Archive pour 29 avril, 2013

La Libye dément l’existance des rebelles tchadiens sur son sol

La Libye dément l'existance des rebelles tchadiens sur son sol dans ACTUALITES 000_nic574993_1_0-300x247Le président tchadien a affirmé samedi 27 avril que la Libye accueillait des camps de rebelles tchadiens sur son territoire qui a plus d’un millier de kilomètres de frontière avec le Tchad. L’affirmation a aussitôt été démentie par Tripoli, où certains accusent Idriss Déby Itno de visées «politiques».

Idriss Déby a affirmé en effet que beaucoup de ceux qu’il qualifie de « mercenaires » se promènent à Benghazi, et qu’il y a dans cette région libyenne un camp « où sont en train de se regrouper des Tchadiens », avec pour objectif de mener des actions de déstabilisation au Tchad. Idriss Déby demande aux autorités libyennes d’agir.

Mais Tripoli a fermement démenti. Dimanche 28 avril, le ministre des Affaires étrangères a rejeté toutes les accusations du président tchadien. Saleh Gaouda, vice-président du comité de sécurité nationale du Congrès, a également démenti l’existence de tels camps, déclarant que la Libye « n’autorisait pas de camps militaires où les étrangers pourraient trouver refuge, et n’interviendrait pas dans les affaires de politique intérieure de ses voisins ». (suite…)

Interview exclusive du président Idriss Déby Itno à la chaine Al-Jazeera

Le Président de la République Idriss Déby Itno a accordé vendredi une interview exclusive à la chaine de télévision Al-jazzera.

 Interview exclusive du président Idriss Déby Itno à la chaine Al-Jazeera  dans ACTUALITES idi-et-el-jazzera-300x238S’agissant des relations entre le Tchad et la Libye, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a relevé que depuis 40 ans, les deux pays ont eu des relations difficiles, à cause de la politique de Kadhafi. Le Tchad a été constamment déstabilisé. « Un million de mines ont été enfouies dans le Nord du Tchad », a rappelé le Chef de l’Etat. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a émis le vœu de voir les nouvelles autorités libyennes entretenir de bons rapports de coopération avec le gouvernement tchadien pour mettre fin à ce désordre chronique et de ne pas accepter que leur territoire serve de base pour la déstabilisation du Tchad. En effet, selon le Chef de l’Etat, des officiels libyens forment en ce moment des mercenaires à Benghazi. Ces derniers font partie des reliquats et autres résidus défaits depuis 2008.

Au sujet des relations entre le Tchad et le Soudan, celles-ci sont parfaites, a relevé le Chef de l’Etat. « Il n’ya aucun problème majeur entre les deux pays », a fait savoir le Chef de l’Etat. Revenant sur le dernier sommet de la CEEAC consacré à la RCA, le Président de la République a fait savoir que la feuille de route adoptée à N’Djaména devra ramener la paix en République centrafricaine plongée dans le désordre depuis 1994. (suite…)

Tchad: Idriss Déby accuse la Libye d’abriter des foyers de rebelles tchadiens

Tchad: Idriss Déby accuse la Libye d’abriter des foyers de rebelles tchadiens  dans ACTUALITES 558445_516950011652579_1648728688_n-300x200Des camps de rebelles tchadiens se constituent actuellement sur le territoire libyen. C’est ce qu’a affirmé le président tchadien, ce samedi 27 avril. Ceux qu’il qualifie de «mercenaires» seraient en train de se regrouper dans la région de Benghazi avec pour objectif de mener des actions de déstabilisation au Tchad. Idriss Déby demande aux autorités libyennes d’agir.

« Je ne souhaite pas que la Libye nouvelle, dont j’ai reçu ici le Premier ministre, puisse être à l’origine d’une quelconque déstabilisation du Tchad », a prévenu le président tchadien, au micro de RFI.

Déby ne veut pas d’une «nouvelle mauvaise aventure»

Idriss Déby affirme en effet que « beaucoup de mercenaires se promènent à Benghazi », affirmant qu’il y a dans cette région libyenne un camp « où sont en train de se regrouper des Tchadiens ». Il affirme ne pas connaître le « dessein » de ces hommes.

Par contre, « je connais ceux qui pilotent ces mercenaires », insiste le président tchadien, qui demande aux autorités libyennes de « prendre toutes les dispositions pour que le Tchad ne connaisse pas une nouvelle mauvaise aventure venant de la Libye ». (suite…)

Le Tchad, une puissance militaire qui monte?

Le Tchad, une puissance militaire qui monte? dans ACTUALITES chad_army_aml-90_07012008_news_001-300x223Alors que sa méthode de gestion était jusqu’à récemment des plus décriées du continent africain, le président Idriss Déby Itno aura réussi, de par la participation de ses troupes dans la gestion des crises malienne et centrafricaine, à s’imposer comme un acteur avec lequel il faut compter. Au point que ses passifs en matière de démocratie, sont sur le point de passer au second plan.

A défaut de subvenir aux besoins vitaux de ses compatriotes et de leur garantir les libertés et les droits les plus élémentaires, Idriss Déby Itno, parce qu’il dispose d’une armée qui se révèle utile, notamment dans la lutte contre le terrorisme ambiant, n’a plus a essuyer les griefs des grandes chancelleries internationales.Tout au contraire, comme l’atteste le contexte actuel au Mali et en Centrafrique, il pourrait même se laisser courtiser par certains grands de ce monde et du continent africain.

Ceci étant, pour bénéficier de ce statut que de beaucoup de ses homologues pourraient lui envier, le président tchadien et son armée auront du consentir des sacrifices. C’est ainsi que dans le cas malien en particulier, les troupes tchadiennes ont déploré quelques pertes dont celles toutes récentes à Kidal. Mais on se rappelle que c’est ce sont les soldats tchadiens qui avaient mis à mort le terroriste Abou Zeïd. Pour ce qui est de Mokhtar Belmokhtar, bien que la confirmation n’ait pas encore été apportée, le président tchadien a récemment réaffirmé que le terroriste algérien était bel et bien mort.

Autant d’efforts qui se voient aujourd’hui récompensés par la requête que les Nations unies formulent en vue du maintien des soldats tchadiens sur place en contrepartie de leur prise en charge par l’organisation internationale.

De même, dans la crise centrafricaine, le Tchad est également courtisé. C’est ainsi qu’hier même, le président Michel Djotodia, a, parmi les dispositions qu’il envisage pour restaurer la sécurité dans Bangui et tout le pays, a explicitement mentionné la nécessité de l’apport de son puissant voisin. (suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...