 10 mégawatts. Pour la desservir en électricité, il a fallu depuis le poste source, raccorder un câble haute tension sur une longueur de 5,6 km jusqu’à la centrale photovoltaïque de Saint-Léger.

(suite…)

Tchad: Des nouveaux prix des produits pétroliers

produitspetroliers.jpgL’Association pour la Défense des Consommateurs (ADC) juge trop excessifs les nouveaux prix maxima des produits pétroliers de la raffinerie locale que le ministre tchadien du Commerce et de l’Industrie, Mahamat Allahou Taher, a fixé dans un arrêté public.

Ainsi  et selon l’arrêté ministériel du 16 octobre 2011, les nouveaux prix du litre de super, de gasoil, du pétrole lampant et du jet A1, s’élèvent respectivement à 490 Francs CFA (1 dollar), 495 francs (1,03 dollar), 375 Francs (0.77 Dollar) et enfin 529,36 Francs (1,1 dollars).

Le prix du gaz butane en vrac est de 660,66 Francs; et celui conditionné 724,38 Francs. Mais aussi les prix des différentes bouteilles de gaz ont été régularisés. Ainsi donc le prix des bouteilles de 3 kilogrammes, de 6 kg, de 12.5kg, de 25kg et celles de 32kg coûtent désormais 1.400 francs (3 dollars), à 2.900 francs (6 dollars), 9.500 francs (20 dollars), 18.200 Francs, et enfin à 23.200 Francs (48,3 dollars).

(suite…)

Cimenterie de Baoré : Plus de 300 emplois en perspective

hpim3637.jpgEn attendant le démarrage effectif de la Cimenterie de Baoré, la plus grande et la plus moderne d’Afrique Centrale, les habitants des villages environnants et les populations du Mayo Kebbi Ouest en général s’agitent.

mahamattimanedby.jpgLeur préoccupation majeure est d’employer massivement les ressortissants de la localité dans cette cimenterie qu’ils considèrent comme la leur. Ils estiment que même si cette unité de production de ciment est nationale,  elle existe effectivement quelque part dans leur région. Donc les premiers bénéficiaires doivent être les fils du Mayo Kebbi Ouest. Il n’est pas  question de faire venir la main d’œuvre ailleurs.

(suite…)

Au Tchad, un portefeuille en pleine métamorphose

Communiqué de la Banque Mondiale – 05/10/2011- Depuis le lancement de la Stratégie Intérimaire en juin 2010, le portefeuille de la Banque mondiale au Tchad a très vite repris son ascension, après une courte période de léthargie observée à la réouverture du bureau en janvier 2009. A travers ce nouveau cadre des opérations, qui va durer de juin 2010 à juin 2012, la mise en oeuvre du portefeuille a rapidement atteint son niveau initial avant la fermeture.

banquemondialethotedcom.jpgtchad250.jpgL’atteinte des résultats et surtout l’évidence de l’impact des projets sur la population bénéficiaire ont été les soucis permanents ayant guidé toute l’équipe de la Banque mondiale opérant sur le terrain. Concrètement, le portefeuille actuel de la Banque mondiale au Tchad se compose de huit projets dont quatre nationaux, trois régionaux et un Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM). Il présente un total de 220,8 millions de dollars américains sous forme d’engagement.

Les opérations en cours portent sur les secteurs suivants : l’éducation, la santé, le développement urbain, le développement communautaire et local, la, gestion des finances publiques, le transport, les télécommunications, et l’environnement.

(suite…)

Economie : rencontre entre une délégation d’EXXIM Bank et le Ministre des Mines

img2448.jpgUne représentation d’EXXIM Bank, la Banque chinoise qui a financé la construction de la Cimenterie de Baoré est allée visitéé ce vendredi 23 septembre 2011, le Ministre des Mines et de la Géologie Dr Nodjitolbaye Kouladoumadji à son bureau.

Cette délégation est venue s’entretenir avec le ministre sur un certain nombre de questions relatives à la construction de ladite cimenterie avant de se rendre prochainement sur le terrain pour constater de visu l’état d’avancement des travaux.

Selon le ministre des Mines et de la Géologie, il a fallu à l’Etat tchadien d’emprunter auprès de la Banque chinoise pour la construction de la cimenterie de Baoré.

(suite…)

Bientôt du ciment fabriqué au Tchad

cimenterietchad.jpg

Après la pose de la première pierre de construction d’une usine de cimenterie au Tchad, effectuée par le Président Idriss Deby Itno il y a trois ans de cela, le chantier se trouve actuellement dans sa phase de finition. L’inauguration officielle ne tardera pas, vu l’état d’avancement des travaux.

(suite…)

Energie : Inauguration de la raffinerie de N’Djamena

raffineriedjermaye.jpgLa cérémonie de démarrage de la production de la raffinerie de N’Djaména s’est déroulée ce matin 29 juin 2011 au site industriel de N’Djaména en présence du Président Idriss Deby Itno et des partenaires chinois.

Quatre discours ont marqué cette cérémonie chargée d’émotion pour le gouverneur de Hadjer-Lamis, Haroun Saleh et pour les autres intervenants notamment l’ambassadeur de la Chine Populaire, Wang Yu, le vice président de CNPC, le ministre du Pétrole Tabet Eugène. Tous se sont réjouis de l’aboutissement de ce projet de raffinerie qui est la consécration de la coopération gagnant gagnant entre le Tchad et la Chine Populaire.

(suite…)

Tchad est l’un des pays les plus imposés au monde

marchcentraltchad.jpgBien que ses ressources financières se soient accrues depuis qu´il est devenu un exportateur de pétrole en 2003, le Tchad demeure l´un des pays les plus pauvres du globe avec un PIB d´environ 16 milliards de dollars (au 178ième rang mondial).

Pourtant, avec une population s´élevant au-delà de 10 millions de personnes, dont 80 pourcent dépendent d´une agriculture de subsistance, le Tchad est loin d´épargner ses salariés.

Affichant un PIB de 1 611 dollars par habitant, la République du Tchad exige le taux d´imposition annuel le plus élevé, variant entre 20 et 60 pourcent selon le revenu total de chaque individu en 2010.

En outre, le taux de taxation des entreprises possédant des activités dans ce pays, classé parmi les plus corrompus, s´élève présentement à 40 pourcent des revenus annuels.

Pipeline Tchad-Cameroun : 161,36 millions USD de droits de transit perçus par le Cameroun

Le Cameroun a perçu 161,36 millions USD, soit plus de 76 milliards de francs CFA, de droits de transit depuis la mise en service en octobre 2003 du pipeline Tchad- Cameroun qui traverse son territoire sur près d’un millier de kilomètres, a-t-on appris d’un communiqué officiel publié vendredi à Yaoundé.

petroletchad.jpg« Du 1er janvier au 29 janvier 2011, vingt et un (21) enlèvements de pétrole brut ont été effectués, pour un volume cumulé de 17,94 millions de barils, générant pour le Cameroun, un droit de transit de 7,38 millions de dollars US, soit 3,49 milliards de francs CFA environ (1 dollar US = 473,18 francs CFA) », le texte signé de l’administrateur-directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), Adolphe Moudiki. 

Ces ressources portent « à 161,36 millions de dollars US, soit plus de 76 milliards de francs CFA, le montant global du droit de transit perçu par le Cameroun depuis la mise en service du pipeline, en octobre 2003 », a précisé M. Moudiki, par ailleurs président du comité de pilotage et de suivi des pipelines.

(suite…)

Déclaration de la Mission des Services du FMI au Tchad

fmi.jpgCommuniqué: FMI Fonds Monétaire International

 

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) conduite par M. Jaroslaw Wieczorek, Chef de Mission pour le Tchad, a séjourné à N’Djaména du 2 au 15 juin 2011 pour mener les consultations au titre de l’article IV des statuts du FMI.

A la fin de la mission, M. Wieczorek a rendu publique la déclaration suivante à N’Djaména aujourd’hui:

« En 2010, le secteur agricole a été le moteur de la croissance économique, ce qui a protégé le Tchad de l’impact de la crise alimentaire mondiale. Grâce à la bonne pluviométrie et aux soutiens divers apportés aux paysans, la croissance du PIB s’est établie à 13% et les prix à la consommation ont baissé de 2% ».

(suite…)

12345

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...