Mali: les journalistes de RFI « assassinés par les forces du mal » (Déby)

Les deux journalistes français de Radio France Internationale tués le 2 novembre à Kidal (Mali) ont été « assassinés par les forces du mal », a déclaré jeudi soir le président tchadien Idriss Déby Itno.

Mali: les journalistes de RFI « assassinés par les forces du mal » (Déby) dans ACTUALITES image11-300x173« Je présente mes condoléances à la France, au groupe RFI et aux familles des disparus suite à l’assassinat par les forces du mal au Mali » de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a ajouté le président tchadien lors d’un point de presse avec le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon.

« C’est vous dire que les jihadistes n’épargnent aucune personne, aucune catégorie socio-professionnelle, aucun territoire », a-t-il ajouté, en demandant aux journalistes de « ne pas se décourager ».

Le Tchad a engagé son armée dans la lutte contre les islamistes armés au Mali.

De toutes les armées africaines présentes au Mali, intégrées à la Mission de l’ONU au Mali, celle du Tchad a été en première ligne au côté de l’armée française dans la traque des jihadistes, en particulier dans le massif des Ifoghas (extrême nord-est), où se trouve Kidal. Les soldats tchadiens ont payé un lourd tribut, avec une quarantaine de tués.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...