Archives pour la catégorie ACTUALITES

Tchad : Des chefs d’entreprises françaises à l’assaut du marché tchadien

Tchad : Des chefs d’entreprises françaises à l’assaut du marché tchadien dans ACTUALITES rond-point-centenaire-ndjamena-300x200En visite au Tchad, une quarantaine d’hommes d’affaires français ont multiplié les contacts avec les autorités et opérateurs économiques du pays et scruté les possibilités d’investir dans un marché de près de 12 millions d’habitants où la Chine est très présente.

« La délégation venue à N’Djaména est pluridisciplinaire. Ce ne sont pas des entreprises touristes qui viennent et qui vont repartir. Il y a là des gens qui sont convaincus et qui ont une connaissance très précise de l’évolution positive de l’économie [ du Tchad] avant leur déplacement », a déclaré à Xinhua Michel Roussin, vice-président du Mouvement des entreprises de France (MEDEF).

Selon l’ancien ministre français de la Coopération internationale sous François Mitterrand, l’arrivée du MEDEF dans la capitale tchadienne traduit une volonté d’avoir des informations très directes avec les autorités tchadiennes en vue de lancer le partenariat sollicité un an et demi plus tôt par le président Déby Itno.

Ainsi, mis à part le chef de l’Etat tchadien, les patrons français ont rencontré, au cours de leur séjour de soixante-douze heures qui s’est achevé jeudi dans la capitale tchadienne, le Premier ministre KalzeubéPayimi Deubet, des membres de son gouvernement, les membres du Conseil économique, social et culturel (CESC), les opérateurs économiques,etc.

Le MEDEF, selon son vice-président, c’est 8.000 entreprises adhérentes, dont 835 sur l’Afrique. Elle est venue à N’Djaména avec la volonté, non seulement de renouer des contacts avec le secteur privé tchadien, mais aussi pour s’inscrire dans des activités de longs termes. « Les mentalités changent. Les entreprises doivent se développer au grand export. Les entreprises françaises ont décidé de reprendre le chemin du Tchad ou s’installer au Tchad », a précis é M. Michel Roussin. (suite…)

Centrafrique – Tchad : le courant passe entre Déby Itno et Le Drian

Centrafrique - Tchad : le courant passe entre Déby Itno et Le Drian dans ACTUALITES 017022014113439000000ja2771p008-300x171Le président tchadien, Idriss déby Itno, a, semble-t-il, accordé sa confiance au ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Ce qui favorise la coopération entre Paris et N’Djamena sur le dossier centrafricain.

Jean-Yves Le Drian, le ministre français de la Défense, a réussi à convaincre Idriss Déby Itno de ne pas s’opposer au déploiement immédiat de Casques bleus en Centrafrique. Comme plusieurs de ses pairs africains, le chef de l’État tchadien, qui a été reçu le 14 février par François Hollande à l’Élysée, n’était initialement pas favorable à leur arrivée avant le mois de juillet. Membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU jusqu’en 2015, le Tchad envisage désormais de coparrainer avec la France une résolution autorisant le remplacement de la Misca par une force onusienne. (suite…)

Centrafrique. Le Tchad met fin au rapatriement de ses ressortissants

Centrafrique. Le Tchad met fin au rapatriement de ses ressortissants  dans ACTUALITESLe Tchad a annoncé avoir mis fin à son opération de rapatriement sous protection militaire de ses ressortissants établis en Centrafrique.

Un dernier convoi à destination du Tchad a quitté Bangui mercredi matin, sous escorte de soldats tchadiens et de militaire de la force africaine (Misca), donnant lieu, comme à chaque départ à des manifestations d’hostilité de foules en colère contre les civils et les militaires tchadiens.

« 99 % de nos ressortissants en RCA, qui le souhaitaient, sont rapatriés« , a-t-il ajouté en dénonçant « des attaques répétées des convois des véhicules ayant à bord des personnes sans défense, affectées par la barbarie de ceux-là qu’ils considéraient comme des frères« .

« Nettoyage ethnique »

Il n’a pas donné de chiffres mais depuis décembre, des dizaines de milliers de civils musulmans, dont bon nombre de Tchadiens, ont fui les violences en Centrafrique qui ont pris, selon Amnesty International, une tournure de « nettoyage ethnique » après des mois de tueries interreligieuses. (suite…)

Centrafrique: Les anti-balaka, seuls contre tous

Il était temps! Serait-on tenté de dire, à propos de la décision des nouvelles autorités centrafricaines et de la communauté internationale de dire enfin, stop aux milices anti-balaka.

Centrafrique: Les anti-balaka, seuls contre tous dans ACTUALITES csm_anti-balaka_2ca9a890ee-300x145En effet, depuis que la violence s’est à la fois généralisée et systématisée dans la crise en RCA, ce groupe d’hommes armés hétéroclites, a commis trop de crimes et autres types de violation des droits humains; mais en face, ils n’avaient trouvé aucune résistance. Particulièrement hostile à Michel Djotodia pour son incapacité à faire valoir son autorité parmi ses propres hommes, tout le monde indexait davantage les ex-Séléka comme principaux responsables du mal centrafricain de ces derniers mois. Peut-être, sans nécessairement le vouloir, la communauté internationale notamment, par cette attitude, confortait les anti-balaka dans leur argument, selon lequel leur existence se justifiait par la défense des populations (chrétiennes), soumises aux sévices et exactions de la part de la rébellion de Djotodia. Mais avec le temps, on se rend compte que le remède qu’ils se voulaient être, est pire que le mal lui-même! D’où cette dernière levée de bouclier à leur encontre…

Ceci étant, une mise en garde avait été lancée quand il fallait. Dans son approche qui a consisté à désarmer tout d’abord les rebelles ex-Séléka, l’opération Sangaris avait péché.

La communauté musulmane du pays et certains analystes avaient estimé que cette démarche relevait d’un parti pris, dont les conséquences pouvaient se révéler extrêmement dangereuses. Mais ils n’avaient point été écoutés. N’empêche, mieux vaut tard que jamais! On peut se réjouir de l’unanimité qui caractérise la prise de position des principales parties prenantes dans la crise centrafricaine, au sujet des anti-balaka. Ne pas le faire aurait certainement signifié se rendre complice d’une situation d’autant plus calamiteuse qu’elle pourrait déboucher sur un génocide. (suite…)

Tchad: les clubs engagés en coupes africaines jouent et perdent

Tchad: les clubs engagés en coupes africaines jouent et perdent dans ACTUALITES 13293999783631-300x244Les deux représentants tchadiens dans les coupes continentales ont été éliminés ce dimanche. Aslad Moundou et Foullah Edifice regarderont la suite des compétitions à la télévision.

Les champions du Tchad, Foullah Edifice, se sont imposés 2 buts à 0 face aux Libyens de Ahli Benghazi en match retour de la phase préliminaire de la Ligue des champions africaine. Les joueurs de Ndjaména ont sauvé l’honneur après leur cuisante défaite, 4-0, au match aller en Libye. La victoire acquise ce dimanche au stade Idriss Mahamat Ouya n’a pas suffi à éviter l’élimination.

Dans la seconde compétition continentale, la Coupe de la confédération, l’ASLAD Moundou, après une défaite sur le score de 3-0 à Douala au Cameroun il y a 1 semaine, s’impose 2-1 contre l’Union. Même cas de figure pour les joueurs du Logone occidental. Le revers subi à l’aller a plombé leurs chances de qualification.

Source: journaldutchad.com

Centrafrique: Le Tchad demande «des moyens» à l’Onu

Centrafrique: Le Tchad demande «des moyens» à l'Onu dans ACTUALITES tchad_onu_centrafrique-300x180«C’est une situation complexe entre des communautés, des affrontements que certains voudraient voir dégénérer en affrontements religieux, les chrétiens contre les musulmans, alors que depuis des décennies, il y a en Centrafrique des chrétiens et des musulmans qui cohabitent. Tout cela est largement instrumentalisé», Pascal Canfin, ministre français délégué au Développement.

Le président tchadien, Idriss Déby a appelé mardi les Nations unies à fournir «les moyens nécessaires» à une sortie de crise en Centrafrique, où la situation sécuritaire reste extrêmement préoccupante, en particulier en province.

Arguant que les forces françaises et de l’Union africaine, «quelle que soit leur volonté, ne pourront pas remplir correctement la mission» faute d’effectifs, le président tchadien en a appelé à l’Onu pour un retour à la paix en Centrafrique, toujours en proie à des violences intercommunautaires.

A Bangui mardi, des militaires tchadiens de la force africaine Misca ont tiré sur des civils venus harceler un convoi de musulmans fuyant les exactions dont ils sont victimes, faisant au moins un mort.

Mais c’est surtout en province que la situation demeure difficile. Dimanche, un nouvel accrochage entre miliciens anti-balaka et soldats de la Misca a fait 11 morts à la frontière camerounaise.  (suite…)

RCA: la présidente Samba-Panza en visite au Tchad

Catherine Samba-Panza, la présidente de la transition centrafricaine est à Ndjamena, au Tchad, en visite de travail depuis lundi après-midi. Un voyage consacré à la situation sécuritaire en République centrafricaine durant lequel elle a rencontré le président Idriss Deby.

RCA: la présidente Samba-Panza en visite au Tchad dans ACTUALITES im_17_02_2014_8Après avoir rencontré le président tchadien, elle a reconnu lundi soir l’incapacité de son gouvernement à assurer la sécurité des musulmans centrafricains et tchadiens qui ont fui en masse le pays notamment en direction du Tchad. Mais Catherine Samba Panza l’a promis, elle reviendra les chercher quand la situation sécuritaire se sera améliorée.

« La question primordiale c’est ce problème de sécurité, qui a obligé nos frères musulmans vivant en République centrafricaine, à vouloir quitter le pays pour se mettre à l’abri dans un pays qu’ils ne connaissent pas souvent, parce qu’ils n’y sont pas nés, ils n’y ont pas grandi. Beaucoup de Tchadiens vivant en République centrafricaine y sont depuis au moins plusieurs générations. Et donc de les voir quitter notre pays nous déchire le cœur. Mais pour pouvoir les retenir, il faut que nous soyons en mesure d’assurer leur sécurité. Malheureusement, nous ne pouvons pas assurer leur sécurité. Le jour où cette sécurité reviendra, il m’appartiendra, avec tout le peuple centrafricain, de revenir vers ces frères-là et leur demander de revenir à nouveau dans leur patrie », a expliqué à la presse Catherine Samba-Panza. (suite…)

Les Nations Unies accordent 6 millions USD au Tchad pour sa filière gomme arabique

Les Nations Unies accordent 6 millions USD au Tchad pour sa filière gomme arabique dans ACTUALITES gomma-arabica_777-300x238Le Bureau des Nations Unies au Tchad et le ministère tchadien du Commerce et de l’Industrie ont signé mercredi un projet d’un montant de 3 milliards F CFA (6 millions USD) visant à améliorer les capacités commerciales de la filière gomme arabique.

« Le projet vise à promouvoir une exploitation rationnelle et durable du produit, favoriser le fonctionnement efficace de la filière, rationnaliser le circuit de distribution et améliorer l’offre exportable », a déclaré à Xinhua Abderahim Birémé Hamid, ministre tchadien du Commerce et de l’Industrie.

 Il a exhorté tous les acteurs de la filière à participer à ce projet de trois ans afin qu’il soit « une réussite et un modèle pour la mise en place d’autres projets ». Selon le ministre tchadien du Commerce et de l’Industrie, le Projet de renforcement des capacités commerciales de la filière gomme arabique tchadienne sera déployé dans les différentes régions de production qui se trouvent autour de la capitale et dans l’est du pays. (suite…)

Tchad: le Président Idriss Déby félicite la nouvelle présidente de transition de Centrafrique

Tchad: le Président Idriss Déby félicite la nouvelle présidente de transition de Centrafrique  dans ACTUALITES idriss-deby-itno-et-catherine-samba-panza-300x128Le Président tchadien, Idriss Déby Itno, a félicité mardi Mme Catherine Samba Panza, la nouvelle présidente de la transition de la République Centrafricaine, élue la veille par le parlement provisoire.

« La confiance que le Conseil National de Transition (CNT) a placée en vous, ouvre une nouvelle étape dans votre engagement au service du peuple centrafricain et constitue un vibrant hommage rendu à vos grandes qualités de femme d’Etat », a déclaré le chef de l’Etat tchadien dans un message adressé à son homologue centrafricaine.

Le Président Idriss Déby Itno a rassuré Mme Samba Panza son attachement à l’esprit de paix, de stabilité et de fraternité qui a toujours caractérisé les relations séculaires qui existent entre leurs deux pays et deux peuples. (suite…)

Tchad : La Compagnie sucrière au bord du gouffre

Tchad : La Compagnie sucrière au bord du gouffre dans ACTUALITES compagnie-sucriere-du-tchadFace à une concurrence déloyale de plus en plus forte, la Compagnie sucrière du Tchad (CST) peine à liquider ses produits et risque de fermer son unité de production, si rien n’y est fait.

« La CST ne vend plus un kilogramme de sucre depuis trois semaines. Si on ne vend pas, on aura des tensions de trésorerie », déclare son directeur commercial, Yacoub Mahamat Yacoub. L’entrepô t de l’usine de Banda, au sud du Tchad et d’une capacité de stockage de 7.000 tonnes,est aujourd’hui presque plein à craquer.

Selon M. Yacoub Mahamat Yacoub, le marché du sucre au Tchad en 2013 a dépassé les 120.270 tonnes, soit une consommation moyenne de 10,5 kg/hab/an. Ces besoins nationaux ont été satisfaits à 30% par la production locale et à 70% par des produits issus de la fraude et de la contrebande qui profitent de règlementations favorables des pays d’origine et d’une faible contrainte fiscale à l’entrée.

Ce qui a eu des conséquences dévastatrices sur les ventes de la CST; les livraisons journalières, divisées par dix depuis début 2012, ont chuté à 25 tonnes. Pour combler le gap laissé par la production locale, le ministère tchadien des Finances avait libé ralisé, depuis 2008, l’importation et la commercialisation du sucre. (suite…)

Centrafrique : « Le Tchad apportera sa contribution dans le domaine financier et d’encadrement »

Le Tchad apportera -comme dans le passé- sa contribution, soit dans le domaine financier, soit dans le domaine d’encadrement, à tous les niveaux le Tchad apportera sa contribution, c’est un pays voisin direct , a affirmé Mahamat Ali Abdallah Nassour.

Entretien exclusif du Général Mahamat Ali Abdallah NASSOUR

Dans un interview accordé à AfrikaTVnet, le Général Mahamat Ali Abdallah Nassour, secrétaire général adjoint du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) et Président du conseil Economique, Social et Culturel revient longuement sur la crise centrafricaine.

Il accuse des personnes « malveillantes » d’être à l’origine de l’amalgame entre « paisibles populations tchadiennes » -non armés- et combattants de l’ex-Séléka.

« Le Tchad apportera -comme dans le passé- sa contribution, soit dans le domaine financier, soit dans le domaine d’encadrement, à tous les niveaux le Tchad apportera sa contribution, c’est un pays voisin direct », a affirmé Mahamat Ali Abdallah Nassour.

Le Général revient également sur l’instabilité gouvernementale et le développement du pays. Il évoque notamment ses différentes fonctions au sein de l’Etat ainsi que les prochaines échéances électorales.

Source: alwihdainfo.com

Tchad: la grève des employés du pétrole se radicalise

Tchad: la grève des employés du pétrole se radicalise  dans ACTUALITES 000_par7580683_1_0-300x224Au Tchad, troisième jour de grève dans les champs pétroliers exploités par des entreprises chinoises dans les régions de Bongor et Moundou au sud du pays. A l’origine du mouvement, le refus des entreprises d’autoriser leurs employés à se constituer en syndicats. Hier samedi 18 janvier, il y a eu des heurts sur certains sites.

Ils sont près d’un millier répartis sur plusieurs sites de forage de puits de pétrole dans les régions de Bongor et Moundou, au sud-ouest du pays. Depuis avril, ils ont engagé un bras de fer avec leur direction pour pouvoir organiser l’élection des délégués du personnel. Face au refus de la hiérarchie, ils ont décidé d’interrompre le travail vendredi dernier pour trois jours. Une interruption qui a ralenti le forage de certains puits de pétrole.

Hier samedi, la tension est montée d’un cran sur le site de Koudalwa dans la région de Bongor. Il y a eu des échauffourées, des tirs de sommation, de brèves interpellations. (suite…)

Tchad: N’Djaména a son nouveau maire

Tchad: N'Djaména a son nouveau maire dans ACTUALITES 1311953666259-300x247Le conseil municipal de la ville de Ndjamena a porté par consensus M. Ali Haroun à sa tête, selon le compte-rendu des délibérations de la session extraordinaire tenue samedi.

M. Ali Haroun devient ainsi le nouveau maire de la ville de Ndjamena, la capitale tchadienne. Il remplace M. Saleh Abdelaziz Damane qui a été contraint à la démission, deux semaines plus tôt, sous la pression des élus de son propre parti (le Mouvement patriotique du salut, MPS, au pouvoir) qui domine la plupart des conseils régionaux, notamment celui de la capitale.

Depuis l’organisation des premières élections communales au Tchad, il y a près de deux ans, les relations de collaboration sont souvent tendues entre les maires et leurs conseillers dans beaucoup de villes du pays. A cause de cette instabilité, M. Ali Haroun est le troisième maire élu de Ndjamena, après Djimet Ibet et Saleh Abdelaziz Damane. (suite…)

12345...63

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...