Archive pour 20 décembre, 2013

23ème anniversaire de la Journée de la liberté et de la démocratie à Bongor

23ème anniversaire de la Journée de la liberté et de la démocratie à Bongor dans ACTUALITES im_19_12_2013Le Président de la République Idriss Deby Itno est arrivé hier après-midi à Bongor où sera célébré, demain, le 23ème anniversaire de la Journée de la liberté et de la démocratie.

Tout le Moyo-Kébbi Est dans son ensemble s’est donné rendez-vous à Bongor pour que la 23ème édition de la Journée de la liberté et de la démocratie à Bongor enregistre un succès total.

A l’héliport de la Renaissance de Bongor, le Chef de l’Etat, accompagné de la Première Dame, Hinda Deby Itno, a été accueilli par le Gouverneur du Mayo-Kébbi-Est, Mahamat Ali Hassaballah, qui avait à ses côtés le président du comité d’organisation, Laona Gong Raoul et le maire de la ville, Kampeté Varhayang.

Remise des pigeons et de la clé de la ville en signe de bienvenue au couple présidentiel, puis le Président de la République passe les troupes en revue, avant des saluer les officiels venus nombreux lui souhaiter la bienvenue. (suite…)

Tchad : Le Président Idriss Déby s’adresse aux centrafricains

Tchad : Le Président Idriss Déby s'adresse aux centrafricains  dans ACTUALITES 6154860-9195104-201x300Le chef de l’Etat tchadien s’est adressé directement aux centrafricains qu’il appelle « à la retenue afin d’éviter de tomber dans le chaos et l’anarchie ». Il exhorte « les autorités de transition à d’avantage de courage et de responsabilités si elle ne veut pas porter le fardeau du déshonneur ».

Dans un message adressé ce matin à l’Assemblée Nationale et lu par le Président de l’institution Haroun Kabadi, le chef de l’Etat Idriss Déby sort d’un long silence et s’exprime sur le dossier de la RCA. Il s’est également adressé aux centrafricains et met en garde Michel Djotodia, le Président de la Transition.

Idriss Déby parle pour la première fois « d’un conflit interconfessionnel »

« Cette situation s’est dégradé au fil des jours, depuis le changement de pouvoir et ce malgré les efforts fournis par les Etats membres de la CEEAC. L’autorité de l’État s’est délaité ouvrant la voie au pillages, viols meurtres et plus grave, un conflit interconfessionnel », a affirmé Idriss Déby qui évoque pour la première fois « un conflit interconfessionnel » en Centrafrique. Pour plusieurs analystes, l’utilisation de ce terme est une exagération des médias internationaux. (suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...