Tchad: Le lac Ounianga inscrit au patrimoine de l’UNESCO

La cérémonie de remise officielle du certificat de la dite inscription s’est déroulée ce 02 Août 2013 à la Primature. Une belle brochette des ministres impliqués dans la question de la culture, de l’éducation, de l’environnement, du tourisme ; de l’enseignement supérieur y a pris part ainsi que la délégation venue de la France emmenée par l’Ambassadeur Mahamat Saleh Adoum, représentant permanent du Tchad à l’UNESCO.

Tchad: Le lac Ounianga inscrit au patrimoine de l’UNESCO  dans ACTUALITES 82-1-tchad-ennedi-lac-ounianga-serir-06-300x140Dans son intervention, le diplomate tchadien a tenu à exprimer toute sa reconnaissance au Premier Ministre, Chef du Gouvernement et à travers sa modeste personne le Président Idriss Deby Itno pour avoir œuvré à l’inscription des Lacs-Ounianga au patrimoine mondial de l’organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture(UNESCO). Selon l’Ambassadeur Mahamat Saleh Adoum ; il faut aussi travailler pour que d’autres sites comme le parc de zakouma, le site d’arché, le lac-Tchad, la liste n’est pas exhaustive pour qu’ils soient également inscrits au patrimoine en 2014.

Pour ce faire, il a demandé au Gouvernement de faire un effort supplémentaire afin de mettre à la disposition de l’équipe technique des moyens humains, matériels et financiers. Il a déploré aussi le déficit d’information entre N’djamena et Paris. Il a enfin émis le vœu que l’on mobilise suffisamment d’énergies afin de sauver les eaux du Lac-Tchad. Sa disparition serait une catastrophe pour l’humanité s’est plaint le représentant permanent du Tchad à l’UNESCO.

Selon lui, il faut en marge des Assemblées générales de l’UNESCO organiser des journées scientifiques afin d’informer le monde des richesses naturelles du Tchad. Répondant au représentant permanent du Tchad à l’UNESCO , le Premier Ministre, Chef du Gouvernement M. Joseph Djimrangar Dadnadji a au nom du Président de la République Idriss Deby Itno remercié vivement l’UNESCO et tous ceux qui ont travaillé pour la réussite de cet acte. En tant que jeune nation, nous devons nous réjouir de cette confiance renouvelée à notre pays.

Nous devons travailler davantage afin de sauvegarder nos biens parce que ce sont des choses qui touchent à notre identité a relevé le Premier Ministre, Chef du Gouvernement M. Joseph Djimrangar Dadnadji. Pour le Premier Ministre, toutes les recommandations faites par le représentant permanent du Tchad à l’UNESCO seront prises en compte. Les merveilles des lacs d’Ounianga publiées à la couverture d’une revue scientifiques ont été remises au Premier Ministre, chef du Gouvernement par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique M. Adoum Goudja.

En réceptionnant ces documents, le Premier Ministre, chef du gouvernement a souligné que notre pays a quitté la zone de turbulence pour retrouver la paix définitive donc on doit travailler pour mettre en valeur le tourisme. C’est un challenge à notre portée a insisté le Premier Ministre, Chef du Gouvernement M. Joseph Djimrangar Dadnadji qui a donné de gage de bonne volonté de soutenir la communauté scientifique dans son travail. Il faut dire que lorsqu’un pays signe la convention, il voit certains de ses biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial, il en résulte un prestige supplémentaire qui aide souvent les citoyens et les gouvernants à prendre conscience de l’importance de la préservation de ce patrimoine. Cette convention pour la protection du patrimoine culturel et national est un accord international adopté par la conférence générale de l’UNESCO en 1972. Elle est fondée sur le principe qu’il existe sur terre des endroits d’une valeur universelle et exceptionnelle qui devrait faire partie du patrimoine commun de l’humanité.

Source: gouvernementdutchad.org

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...