Tchad : Attentats : Après le port de la Burqa, le gouvernement interdit les attroupements

Tchad : Attentats : Après le port de la Burqa, le gouvernement interdit les attroupements dans ACTUALITES burqa-interdit-au-tchad-300x183Au Tchad, tout porteur de la burqa ou toute personne qui camoufle son visage, sera considéré comme suspect, a déclaré le PM tchadien.

Dans une déclaration faite dimanche, Kalzeube Payimi Deubet, PM et chef du gouvernement tchadien dans une déclaration à l’endroit de ses compatriotes, a annoncé que, « qu’à partir ce de jour [dimanche 12 juillet 2015 Ndlr], tout porteur de la burqa, ou toute personne qui camoufle son visage, sera considéré comme suspect et sera traité comme tel».

Le chef du gouvernement, a par ailleurs interdit tout regroupement, « lesattroupements Rechercher attroupements sont pour le moment interdits », va poursuivre, Kalzeube Payimi Deubet.

La décision du gouvernement tchadien fait suite au dernier attentat qui a fait 16 morts et 80 blessés au marché central de N’Djamena samedi dernier. L’attentat avait été revendiqué par Boko Haram.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...