Archive pour 17 avril, 2013

Etat de guerre pour défendre les derniers éléphants du Tchad

Etat de guerre pour défendre les derniers éléphants du Tchad dans ACTUALITES safari_elephant61-300x199Pour tenter de sauver les derniers éléphants du Tchad décimés par des bandes organisées de trafiquants d’ivoire venues du Soudan voisin, les défenseurs de l’environnement se sont résolus à adopter des méthodes paramilitaires, alliant réseaux de renseignements et techniques de combat modernes.

C’est au parc national de Zakouma que la guerre aux braconniers à été déclarée. Même si elle bénéficie depuis 1989 du soutien de l’Union européenne, cette vaste réserve de 3.000 km2 au sud du pays a perdu 90% de ses éléphants ces dernières années. De 4.300 animaux recensés en 2002, il n’y en avait plus qu’environ 450 dix ans plus tard. On les abattait devant les fenêtres des administrateurs du parc…

L’ONG sud-africaine African Parks a commencé à organiser la défense quand elle a pris en charge la gestion de Zakouma au début 2011. La première mesure a été d’assurer une présence permanente, car le parc était abandonné pendant la saison des pluies –l’été– quand il est isolé, en grande partie sous les eaux… au moment où les éléphants s’éloignent, et sont davantage vulnérables. (suite…)

Au Tchad, l’insécurité régionale accroît les besoins humanitaires

Au Tchad, l’insécurité régionale accroît les besoins humanitaires dans ACTUALITES download.aspx_-300x190Le sud-est du Tchad est aux prises avec un afflux de réfugiés et de rapatriés, notamment en provenance du Soudan, à la suite d’affrontements inter-ethniques au Darfour, et de la République centrafricaine, depuis le coup d’État.

Au moins 74 000 personnes ont fui le Darfour pour se réfugier au Tchad ces deux derniers moins, 50 000 au cours de la semaine passée seulement. Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), cela représente le plus grand afflux de réfugiés du Soudan vers le Tchad depuis 2005.

Vagues de réfugiés

En mars, une première vague de 24 000 personnes a quitté le Darfour et est arrivée à Tissi, une localité reculée de la région de Sila, au sud-est du Tchad. Sur ces réfugiés, 8 000 sont soudanais et 16 000 tchadiens. La plupart sont des femmes et des enfants. (suite…)

Le Tchad champion de la croissance économique en zone Franc

Le Fond Monétaire International qui vient de rendre public ses dernières données concernant les perspectives économiques mondiales , à relever ses prévisions de croissance pour l’Afrique Subsaharienne qui devrait progressivement s’accélérer entre 2012 (4,8%) à 2013 (5,6%) puis 2014 (6,1%).

Le Tchad champion de la croissance économique en zone Franc dans ACTUALITES tchad1-300x126Mais ce qui nous interpelle le plus dans ces chiffres , surtout pour nous Tchadiens , ce sont les chiffres du Tchad. Et là quelle surprise!

Le Fond Monétaire International a fortement revu à la hausse les prévisions de progression du Produit Intérieur Brut (du revenu National) du pays qui a en 2012 eu 5% de croissance puis qui devrait connaître en 2013 une accélération à 8,1% grâce à l’amélioration de l’offre d’électricité, au rétablissement progressif de la filière coton et gomme arabique, à la bonne pluviométrie qui a permis de bonnes récoltes et aux investissements dans les infrastructures. En 2014, l’accroissement de la richesse Nationale devrait atteindre 2 chiffres (10,5%, à la chinoise!) grâce entre autres à la mise en exploitation de nouveaux gisements pétroliers entre autres et l’institution entrevoit 8,2% en 2015. (suite…)

Tchad : La présence militaire au Mali coûte 90 Milliards de FCFA

Tchad : La présence militaire au Mali coûte 90 Milliards de FCFA  dans ACTUALITES 1366037161-300x214Interpellé par l’Assemblée nationale, ce lundi, le Premier Ministre tchadien, Dadnadji, a estimé que l’objectif des forces armées tchadiennes stationnées au Mali est atteint, la mission du rétablissement de l’intégralité territoriale du Mali est effective.

Le PM a reconnu que sur le terrain se joue une guerre entre le MNLA et les autorités maliennes. « Nous n’avons pas fait un marché avec le MNLA pour l’aider à avoir un état, et le Tchad n’accepte pas qu’un groupe se lève un matin et demander un état. Ce sont des choses qui peuvent nous mettre en conflit avec le MNLA », a tenu à souligné, devant le Parlement, le Premier Ministre tchadien.

Le MNLA a décrété l’indépendance et n’accepte pas la présence des forces maliennes et ces dernières refusent le fait accompli. « Le Tchad ne se reconnait pas dans cette guerre et c’est pourquoi on a décidé de se retirer », a indiqué le Premier Ministre, devant l’Assemblée nationale. Néanmoins, il laisse la porte ouverte pour la participation à la Misma des forces tchadiennes et la mise en place des deux bataillons et une unité de commandement d’un effectif total de 2000 hommes !!! « Le Tchad est prêt à assurer sa part de responsabilité dans le cadre des Nations Unies », a martelé le PM tchadien. Répondant aux inquiétudes de députés sur la possible compensation financière par l’ONU, sur la prise en charge des familles des victimes, sur les conséquences de l’intervention sur la sécurité des institutions au Tchad, le PM a avoué que le Tchad a dépensé plus de 57 Milliards de Fcfa sur un budget prévu de 90 Milliards de FCFA mais sans préciser que la compensation de toutes les dépenses est possible. (suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...