Archive de l'auteur

Le nouveau film du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun au Tiff à Toronto

Le nouveau film du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun au Tiff à Toronto dans ACTUALITES mahamat_000_sb2o9_0-300x169Le grand festival nord-américain du cinéma international à Toronto (Tiff) présente cette année 255 longs-métrages, des grosses productions américaines aux petits films venus du Nigeria ou d’Argentine. Nombre de ces films sont présentés en première mondiale. C’est le cas d’Une saison en France, le nouveau film du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun. Le film tourné en France raconte le quotidien difficile d’un demandeur d’asile centrafricain.

Avec notre envoyée spéciale à Toronto,

Abbas, un ancien professeur de français en Centrafrique, vit depuis presque deux ans en France. Il travaille sur les marchés, a construit des liens, notamment avec une belle fleuriste jouée par Sandrine Bonnaire. Mais il est hanté par le fantôme de sa femme, morte en Afrique. Et quand sa demande d’asile est rejetée, Abbas va devoir choisir entre partir ou basculer dans la clandestinité.

« On peut tous être de futurs réfugiés »

Sans forcer le trait ni surligner une situation dramatique, Mahamat-Saleh Haroun veut alerter les consciences. Eriq Ebouaney prête ses traits à Abbas : « Je suis d’origine camerounaise, je vis en France depuis toujours. Il y a un moment où ces personnes qu’on croise deviennent invisibles. On oublie que ce sont des êtres humains et qu’ils ont une vie, un parcours, et qu’ils ont juste besoin d’amour, de compassion et d’empathie, parce qu’on peut tous être de futurs réfugiés. Personne n’est à l’abri. » (suite…)

Plan national du développement du Tchad: «Les résultats vont au-delà de nos attentes»

plan_national_du_developpement_du_tchad_0 (1)Le Tchad a fait plus que carton plein au bout de trois jours d’une opération séduction auprès des investisseurs internationaux à Paris. Le gouvernement tchadien a annoncé hier soir avoir obtenu 20 milliards de dollars de promesses d’investissements, soit 10 897 milliards de francs CFA. C’est trois fois plus que ce qu’il espérait. Notre invité ce matin a été la cheville ouvrière du Plan national d’investissement 2017-2021. Interrogé par Stanislas Ndayishimiye, le ministre tchadien de l’Economie et de la Planification du développement, Nguéto Tiraïna Yambaye, ne cache pas sa satisfaction.

Nguéto Tiraïna Yambaye: Mon sentiment, en tant que ministre en charge d’organiser ce grand événement, est un sentiment de fierté parce que les résultats que nous avons obtenus, pendant les trois jours, vont très loin au-delà de nos attentes. Nous avons élaboré un plan national de développement qui tient compte de la capacité d’endettement du gouvernement. Nous avons inversé la tendance pour que 65 % de ce coût revienne au secteur privé. Je crois que nous avons gagné le pari.

Aujourd’hui, le nouveau paradigme veut que ce soit le secteur privé qui soit le secteur porteur de croissance et de l’emploi. Nous avons réussi. Etant donné que l’économie tchadienne est une économie sous-financée, il y a donc assez de place pour tout le monde pour venir investir au Tchad. Le gouvernement, dans sa nouvelle politique de réforme structurelle et institutionnelle, a décidé de contribuer à ce que l’économie soit réellement financée, en tenant compte des objectifs du développement durable et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine qui encourage les pays à renforcer la transformation structurelle des économies. (suite…)

Tchad : N’Djamena, une destination fascinante en Afrique centrale

591b2271216fd57897c4ff8dc6b4bda5Des pays qui composent la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale), le Tchad est le moins visité par les touristes, alors qu’il possède un potentiel qui n’a rien à envier à ses voisins. La ville de N’Djamena est au centre de ce gisement qui participe à la croissance de cette vaste riche contrée.

La ville de N’Djamena a longtemps été considérée comme la capitale politique du pays des Sao (surnom de l’équipe nationale de football), pourtant, il ne s’agit ni plus ni moins que de la capitale économique, rien à voir avec Moundo qui constitue le quartier administratif et siège des institutions. Avec une population estimée à plus d’un million d’habitants et une superficie de 100 km², N’Djamena constitue la plus grande ville et la plus riche du Tchad.

Si vous cherchez une destination qui vous propose un gracieux mélange de tradition et de modernité, N’Djamena saura vous charmer sans aucun doute. Avec un territoire comptant parmi les plus étendus du continent, cette ville possède un charme unique et une panoplie de paysage d’une beauté extraordinaire, des rives du Chari aux sables du désert. (suite…)

N’Djaména accueille la première réunion du conseil d’administration de la BADEA pour 2017

BADEALe conseil d’administration de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), tiendra à N’Djamena, du 8 au 10 mars prochain, sa première session de l’année 2017.

La réunion sera présidée par Yousif Bin Ibrahim Al Bassam, président du conseil d’administration de la BADEA, assisté le directeur général de la Banque, Dr. Sidi Ould Tah. (suite…)

Les Militants d’IDI félicitent le candidat de l’alliance pour sa réélection

Les Militants d’Idriss Déby Itno (MIDI) adressent leurs félicitations les plus méritées à l’endroit du Président IDI, pour sa réélection à la tête de l’Etat.

Les Militants d'IDI félicitent le candidat de l'alliance pour sa réélection  dans ACTUALITES 13012605_1306717156009190_7752313966176829713_n-300x198A cet égard, Les Militants d’Idriss Déby Itno (MIDI) continuent et continueront d’apporter leurs soutiens inconditionnels aux actions salvatrices, multidimensionnelles et multiformes que le Président Idriss Déby Itno entend mener au cours de son nouveau mandat pour le bien être du peuple tchadien.

Ces remerciements vont également à l’endroit du peuple tchadien qui a su mettre les bouchées doubles en stratégies pour la réussite dès le 1er tour du Président Idi. (suite…)

L’ONU indique à ses employés au Tchad comment identifier un kamikaze

L’ONU indique à ses employés au Tchad comment identifier un kamikaze dans ACTUALITES 2048x1536-fit_capture-ecran-document-onu-tchad-publie-site-monde-29-juilletL’ONU a adressé une note de sécurité à ses employés au Tchad afin d’identifier des kamikazes potentiels. Cet avis a pour but de « fournir des indications aidant à la détection d’individus suspects dont l’attitude suggère qu’ils sont porteurs d’engins explosifs artisanaux ».

Parmi les conseils repérés par Le Monde mercredi, l’organisation internationale conseille de faire attention aux personnes portant des « vêtements lourds et épais, quelle que soit la saison, ou très amples pour dissimuler des explosifs ». Ces tissus pesants font ainsi « transpirer abondamment (…) à cause de la tension, le stress et le port de vêtements inappropriés au climat. »

Opérations militaires contre Boko Haram

Ces « indications » ont été publiées par les Nations unies au Tchad le 13 juillet, deux jours après un attentat-suicide à N’Djamena. Il a été diffusé « dans le contexte de la récurrence d’attentats-suicides » au Tchad, précise le document.

Le Tchad prend part des opérations militaires contre les terroristes islamistes nigérians de Boko Haram, rappelle encore le quotidien.

Tchad: une centaine de djihadistes tués

Tchad: une centaine de djihadistes tués dans ACTUALITES soldat-militaire-armee-tchadienne-patrouille-rue-gambaru-nigeria-300x169Le Tchad a annoncé aujourd’hui que ses forces armées avaient tué 117 djihadistes de Boko Haram en deux semaines d’offensive contre les bases et les caches des islamistes sur des îles du lac Tchad. «Nous avons tué 117 combattants de Boko Haram lors de cette opération de deux semaines. Nous avons eu deux tués et plusieurs blessés», a dit le colonel Azem Bermandoa, porte-parole de l’armée tchadienne.

Il a précisé que les soldats tchadiens avaient détruit plusieurs bateaux de Boko Haram et saisi des armes lors de l’opération.
Le groupe Boko Haram, qui se fait appeler Province d’Afrique de l’Ouest de l’Etat islamique depuis son allégeance à l’organisation extrémiste sunnite, a accentué ses attaques ces derniers mois en riposte à la contre-offensive régionale conduite par le Nigeria, le Cameroun, le Tchad et le Niger. Le week-end dernier, les djihadistes ont mené des attaques contre plusieurs localités isolées des bords du lac Tchad.

Tchad: un projet de loi antiterroriste controversé

Tchad: un projet de loi antiterroriste controversé dans ACTUALITES 792319--300x199Le Parlement tchadien doit se prononcer jeudi sur un projet de loi antiterroriste élaboré après les attentats sanglants de N’Djamena le mois dernier, qui inquiète l’opposition et les défenseurs des droits de l’Homme.

Le Tchad, en pointe dans la coalition régionale formée début 2015 contre les islamistes nigérians de Boko Haram, a été frappé par deux attentats-suicides en moins d’un mois.

Le président Idriss Déby Itno a prévenu mi-juillet qu’il ne « reculerait jamais » devant les insurgés, à qui la coalition avait infligé de lourdes défaites en début d’année mais qui ont à nouveau intensifié leurs attaques ces dernières semaines. Lundi, 10 pêcheurs ont encore été égorgés par les islamistes sur les rives nigérianes du lac Tchad.

Une Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF), à laquelle participent le Nigeria, le Niger, le Tchad, le Cameroun et le Bénin – les pays menacés par Boko Haram -, doit prendre prochainement le relais de la coalition régionale. Jeudi, le Nigeria a nommé un de ses généraux, Iliya Abbah, à la tête de la MNJTF, qui doit compter 8.700 hommes et être basée à N’Djamena. (suite…)

Tchad: «Bokou Haram ne va pas gagner»

Tchad: «Bokou Haram ne va pas gagner» dans ACTUALITES tchad_7C’est à nouveau un grave coup porté à notre pays, Un nouveau choc, terrible, trois semaines après les premiers attentats qui ont plongé le Tchad dans le drame. On était dans une phase encourageante sur le plan sécuritaire et voilà qu’un nouveau kamikaze plonge notre pays, dans la tourmente.

Plus que jamais, il faut dénoncer ce terrorisme aveugle.

Ces attentats vont toucher le Tchad certes mais Boko Haram ne va pas gagner. Vu notre histoire, nos combats, notre société, ils ne l’emporteront pas. Ces tentatives de déstabilisation ne marcheront pas. Cette nouvelle opération dramatique ne fragilisera pas notre force; elle la fédérera encore davantage. Notre pays a désormais une culture, un enracinement et un peuple solide. Cette force morale ne doit pas être que des mots mais ça doit être une réalité.

On devrait ensemble, la société, les partis politiques au pouvoir comme dans l’opposition, penser ensemble à la manière de surmonter cela.

Ensemble contre Bokou Hram !

Tchad : Attentats : Après le port de la Burqa, le gouvernement interdit les attroupements

Tchad : Attentats : Après le port de la Burqa, le gouvernement interdit les attroupements dans ACTUALITES burqa-interdit-au-tchad-300x183Au Tchad, tout porteur de la burqa ou toute personne qui camoufle son visage, sera considéré comme suspect, a déclaré le PM tchadien.

Dans une déclaration faite dimanche, Kalzeube Payimi Deubet, PM et chef du gouvernement tchadien dans une déclaration à l’endroit de ses compatriotes, a annoncé que, « qu’à partir ce de jour [dimanche 12 juillet 2015 Ndlr], tout porteur de la burqa, ou toute personne qui camoufle son visage, sera considéré comme suspect et sera traité comme tel».

Le chef du gouvernement, a par ailleurs interdit tout regroupement, « lesattroupements Rechercher attroupements sont pour le moment interdits », va poursuivre, Kalzeube Payimi Deubet.

La décision du gouvernement tchadien fait suite au dernier attentat qui a fait 16 morts et 80 blessés au marché central de N’Djamena samedi dernier. L’attentat avait été revendiqué par Boko Haram.

Tchad : Idriss Déby entre revanche et vengeance

Comme pour se rassurer, Hassan Syla, le porte-parole du gouvernement tchadien, rappelle : « Rien ne pourra ébranler la quiétude du peuple tchadien, qui ne cédera jamais à la terreur. Le gouvernement poursuivra sans relâche les terroristes de Boko Haram. La secte nigériane s’est trompée de cible et elle rencontrera les forces tchadiennes sur tous les chemins ! »

Tchad : Idriss Déby entre revanche et vengeance dans ACTUALITES idriss-deby-300x229En parlant ainsi de cette attaque particulièrement meurtrière, attribuée ipso facto aux hommes du terroriste Abubakr Shekau, avec au moins 27 morts et 101 blessés dont 57 graves, les autorités de Ndjamena réalisent certainement après coup, qu’à force d’aller défendre devant ses frères africains, elles avaient peut-être un peu oublié de sécuriser leurs arrières.

Violences gratuites

Sinon, comment expliquer ces attaques sanglantes qui ont ciblé la police tchadienne, comme des tueries de revanche, pour sanctionner le Tchad dont les vaillants soldats traquent au Nigeria et ailleurs, les rebelles de Boko Haram, avec hardiesse et héroïsme ?

Ces assauts répétés et bien planifiés interviennent au lendemain de la rencontre sous régionale où les chefs d’Etats des pays du front, sous la houlette nigériane ont décidé de se réorganiser pour éradiquer totalement les multiples agressions des ‘’fous de Dieu’’ que sont les terroristes de la secte Boko Haram, en se donnant les moyens financiers, humains et techniques, pour gagner la guerre contre ces fantassins de la violence gratuite.    (suite…)

Tchad : le bilan provisoire du double attentat à N’Djamena s’élève à 23 morts

Le Tchad, en première ligne dans la guerre contre les islamistes armés nigérians de Boko Haram, a été frappé lundi par un double attentat-suicide meurtrier.

Tchad : le bilan provisoire du double attentat à N'Djamena s’élève à 23 morts  dans ACTUALITES 11536128_1034507273228466_974195486834391958_n-225x300Quatre kamikazes ont attaqué simultanément dans la matinée le commissariat et l’école de police, faisant au moins 23 morts et 101 blessés, selon un communiqué du gouvernement tchadien lu à la radio. Ce sont les premières attaques du genre à frapper la capitale tchadienne. Le bilan est lourd car de nombreux stagiaires étaient en formation lundi matin à l’école de police.

En milieu de journée, dans un communiqué lu sur les médias d’Etat, le gouvernement tchadien a accusé les islamistes nigérians de Boko Haram d’être à l’origine de cette action meurtrière. «Boko Haram se trompe de cible, ces terroristes sans foi ni loi seront débusqués et mis hors d’état de nuire où qu’ils soient», affirme-t-il

Après ce double attentat, de nombreuses forces de sécurité se sont déployées dans la ville, où les mesures de sécurité avaient été considérablement renforcées depuis plusieurs mois face à la menace d’attaques de Boko Haram. Le gouvernement tenait de son côté une réunion de crise sur ces attentats en l’absence du président Idriss Déby Itno, attendu dans la journée à N’Djamena de retour d’Afrique du Sud où il a participé au sommet de l’Union africaine (UA), selon une source officielle.

La France a rapidement condamné ces attaques meurtrières et assuré le Tchad de son «soutien dans la lutte contre le terrorisme», dans une déclaration du ministère des Affaires étrangères. «La France condamne les attaques perpétrées le 15 juin contre le commissariat général et l’école de police de N’Djamena», a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay.

Le Tchad – comme le Cameroun voisin, lui aussi engagé contre le groupe islamiste – redoutait depuis des mois des attaques de ce genre sur son sol. N’Djamena ne se trouve qu’à une cinquantaine de kilomètres du nord-est du Nigeria où sévit Boko Haram mais la ville est quadrillée par les forces de sécurité et les services de renseignements tchadiens.

10405498_1112788895404095_318566097378332442_n-300x111 dans ACTUALITES

5.000 soldats tchadiens engagés contre Boko Haram

Le Tchad est un allié de poids pour Paris dans la lutte contre les groupes jihadistes en Afrique sahélienne. C’est à N’Djamena que l’armée française a établi l’état-major de son opération Barkhane de lutte contre ces groupes. Après le Mali, le président Déby a engagé son armée en février au Nigeria contre les islamistes de Boko Haram, dont le chef Abubakar Shekau a menacé à plusieurs reprises de s’en prendre aux intérêts tchadiens. L’armée tchadienne participe en première ligne depuis février à une opération militaire régionale visant à chasser le groupe islamiste de pans entiers de territoire qu’il avait capturés dans le nord-est du Nigeria. (suite…)

N’Djaména frappée par deux attentats-suicide

Deux attentats-suicide ont visé lundi le commissariat central de N’Djamena et l’école de police du Tchad, faisant de nombreux morts, a indiqué à l’AFP un responsable de la police tchadienne.

N'Djaména frappée par deux attentats-suicide dans ACTUALITES 11401337_10204409393055393_225981608879129099_n-300x223Ces attentats ont également fait des blessés, a ajouté sous couvert d’anonymat ce responsable de la police de la capitale, où les mesures de sécurité avaient été considérablement renforcées depuis plusieurs mois face à la menace d’attaques des islamistes armés nigérians de Boko Haram.

Des forces de sécurité ont pris position dans la ville après les attentats, selon des habitants. Le gouvernement tenait de son côté une réunion de crise sur les attaques, a-t-on indiqué par ailleurs de source officielle.

Le Tchad a engagé son armée au Nigeria contre les islamistes de Boko Haram, dont le chef Abubakar Shekau a menacé à plusieurs reprises de s’en prendre aux intérêts tchadiens.

La semaine dernière, le Nigeria et ses voisins ont convenu de mettre sur pied d’ici juillet une force régionale dont le but affiché est d’écraser l’insurrection de Boko Haram, désormais affilié au groupe jihadiste Etat islamique (EI), qui a fait plus de 15.000 morts depuis 2009.

12345...77

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...