Archive pour 20 mai, 2013

Mandats d’arrêt contre 4 ex-collaborateurs de Habré au Tchad

Mandats d'arrêt contre 4 ex-collaborateurs de Habré au Tchad dans ACTUALITES 18137_1276963697076_1619514256_713479_4944281_n-288x300Les autorités tchadiennes ont lancé des mandats d’arrêt contre quatre proches collaborateurs de l’ancien président Hissène Habré et les ont inculpés d’atteintes aux droits de l’homme, a-t-on appris vendredi de source gouvernementale haut placée à N’Djamena.

Ils sont recherchés en lien avec des atrocités commises alors que Hissène Habré était au pouvoir, dit-on de même source. Ce dernier a fui au Sénégal après avoir été renversé par un coup d’Etat ourdi par l’actuel chef de l’Etat, Idriss Déby, en 1990.

Sous la pression de la communauté internationale et d’organisations de défense des droits de l’homme, le Sénégal a mis sur pied un tribunal spécial chargé de traiter des accusations selon lesquelles 40.000 personnes ont été tuées ou torturées sous la présidence d’Hissène Habré.

Les ONG des droits de l’homme accusent Hissène Habré, aujourd’hui âgé de 70 ans, d’avoir utilisé sa police politique pour s’attaquer à ses opposants et à certaines ethnies après s’être emparé du pouvoir en 1982.

« Les personnes recherchées sont Mahamat Nouri, Bandoum Bandjim, Bichara Idriss Haggar et Abakar Torbo », a dit cette source à Reuters. Le général Mahamat Nouri a été ministre sous Habré puis sous Déby et vit aujourd’hui en exil en France. (suite…)

TCHAD • Le retour triomphal des soldats envoyés au Mali

Le 13 mai, les 2 000 soldats tchadiens engagés aux côtés de la France au Mali sont rentrés à la maison, sous les acclamations de la foule. Une occasion pour le président Idriss Déby d’exalter le patriotisme et de prouver sa popularité, au lendemain d’un supposé coup d’Etat.

TCHAD • Le retour triomphal des soldats envoyés au Mali dans ACTUALITES 1605-tchadsoldats-300x194Pour se faire une idée de l’engouement et de l’émotion qui animaient, le lundi 13 mai, les N’Djaménais à la suite du retour des soldats tchadiens engagés dans le conflit contre les islamistes au Mali, il suffit de rappeler le nom romantique qu’ils leur ont trouvé : Fatim. C’est aussi le diminutif de toutes les ravissantes Fatoumata [prénom féminin, équivalent de l'arabe Fatima], nombreuses en Afrique de l’ouest. Mais chez les Tchadiens, cela veut plutôt dire « forces armées tchadiennes en intervention au Mali ». C’est dire toute la fierté que N’Djamena associe aux quelque 2 000 soldats partis épauler la France et d’autres pays africains en vue de débarrasser le Mali des terroristes islamistes qui risquaient de s’emparer de Bamako.

Mais, de l’avis des observateurs, la parade et les honneurs réservés au contingent symbolique de ce retour ne sont point immérités. Aux côtés de la France, les troupes tchadiennes ont administré des coups fatals aux terroristes du Mujao [Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest, lié à Al-Qaida], d’Ansar Dine [salafistes] et d’Aqmi [Al-Qaida au Maghreb islamique]. Par ailleurs, les honneurs sont d’autant plus mérités que les soldats d’Idriss Déby y ont perdu 36 de leurs camarades d’armes tandis que 74 hommes en reviennent avec des blessures plus ou moins graves. Mais, au-delà de cet aspect, le président tchadien avait certainement à cœur de capitaliser cette bravoure. (suite…)

Le Tchad investit 366 millions € pour se doter d’une Cité internationale des affaires

Le Tchad investit 366 millions € pour se doter d’une Cité internationale des affaires  dans ACTUALITES 567_idriss-deby-itno2-300x171Le président Deby Itno a effectué la pose de la première pierre de la construction de la Cité internationale des affaires (CIA) à N’djamena capitale du Tchad (PIB 2011 : 9,5 milliards $ ; Population : 11,5 millions).

« Ce projet est futuriste. L’ensemble des édifices qui sera érigé sur ce site démontre notre volonté de changer le visage de la capitale tchadienne. Nous ambitionnons de faire de N’Djaména une ville véritablement carrefour » s’est réjouit Deby Itno.

La construction du CIA durera 2 ans et créera 5000 emplois dont une grande partie sera, selon les promoteurs, réservé aux jeunes Tchadiens.

Cet ensemble immobilier sur 20 hectares comprendra un parc d’exposition de 30 000 m2, un palais de congrès de 2000 places, un centre commercial de 11 000 m2, un Centre africain des technologies de l’information, 2 tours de 23 étages chacune qui abriteront le ministère de l’Energie et du pétrole et la Société des hydrocarbures du Tchad ainsi qu’un grand hôtel de 254 chambres de luxe, 16 suites ministérielles, 2 suites présidentielles et une suite royale. (suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...