Archive pour 16 avril, 2013

Le président Idriss Déby veut faire du Tchad un acteur majeur en Afrique

Le président Idriss Déby veut faire du Tchad un acteur majeur en Afrique dans ACTUALITES 1844303_3_ab72_idriss-deby-au-centre-lors-d-un-sommet-de-la_20975859d4fbd8a074da528ad1c4d71c-300x166Idriss Déby, le président tchadien, est-il en train de devenir le nouvel homme fort de l’Afrique sahélo-saharienne et de l’Afrique centrale ? Au cours des derniers mois, le chef de l’Etat, au pouvoir depuis vingt-deux ans et allié traditionnel de la France, est apparu en première ligne dans plusieurs crises du continent. Cette implication croissante offre au pays, régulièrement épinglé pour ses carences démocratiques et sa gestion des revenus pétroliers, une nouvelle stature régionale.

Dès le mois de janvier, le Tchad a fait savoir qu’il enverrait des troupes au nord du Mali pour participer à l’opération Serval. Avec 2 000 soldats sur le terrain, commandés par l’un des fils du président, le Tchad a apporté un appui décisif à la France qui compte quelque 1 000 militaires sur la base française de N’Djamena.

Le contingent tchadien a payé un lourd tribut dans la guerre : 30 soldats tués, dont 4, vendredi 12 avril, dans un attentat à Kidal. Il a fait la preuve de son efficacité militaire dans le désert malien. N’Djamena a revendiqué la mort de deux des principaux chefs d’Al-Qaida au Maghreb islamique, Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar. L’élimination de ce dernier n’a pas été confirmée par d’autres sources. (suite…)

Tchad – Le parlement vote le retrait des soldats du Mali

Tchad - Le parlement vote le retrait des soldats du Mali dans ACTUALITES 1328530515515_282680986-300x225Le Parlement tchadien a voté hier à la majorité quasi-absolue une résolution réclamant le retrait progressif des soldats tchadiens au Mali, où 36 soldats ont été tués et 74 blessés.

Par 167 voix pour et une contre, les députés tchadiens demandent au gouvernement de « préparer dans un délai raisonnable le retrait des forces armées tchadiennes en intervention au Mali » mais aussi « de prendre toutes les mesures pour garantir la sécurité au Tchad ».

Avant le vote des députés, le premier ministre tchadien Dadnadji Djimrangar est revenu sur le bilan des pertes dans les rangs de l’armée tchadienne au Mali. « Pour cette noble mission nous avons payé un lourd tribut. A la date d’aujourdhui nous déplorons 36 morts et 74 blessés ».

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...