Archive pour octobre, 2013

Tchad : Les femmes doivent avoir un accès équitable aux moyens de production

Tchad : Les femmes doivent avoir un accès équitable aux moyens de production dans ACTUALITES int-47933A l’occasion de la 15ème édition de la Journée internationale de la femme rurale célébrée mardi, la ministre tchadien de l’Action sociale, de la Solidarité nationale et de la famille, Mme Mbaïwong Djibergui Rosine, a plaidé pour un accès équitable des femmes aux moyens de production.

« Il est difficile de résoudre tous les problèmes liés au développement si les femmes continuent à être minoritaires, voire invisibles quant à leur participation et discriminés dans l’accès aux moyens de production », a déclaré Mme Mbaïwong Djibergui Rosine.

Elle a déploré que le Tchad, qui dispose d’importantes potentialités économiques, soit malheureusement placé parmi les pays les plus pauvres du monde. L’incidence de pauvreté alimentaire y est de 55%; cette pauvreté atteint plus particulièrement les femmes, et celles du monde rural.

Par ailleurs, au-delà de leur vulnérabilité due à la pauvreté, les femmes rurales au Tchad subissent chaque jour toutes les formes de violences basées sur le genre à cause de pesanteurs socio-culturelles très présentes dans la plupart des communautés.

Selon des données internationales citées par le ministre, les femmes rurales représentent un quart de la population mondiale, plus de 500 millions d’elles vivent en dessous du seuil de la pauvreté et sont en majorité analphabètes. Leur contribution est sous-évaluée, mal appréciée et leurs potentialités économiques sous-exploitées. (suite…)

Le Tchad célèbre la fête de Tabaski

Le Tchad célèbre la fête de Tabaski dans ACTUALITES im_15_10_2013_9La communauté musulmane du Tchad célèbre ce mardi 15 octobre, l’Aïd Al-Adha Al Moubarak, ou fête de Tabaski. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a pris part à la grande prière.
A l’occasion de la fête de Tabaski, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a pris part à la grande prière, dirigée par l’imam de la grande mosquée Roi Fayçal de N’Djaména, Ahmat Annour Mahamat Al-Hélou. Plusieurs milliers de fidèles, ainsi que quelques personnalités, ont également assisté à cette prière.
Dans son homélie, l’imam a exhorté les fidèles à être solidaires, tolérants, et à prêcher partout la paix et l’unité des fils du Tchad. « En ce jour béni, je vous exhorte à penser aux pauvres, aux orphelins, aux veuves et aux nécessiteux. Craignez votre Dieu, aimez votre patrie et priez partout le Tout-Puissant pour que la paix s’installe définitivement au Tchad », a déclaré l’imam Ahmat Annour Mahamat Al-Hélou. En outre, il a salué les efforts déployés par le Chef de l’Etat et le Gouvernement pour mettre le pays sur les rails du développement. (suite…)

ONU: Le Burkina Faso soutient la candidature du Tchad comme membre non-permanent du Conseil de sécurité

ONU: Le Burkina Faso soutient la candidature du Tchad comme membre non-permanent du Conseil de sécurité dans ACTUALITES le-panel_0-300x237Le Burkina Faso soutient la candidature du Tchad comme membre non-permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, a déclaré lundi le ministre burkinabé de la Communication et porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré.

« Nous pensons aujourd’hui que le Tchad a fait montre de beaucoup d’expérience et d’adhésion aux préoccupations africaines. Il sera un bon candidat et un bon représentant du continent africain », a précisé M. Alain Edouard Traoré qui s’exprimait à l’issue d’une audience que lui a accordée le chef du gouvernement tchadien.

Le porte-parole du gouvernement burkinabé a salué l’engagement du gouvernement et du peuple tchadien dans les récents évènements dans la sous-région, notamment au Nord Mali en République centrafricaine. (suite…)

Pétrole : le Tchad a exporté plus de 500 millions de barils de bruten dix ans

Pétrole : le Tchad a exporté plus de 500 millions de barils de bruten dix ans dans ECONOMIE le-pipe-line1-300x280Depuis 2003, le Tchad a produit et livré plus de 500 millions de barils de pétrole sur le marché international via le Cameroun, réalisant plus de 10,2 milliards USD de revenus, a déclaré jeudi Christian Lenoble, directeur général de TOTCO (Tchad Oil Transportation Co.) et COTCO (Cameroon Oil Transportation Co.), les deux entreprises tchadienne et camerounaise chargées de transporter le brut tchadien.

« En tant qu’opérateur du pipeline Tchad/Cameroun, au Tchad, TOTCO sera un acteur clé dans l’industrie pétrolière en plein essor du Tchad, avec l’arrivée de nouveaux expéditeurs », a indiqué M. Lenoble qui s’exprimait en marge de la « Chad International Oil Mining and Energy Conference and Exhibition » (CIOME 2013).

TOTCO a signé en 2012 un accord de raccordement avec la China National Petroleum Corporation International (CNPCI) et Petrochad Mangara Limited (PCM, une société affiliée détenue à 100% par Caracal Energy), afin de raccorder ces deux compagnies pétrolière au pipeline TOTCO.

« En avril 2013, des piquages à chaud ont été exécutés sur le terrain, en vue du raccordement des deux pipelines de ces sociétés à celui de TOTCO. Le brut de Petrochad Mangara devrait être transporté par TOTCO au quatrième trimestre 2013, tandis que le brut de la CNPCI devrait l’être au cours du deuxième trimestre 2014″, a précisé le directeur général de TOTCO/COTCO. (suite…)

Tchad : TOTCO se veut un acteur clé de l’industrie pétrolière africaine

Tchad Oil Transportation Co. (TOTCO) sera un « acteur clé dans l’industrie pétrolière en plein essor du Tchad, avec l’arrivée de nouveaux expéditeurs », a confié Christian Lenoble, DG de cette structure chargée du transport du pétrole brut tchadien, en marge de la Chad International Oil Mining and Energy Conference and Exhibition (CIOME 2013).

Tchad : TOTCO se veut un acteur clé de l’industrie pétrolière africaine  dans ECONOMIE c7c0e56865f5af549a5420ebd976f867_l-300x199En 2012, cet opérateur du pipeline Tchad/Cameroun, a signé un accord de raccordement à son réseau avec China National Petroleum Corporation International (CNPCI) et Petrochad Mangara Ltd, filiale à 100% de Caracal Energy.

Le transport du brut de Petrochad démarrerait au quatrième trimestre 2013, et celui de CNPCI devrait attendre le deuxième trimestre 2014.

Selon M. Lenoble, le Tchad a produit et livré depuis 2003 plus de 500 millions de barils de pétrole sur le marché international, via le pipe-line Tchad-Cameroun, réalisant plus de 10,2 milliards de dollars US de revenus.

Source: agenceecofin.com

Cameroun /Tchad: 3,78 millions $ de la BAD à l’interconnexion de réseaux électriques

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) financera par le Fonds africain de développement (FAD) e l’étude du projet d’interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad. Le budget a été approuvé le 7 octobre à Tunis.

Cameroun /Tchad: 3,78 millions $ de la BAD à l’interconnexion de réseaux électriques dans ECONOMIE 3b9fc4593dd578e81929305a81fabd87_sLe projet vise la réalisation d’une ligne de transport électrique de 700 km entre Ngaoundéré, Maroua au Cameroun et Ndjamena au Tchad, d’une bretelle de 250 km entre Maroua au Cameroun, Mogrom et Ndjamena au Tchad, et d’un programme d’électrification rurale le long de chaque couloir de ligne.

L’étude prendra vingt mois à partir de janvier 2014 pour un coût d’environ 4,6 millions de dollars US, financé par un don et un prêt du FAD au montant cumulé de 3,78 millions de dollars US. Les contributions des pays s’élèvent à environ 0,84 million de dollars US. (suite…)

Lac Tchad : la préservation des ressources du Bassin au centre d’une réunion à Niamey (Niger)

La recherche des solutions en vue d’inverser la situation de la dégradation continue des écosystèmes du Lac Tchad se trouve, depuis mardi, au centre de la 4ème réunion ordinaire du Comité de Pilotage régional du Projet de Développement du Bassin du Lac Tchad (PRODEBALT), à Niamey.

Lac Tchad : la préservation des ressources du Bassin au centre d'une réunion à Niamey (Niger) dans ACTUALITES image_2-44a0d-300x271D’un coût global estimé à environ 41 milliard de F CFA et pour une durée de 6 ans, le PRODEBALT est mis en oeuvre depuis 2009 dans les différents Etats membre, avec comme objectif essentiel la conservation durable du bassin du Lac Tchad.

Il s’agit notamment d’assurer la sécurité économique des ressources de l’écosystème et d’eau douce, de veiller à une gestion intégrée et judicieuse du bassin fluvial.

Ce programme vise, selon ses initiateurs, la réduction de la pauvreté des populations vivant de l’exploitation des ressources du bassin, la pratique d’activités socio-économiques durables, dans un contexte d’adaptation des systèmes de production aux changements climatiques. (suite…)

Tchad : Pas question de déstabiliser sa frontière

En proie au chaos depuis la chute du président François Bozizé, la Centrafrique fait l’objet d’attention particulière de la part du Tchad. Estimant que la situation qui y prévaut, représente une menace terroriste à ses frontières, celui-ci tente le tout pour éviter les tentatives de déstabilisation.

Tchad : Pas question de déstabiliser sa frontière dans ACTUALITES 1367597292942-300x254Sur le terrain, N’Djamena imposerait sa loi au nouveau Président centrafricain qui, selon des sources diplomatiques et militaires, ne serait arrivé au pouvoir sans l’aide de son voisin tchadien. Cette politique d’intervention directe tire son essence de l’incapacité de l’ex-président centrafricain à garantir la stabilité de la frontière qui unit les deux Etats.

Ainsi, la question sécuritaire en République centrafricaine est un enjeu majeur pour lequel le Tchad a plaidé aussi bien en marge de l’investiture du Président malien que lors de la tenue de la 68ème Assemblée générale afin que la Communauté internationale s’y penche pour la résoudre définitivement. Selon le président  de la République du Tchad, il ne faut pas croire qu’après le coup réussi au Mali, les groupes jihadistes n’intenteront aucune action allant dans le sens du terrorisme . Bien au contraire, ils ne se lasseront pas et le contexte actuel de la Centrafrique est propice à leur implantation et au déroulement de leurs activités. (suite…)

Tchad/RCA: Des tchadiens à l’afflux du baccalauréat centrafricain

Tchad/RCA: Des tchadiens à l’afflux du baccalauréat centrafricain  dans ACTUALITES lycee-b-boganda-bangui-1-300x185En Centrafrique, le coup d’Etat du 24 Mars 2013 a entraîné beaucoup de désordre. Le secteur de l’éducation n’était pas mis de côtés, sinon il en était l’un des plus touchés. Le calendrier des examens a subi de grands chamboulements au grand dam des élèves qui rêvaient continué les études à l’extérieur. Au Tchad, à côtés, les résultats du bac sont tombés tôt, une moisson bien maigre. Moins de 9% d’admis. Les pêcheurs dans l’eau trouble, les « cancres du Tchad », ont eu la merveilleuse idée de venir se rattraper à Bangui, au pays où tout est possible.

Depuis quelques années, l’examen du bac a été durci au Tchad, on ne sait pour quelles raisons. Est-ce une baisse de niveau chez l’élève Tchadien ? Est-ce que le gouvernement se donne un droit de regard plus grand que d’habitude à fin de former une élite tchadienne mieux adaptée au contexte mondial actuel ? Nombreuses sont les interrogations qui tournent autour de ces résultats de plus en plus chaotiques. Quand on voit le faussée entre les chiffres de cette dernière décennie, on est tenté de dire que le niveau de l’élève tchadien a chuté avec l’avènement de l’ère pétrole. Tout le monde rêve travaillé dans l’administration, la cherté de la vie, les enseignants mal payé… La corruption n’est donc pas très loin. Le gouvernement semble attendre ses cancres au bout du tunnel. Il faut donc filtrer les mauvaises graines à l’arrivée. L’instauration de la carte biométrique pour l’accès aux salles d’examens, l’obligation d’avoir une moyenne supérieure ou égale à 10/20 avant d’obtenir le bac, la suppression du second tour des examens (repêchages)… Pour tout couronner, on est loin d’oublier le bras de fer politique qui a eu lieu autour du bac 2012. (suite…)

Tchad : Une association française s’implique dans la condamnation de deux homosexuels

 Tchad : Une association française s'implique dans la condamnation de deux homosexuels  dans ACTUALITES franco-arabe-dabeche-michilke-300x225Une association française a déjà payé les avocats tchadiens qui vont défendre le dossier des deux homosexuels condamnés à deux ans de prison à Abéché, nous rapporte le journaliste-reporter Sabre Na-ideyam Natabé, qui s’appuie sur des sources proches du dossier à la Cour d’Appel d’Abéché.

Le dossier doit passer à l’audience correctionnelle de la Cour d’Appel d’Abéché ce mardi 8 octobre.

Pour rappel, deux hommes ont célébré leur union au bar Belle-vue dans le quartier Taradono, alerté la police est venu les cueillir pour ensuite les présenter au tribunal de première instance de la ville d’Abeché.

Le procureur de la république auprès du tribunal de première instance d’Abeché Mr Oumar Mahamat Kedelaye avait qualifié leur acte d’outrage à la pudeur. Une infraction prévue et punie par l’article 271 du code pénal, les prévenues risquaient une peine de 3 à 5 ans de prison ferme et une amende de 100 000 FCFA.

Le tribunal a rendu son verdict hier, les deux hommes sont condamnés à deux ans de prison ferme et une autre femme pour complicité et une amende de 50000 FCFA.

Source: alwihdainfo.com

Tchad : Attijariwafa Bank ne lâche pas CBT

Tchad : Attijariwafa Bank ne lâche pas CBT  dans ACTUALITES commercial-bank-tchadMohamed El Kettani, le président du marocain Attijariwafa Bank, a de nouveau exprimé son intérêt pour la reprise de Commercial Bank Tchad.

Lors de l’audience qui lui a été accordée au début du mois de septembre, Mohamed El Kettani est revenu à la charge auprès d’Idriss Déby Itno, le président tchadien. Alors que le processus de cession de Commercial Bank Tchad (CBT, ancienne propriété du groupe camerounais Fotso aujourd’hui sous administration provisoire) a échoué, le patron du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank a de nouveau exprimé son intérêt pour la reprise de l’établissement. Les autorités tchadiennes lui ont donné quarante-cinq jours pour faire une nouvelle offre.

Plusieurs candidats

En 2012, plusieurs banques se sont présentées pour la reprise des parts de l’État dans Commercial Bank Tchad. Au total, sept banques avait manifesté leur intérêt, toutes africaines : les marocaines BMCE Bank (via Bank of Africa) et Attijariwafa Bank, la gabonaise BGFI Bank, la camerounaise Afriland First Group, la burkinabè Coris, le bancassureur ivoirien NSIA et le groupe basé au Togo Oragroup (Orabank).

En 2011, la banque affichait un produit net bancaire de cinq milliards de F CFA (10,4 millions de dollars) pour un résultat de trois milliards.

Source: http://economie.jeuneafrique.com

Tchad : Les professionnelles du sexe sensibilisées aux préventions

Tchad : Les professionnelles du sexe sensibilisées aux préventions dans ACTUALITES finallogoresizedLa « Society for Women and Aids in Africa » (SWAA) au Tchad forme, depuis lundi, une centaine de professionnelles du sexe sur les techniques de sensibilisation sur la prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et le sida.

Les cent professionnelles du sexe devront, à l’issue de cette formation de pairs éducateurs, être à mesure de sensibiliser à leur tour leurs consoeurs et autres sur ces maladies qui font des ravages au sein de la population tchadienne.

« La lutte contre la pandémie du VIH/Sida n’est pas seulement médicale, elle est également communautaire et multisectorielle », a déclaré Mme Djaïbé Zara, président de la SWAA-Tchad, branche de la SWAA Internationale (Society for Women Against AIDS in Africa) qui est une organisation panafricaine non gouvernementale des femmes face au VIH/sida.

Mme Djaïbé Zara a exhorté les autorités administratives, traditionnelles, politiques, religieuses et toutes les autres couches socioprofessionnelles à s’impliquer activement dans la sensibilisation et la mobilisation contre le sida.

Pour Mme Achta Diakité, du bureau de l’UNFPA au Tchad, les professionnelles du sexe constituent un groupe à risque. « Une étude réalisée en 2009 par le CNLS (Comité national de lutte contre le sida, Ndlr), sur financement de l’ONUSIDA, a trouvé une séroprévalence de 20% chez les professionnelles du sexe. D’autres études réalisées ailleurs ont aussi prouvé des prévalences élevées chez ce groupe hautement vulnérables », a-t-elle précisé. (suite…)

Le PDG de la CotonTchad remis en liberté provisoire

Le PDG de la CotonTchad remis en liberté provisoire dans ACTUALITES 018122009101000000000ismael-300x171Au Tchad, Mahamat Adoum Ismaël a été mis en liberté provisoire.

La cour d’appel de Moundou avait dans un premier temps fixé une caution à 50 millions de Francs Cfa dont ne pouvait pas s’acquitter le PDG de la CotonTchad accusé de détournement de fonds, complicité de faux en écriture. Ses avocats ont finalement pu obtenir qu’elle soit réduite à cinq millions et Mahamat Adoum Ismaël a donc pu rejoindre Ndjamena à la satisfaction de ses défenseurs.

123

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...