Tchad:Le bel exemple de l’Assemblée nationale sur la vague d’arrestations des parlementaires

Tchad:Le bel exemple de l’Assemblée nationale sur la vague d’arrestations des parlementaires dans ACTUALITES assemblee-nation-du-tchad-300x255Au lendemain de la tentative de coup d’Etat au Tchad, il s’en est suivi une vague d’arrestations dont celles de quatre parlementaires. Et depuis lors, il ne se passe pas un seul jour sans qu’un opposant ne soit mis sous les verrous.

Si fait que la peur s’est emparée de tous. Mais, voilà que l’Assemblée nationale, à travers son président et les présidents de tous les groupes parlementaires dont celui du MPS, parti au pouvoir, vient de réagir en dénonçant une violation des procédures suite à l’arrestation des députés. Cela sort de l’ordinaire et c’est une bonne leçon de démocratie dont ont fait preuve les parlementaires tchadiens. A propos de ces arrestations, même des partisans du camp Déby ont crié au scandale. En effet, ils ne comprennent pas que des députés ne puissent pas jouir de leur immunité parlementaire et craignent que, dans ces conditions, tout député ne soit pas à l’abri de la prison.

A l’échelle du continent africain, c’est une avancée significative quand on sait que sous nos tropiques, les institutions comme les parlements, sont souvent considérés comme des caisses de résonnance qui n’obéissent qu’aux ordres du prince. On peut donc affirmer que l’Assemblée nationale tchadienne vient de donner une belle leçon de courage même, si d’aucuns voient dans cette réaction, une solidarité de corps. Avec cette attitude des parlementaires tchadiens, on peut établir un parallèle avec ce qui s’était passé au Niger où, en son temps, la Haute cour de justice était allée contre la volonté de l’ancien président, Mamadou Tandja, de modifier la Constitution pour achever ses chantiers.

Ce feuilleton tchadien risque de ne pas s’arrêter de sitôt parce qu’il faut s’attendre à des rebondissements. Cela dit, comment Idriss Déby réagira-t-il face à la vague de mécontentement qui a secoué son propre camp ? Va-t-il entendre raison ? On peut toujours se poser des questions sur les raisons qui ont conduit les autorités à agir ainsi plutôt qu’à respecter les procédures en portant cette affaire devant l’Assemblée nationale pour qu’elle lève l’immunité parlementaire des députés mis en cause. L’action de la représentation nationale tchadienne aura en tout cas suscité un éveil qui peut avoir des effets positifs sur le processus démocratique au pays de Idriss Déby. Les députés tchadiens affichent ainsi une certaine indépendance qui va contribuer à la sauvegarde de la démocratie. Ce qui vient de se produire au Tchad est déjà à saluer. Idriss Déby l’appréciera-t-il à sa juste valeur ? Rien n’est moins sûr.

© Le Pays : Antoine BATTIONO
 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...