23ème anniversaire de la Journée de la liberté et de la démocratie à Bongor

23ème anniversaire de la Journée de la liberté et de la démocratie à Bongor dans ACTUALITES im_20_12_2013Le Président de la République Idriss Déby Itno a présidé, vendredi dernier, à Bongor, la cérémonie marquant le 23ème anniversaire de la Journée de la liberté et de la démocratie.

C’est le Tchad dans toute sa diversité qui a été représenté ce vendredi, 20 décembre 2013, à Bongor. En dehors de hautes personnalités nationales et internationales, l’on peut noter à cette place de l’indépendance archicomble, la a présence des fils du terroir qui se sont mobilisés massivement, ceux du Tchad-profond et de la diaspora ainsi que des délégations des pays amis.

C’est à 10H 05 minutes que le Président de la République, Idriss Déby Itno est arrivé au lieu de la cérémonie. Passage des troupes en revue, dépôt de gerbe de fleurs au monument aux morts, puis commence la cérémonie proprement dite.

C’est le maire de la ville de Bongor qui était le premier à prendre la parole pour souhaiter la bienvenue au Président de la République et à tous ceux qui ont effectué le déplacement de Bongor.

Il sera suivi du président du comité d’organisation, Laona Gong Raoul. Celui-ci a remercié le Chef de l’Etat pour son choix sur Bongor et pour les réalisations qui ont permis de transformer le visage de cette ville.

Même sentiment du gouverneur, Mahamat Ali Hassaballah, qui a transmis au Chef de l’Etat les sincères remerciements de tous les fils et les filles du Mayo-Kébbi-Est pour ses efforts en faveur du développement de leur région.

Dans son discours, le Président de la République a tout d’abord remercié ses frères et sœurs du Mayo-Kébbi pour leur hospitalité légendaire et l’accueil chaleureux qu’ils lui ont réservé ainsi qu’à toutes les délégations qui ont fait le déplacement de Bongor, avant de rappeler le sens de cet événement historique.

« Après les rêves de libérer le Tchad de la tyrannie, le 1er décembre 1990, a été pour nous, un nouveau départ pour faire du Tchad un grand pays dans le concert des Nations. Cette journée est aussi le moment privilégié que se donnent les Tchadiens pour évaluer les succès enregistrés mais aussi les défis à relever, au-delà de toutes les sensibilités politiques, religieuses, philosophiques où culturelles », a précisé le Chef de l’Etat. Pour lui, après 23 années d’apprentissage démocratique, les Tchadiens doivent se féliciter des avancées significatives enregistrées et ce, malgré les obstacles dressés çà et là.

« Aujourd’hui nous pouvons être fiers d’avoir gagné le pari : la Nation tchadienne est une réalité, la démocratie s’enracine, les Institutions Républicaines mises en place se consolident; la paix et la sécurité règnent sur toute l’étendue du territoire, le tout couronné par l’esprit de dialogue et de concertation dont font preuve les acteurs politiques de notre pays, partageant tous, les mêmes espoirs pour un Tchad meilleur », s’est félicité le Président fondateur du Mouvement patriotique du salut.

Pour maintenir le cap, le chef de l’Etat a réitéré son engagement de lutter pour un Tchad uni, fort et prospère. Et pour parvenir à ce résultat, un combat sans merci sera engagé contre les maux qui minent la bonne marche de la société tchadienne. A cet effet, le Président de la République a été clair : « Le gouvernement doit poursuivre l’œuvre de l’assainissement et de la moralisation de la vie publique pour prévenir et réprimer tous les abus et errements. Les agents de l’Etat, à tous les niveaux, doivent améliorer leurs performances et travailler avec méthode et abnégation dans la loyauté, tout en faisant preuve d’une haute conscience professionnelle, de probité morale, et de compétence ».

Parlant de la cherté de vie, le Chef de l’Etat a instruit instamment le gouvernement à veiller à l’application stricte des mesures relatives à la fixation des prix des denrées de première nécessité. Et ce, sur toute l’étendue du territoire national.

Concernant la région du Mayo-Kébbi-Est, dans le programme global de lutte contre les effets des aléas climatiques et le désenclavement, le Chef de l’Etat a annoncé la reconstruction des digues sur la berge du Logone aux normes requises pour éviter les inondations dont est victime chaque année la ville de Bongor et de jeter un pont à double voie sur le Logone pour relier Bongor aux autres pays via la République sœur du Cameroun.

La question de l’emploi des jeunes n’a pas été aussi perdue de vue par le Président de la République. Il demande aux jeunes de prendre conscience de leur avenir en exerçant des métiers qui peuvent leur générer des revenus afin qu’ils puissent se prendre en charge.

Contrairement aux années précédentes où trois villes sont généralement choisies pour bénéficier des retombées économiques, pour l’année 2014, le choix est porté sur la ville de N’Djamena qui s’attèle activement à abriter le sommet ordinaire de l’Union africaine en 2015.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...