Archive pour 25 octobre, 2013

Mali: vaste opération militaire contre les jihadistes

Plus de 1.500 soldats français, maliens et de la Mission de l’ONU ont lancé une vaste opération dans le nord du Mali pour «éviter (une) résurgence» de «mouvements terroristes» après une série d’attaques menées par des groupes jihadistes.

Mali: vaste opération militaire contre les jihadistes dans ACTUALITES phoce2f71b0-3caf-11e3-8ebf-e26ab888ec00-805x453-300x187Vendredi matin à Bruxelles où il participait à un sommet européen, le président François Hollande a indiqué que cette opération avait pour objectif la lutte contre le terrorisme et la tenue d’élections législatives selon le calendrier prévu.

«Nous n’avons jamais prétendu que notre intervention allait faire disparaître le terrorisme dans la région», a dit le chef de l’Etat français lors d’une conférence de presse.

Le terrorisme «est installé» au Mali, «au sud de la Libye, sans doute encore au nord du Niger et au sud de l’Algérie» et «il n’a pas été vaincu par notre seule intervention au Mali» même s’il «a été abîmé, attaqué», a-t-il souligné.

«Nous avons engagé, avec l’armée malienne et la Minusma (Force de l’ONU au Mali), une opération de grande ampleur au nord et au sud de la boucle du Niger», a de son côté indiqué jeudi à Paris le colonel Gilles Jaron, porte-parole de l’état-major des armées françaises.

«C’est la première fois que nous voyons travailler ensemble des volumes de force importants», associant les trois parties à parts égales, selon l’officier. Français, Maliens et forces de l’ONU ont engagé un bataillon, soit de 500 à 700 hommes chacun, dans cette opération, baptisée «Hydre».

«Frapper les esprits»

«Hydre» a été déclenchée dimanche, au lendemain de la visite, du 16 au 18 octobre, du chef de l’état-major des armées françaises, l’amiral Edouard Guillaud, qui s’est rendu successivement, à Bamako, Niamey et N’Djamena. (suite…)

Conseil de sécurité de l’Onu: Comment le Tchad est devenu membre non permanent

Le Tchad  a été élu  jeudi dernier par l’Assemblée générale de l’Onu pour un mandat de deux ans comme membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Onu.

Conseil de sécurité de l’Onu: Comment le Tchad est devenu membre non permanent  dans ACTUALITES 2013-09-25t200153z_1891908953_tb3e99p1jn1qw_rtrmadp_3_un-assembly_0-300x224A partir  du  1er janvier 2014, le Tchad va devenir pour la première fois membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Onu, de même que l’Arabie Saoudite, le Chili, le Nigeria et la Lituanie. Ces cinq pays ont été élus jeudi dernier par l’Assemblée générale de l’Onu pour un mandat de deux ans.  Sur les 193 pays membres de l’Assemblée générale de l’Onu, l’Arabie saoudite a obtenu 176 voix, le Tchad 184 voix, le Nigeria et le Chili 186 voix  et la Lituanie 187 voix. Le Conseil de sécurité de l’Onu compte quinze (15) membres dont dix (10) non permanents. Il  renouvelle chaque année cinq de ses dix sièges de membres non permanents, sur une base régionale. Les pays qui  ont été récemment élus n’avaient pas de rivaux dans leurs régions respectives.

Le prix de la bravoure

Il convient de préciser que le Tchad se retrouve dans cette position prestigieuse surtout à la faveur  du rôle remarquable de ses troupes, aux côtés des forces françaises au Mali, où ils ont non seulement chassé les groupes  armés islamistes, mais tué des leaders de ces groupes terroristes liés à Al-Qaïda  au Maghreb islamique (Aqmi).  Comme une récompense, c’est tout naturellement que le Tchad, aux cotés des quatre autres  pays,  remplacera  à partir du 1 er  janvier 2014 les cinq pays suivants : le Maroc, le Togo, le Pakistan, le Guatemala et l’Azerbaïdjan. Les cinq autres membres non permanents sont l’Argentine, l’Australie,  la Corée du sud,  le Luxembourg  et le Rwanda. (suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...