Archive pour avril, 2013

La Libye dément l’existance des rebelles tchadiens sur son sol

La Libye dément l'existance des rebelles tchadiens sur son sol dans ACTUALITES 000_nic574993_1_0-300x247Le président tchadien a affirmé samedi 27 avril que la Libye accueillait des camps de rebelles tchadiens sur son territoire qui a plus d’un millier de kilomètres de frontière avec le Tchad. L’affirmation a aussitôt été démentie par Tripoli, où certains accusent Idriss Déby Itno de visées «politiques».

Idriss Déby a affirmé en effet que beaucoup de ceux qu’il qualifie de « mercenaires » se promènent à Benghazi, et qu’il y a dans cette région libyenne un camp « où sont en train de se regrouper des Tchadiens », avec pour objectif de mener des actions de déstabilisation au Tchad. Idriss Déby demande aux autorités libyennes d’agir.

Mais Tripoli a fermement démenti. Dimanche 28 avril, le ministre des Affaires étrangères a rejeté toutes les accusations du président tchadien. Saleh Gaouda, vice-président du comité de sécurité nationale du Congrès, a également démenti l’existence de tels camps, déclarant que la Libye « n’autorisait pas de camps militaires où les étrangers pourraient trouver refuge, et n’interviendrait pas dans les affaires de politique intérieure de ses voisins ». (suite…)

Interview exclusive du président Idriss Déby Itno à la chaine Al-Jazeera

Le Président de la République Idriss Déby Itno a accordé vendredi une interview exclusive à la chaine de télévision Al-jazzera.

 Interview exclusive du président Idriss Déby Itno à la chaine Al-Jazeera  dans ACTUALITES idi-et-el-jazzera-300x238S’agissant des relations entre le Tchad et la Libye, le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a relevé que depuis 40 ans, les deux pays ont eu des relations difficiles, à cause de la politique de Kadhafi. Le Tchad a été constamment déstabilisé. « Un million de mines ont été enfouies dans le Nord du Tchad », a rappelé le Chef de l’Etat. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a émis le vœu de voir les nouvelles autorités libyennes entretenir de bons rapports de coopération avec le gouvernement tchadien pour mettre fin à ce désordre chronique et de ne pas accepter que leur territoire serve de base pour la déstabilisation du Tchad. En effet, selon le Chef de l’Etat, des officiels libyens forment en ce moment des mercenaires à Benghazi. Ces derniers font partie des reliquats et autres résidus défaits depuis 2008.

Au sujet des relations entre le Tchad et le Soudan, celles-ci sont parfaites, a relevé le Chef de l’Etat. « Il n’ya aucun problème majeur entre les deux pays », a fait savoir le Chef de l’Etat. Revenant sur le dernier sommet de la CEEAC consacré à la RCA, le Président de la République a fait savoir que la feuille de route adoptée à N’Djaména devra ramener la paix en République centrafricaine plongée dans le désordre depuis 1994. (suite…)

Tchad: Idriss Déby accuse la Libye d’abriter des foyers de rebelles tchadiens

Tchad: Idriss Déby accuse la Libye d’abriter des foyers de rebelles tchadiens  dans ACTUALITES 558445_516950011652579_1648728688_n-300x200Des camps de rebelles tchadiens se constituent actuellement sur le territoire libyen. C’est ce qu’a affirmé le président tchadien, ce samedi 27 avril. Ceux qu’il qualifie de «mercenaires» seraient en train de se regrouper dans la région de Benghazi avec pour objectif de mener des actions de déstabilisation au Tchad. Idriss Déby demande aux autorités libyennes d’agir.

« Je ne souhaite pas que la Libye nouvelle, dont j’ai reçu ici le Premier ministre, puisse être à l’origine d’une quelconque déstabilisation du Tchad », a prévenu le président tchadien, au micro de RFI.

Déby ne veut pas d’une «nouvelle mauvaise aventure»

Idriss Déby affirme en effet que « beaucoup de mercenaires se promènent à Benghazi », affirmant qu’il y a dans cette région libyenne un camp « où sont en train de se regrouper des Tchadiens ». Il affirme ne pas connaître le « dessein » de ces hommes.

Par contre, « je connais ceux qui pilotent ces mercenaires », insiste le président tchadien, qui demande aux autorités libyennes de « prendre toutes les dispositions pour que le Tchad ne connaisse pas une nouvelle mauvaise aventure venant de la Libye ». (suite…)

Le Tchad, une puissance militaire qui monte?

Le Tchad, une puissance militaire qui monte? dans ACTUALITES chad_army_aml-90_07012008_news_001-300x223Alors que sa méthode de gestion était jusqu’à récemment des plus décriées du continent africain, le président Idriss Déby Itno aura réussi, de par la participation de ses troupes dans la gestion des crises malienne et centrafricaine, à s’imposer comme un acteur avec lequel il faut compter. Au point que ses passifs en matière de démocratie, sont sur le point de passer au second plan.

A défaut de subvenir aux besoins vitaux de ses compatriotes et de leur garantir les libertés et les droits les plus élémentaires, Idriss Déby Itno, parce qu’il dispose d’une armée qui se révèle utile, notamment dans la lutte contre le terrorisme ambiant, n’a plus a essuyer les griefs des grandes chancelleries internationales.Tout au contraire, comme l’atteste le contexte actuel au Mali et en Centrafrique, il pourrait même se laisser courtiser par certains grands de ce monde et du continent africain.

Ceci étant, pour bénéficier de ce statut que de beaucoup de ses homologues pourraient lui envier, le président tchadien et son armée auront du consentir des sacrifices. C’est ainsi que dans le cas malien en particulier, les troupes tchadiennes ont déploré quelques pertes dont celles toutes récentes à Kidal. Mais on se rappelle que c’est ce sont les soldats tchadiens qui avaient mis à mort le terroriste Abou Zeïd. Pour ce qui est de Mokhtar Belmokhtar, bien que la confirmation n’ait pas encore été apportée, le président tchadien a récemment réaffirmé que le terroriste algérien était bel et bien mort.

Autant d’efforts qui se voient aujourd’hui récompensés par la requête que les Nations unies formulent en vue du maintien des soldats tchadiens sur place en contrepartie de leur prise en charge par l’organisation internationale.

De même, dans la crise centrafricaine, le Tchad est également courtisé. C’est ainsi qu’hier même, le président Michel Djotodia, a, parmi les dispositions qu’il envisage pour restaurer la sécurité dans Bangui et tout le pays, a explicitement mentionné la nécessité de l’apport de son puissant voisin. (suite…)

Le Tchad appelle à l’aide pour faire face aux réfugiés du Darfour

Le Tchad appelle à l'aide pour faire face aux réfugiés du Darfour  dans ACTUALITES soudan-darfour-refugies-4-300x202Le gouvernemen t tchadien a appelé mercredi 17 avril la communauté internationale à fournir un “soutien indispensable” pour faire face aux besoins des milliers de personnes déplacées internes et de réfugiés soudanais ayant fui les conflits intercommunautaires au Darfour.

Selon le ministre tchadien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Moussa Faki, qui s’exprimait mercredi face aux diplomates et chefs d’organismes accrédités dans son pays, la situation humanitaire dans la région de Tissi est “dramatique”.

“Plus de 40 décès ont été déclarés. Le nombre total provisoire de personnes déplacées est estimé à plus de 30.000 réfugiés et 20.000 retournés dans les différents sites d’accueil, y compris un bon nombre d’enfants non accompagnés ou séparés de leurs parents au moment de leur fuite, des personnes à besoins spécifiques tels que les femmes, les handicapés et les personnes âgées”, a déploré M. Moussa Faki. Paludisme, infections respiratoires et malnutrition

Le gouvernement tchadien, à l’issue d’une visite sur place, début avril, a par ailleurs rapporté des cas de paludisme,  d’infections respiratoires et demalnutrition aigue sévère. Une délégation ministé- rielle a apporté une assistance d’urgence aux personnes affectées: 1.000 sacs de mil pénicillaire, 1.000 sacs de couvertures, (suite…)

Jean-Yves Le Drian au Mali, Niger et Tchad pour «préparer l’après-guerre»

Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, a entamé jeudi une visite de trois jours au Mali, au Niger et au Tchad, pour «préparer l’après-guerre» à l’issue des opérations militaires qui ont permis de démanteler les réseaux jihadistes qui occupaient le nord du Mali.

Jean-Yves Le Drian au Mali, Niger et Tchad pour «préparer l’après-guerre» dans ACTUALITES 029012013113024000000ffdfdfd-300x91

Les entretiens politiques sont au centre de cette troisième visite au Mali du ministre depuis le début de l’intervention française, le 11 janvier.

A Bamako, Jean-Yves Le Drian doit s’entretenir du processus électoral avec le président malien Dioncounda Traoré et le Premier ministre, Diango Cissoko.

A Gao, plus grande ville du nord du Mali où il se rendra vendredi, M. Le Drian s’adressera aux forces françaises déployées dans cette région.

Cette nouvelle visite débute le jour où le Conseil de sécurité de l’ONU a autorisé la création d’une force de maintien de la paix de 12.600 Casques bleus, chargée de stabiliser le nord du Mali, la Minusma (Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali). (suite…)

Tchad: le gouvernement Dadnadji remanié

Tchad: le gouvernement Dadnadji remanié dans ACTUALITES chad-240-animated-flag-gifsPlusieurs ministres quittent le gouvernement de Djimrangar Dadnadji qui fait face au troisième remaniement en l’espace de quelques mois. Le chef de l’Etat, Idriss Déby a signé plusieurs décrets remplaçant plusieurs ministres dont Sadié Goukouni [fille de l'ancien Président] qui occupait l’action sociale après 60 jours de fonctions.

L’actuel ministre des domaines et du timbre, Jean Bernard Padaré devient le nouveau ministre de la Justice tandis que Elimi Hassan occupe l’Intérieur et la Sécurité Publique à la place de Mahamat Zène Ali Fadel.

Par: alwihdainfo.com

L’Afrique représenté au Festival de Cannes par « Gris-gris » du cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun

L’Afrique représenté au Festival de Cannes par « Gris-gris » du cinéaste tchadien Mahamat-Saleh Haroun dans ACTUALITES mahamat-saleh-haroun-300x222Voilà déjà quelques jours que la sélection officielle du 66e Festival de Cannes a été dévoilée. Parmi les films en compétition pour recevoir la prestigieuse Palme d’Or, il y a « Grigris » de Mahamat-Saleh Haroun.

Il ne s’agit pas d’une première à Cannes pour notre compatriote, qui avait fait sa première montée des marches en 2002 pour la Quinzaine des réalisateurs, où il avait présenté « Abouna ». Puis, en 2010, il avait marqué le Festival en décrochant le prix du jury pour son long-métrage « Un homme qui crie ».

De récompensé à juré, il n’y a qu’un pas, un pas que Mahamat-Saleh Haroun franchira en devenant en 2011 membre du jury aux côtés de Robert de Niro.

Le Tchad sera l’unique représentant du continent africain avec «Gris-gris» de Mahamat-Saleh Haroun. Le cinéaste avait obtenu le prix du jury il y a deux ans pour son film « Un homme qui cri». (suite…)

Coup d’Etat aux Comores: des tchadiens seraient impliqués?

Coup d'Etat aux Comores: des tchadiens seraient impliqués?  dans ACTUALITES 5439145-8114480-300x209Une tentative de coup d’Etat contre le régime du président Ikililou Dhoinine a été déjouée ce week-end par les autorités comoriennes, a annoncé lundi à Moroni le ministre comorien de l’Intérieur Hamada Abdallah.

Les arrestations des personnes impliquées dans le coup ont débuté dans la matinée de samedi sans qu’aucune information ne fuse ni des rangs du gouvernement ni des autorités militaires.

Plusieurs officiers de l’armée comorienne ainsi que des militaires congolais et tchadiens ont été arrêtés, depuis samedi dans un village situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Moroni, a fait savoir le ministre comorien. (suite…)

Des soldats du Tchad et du Niger avec le Nigeria contre Boko Haram

Des soldats du Tchad et du Niger avec le Nigeria contre Boko Haram  dans ACTUALITES boko-haram3-300x225Des soldats tchadiens et nigériens ont participé à l’attaque menée la semaine dernière par l’armée nigériane contre des combattants islamistes de la secte Boko Haram dans la ville nigériane de Baga, sur les rives du lac Tchad, a-t-on appris mardi de source autorisée à Abuja.

Le porte-parole des forces de défense nigérianes, le général Chris Olukolade, a dit par téléphone à Reuters que les éléments engagés contre les islamistes appartenaient à une «force multinationale» comprenant aussi des soldats tchadiens et nigériens qui opère depuis dix ans à la frontière. Le lac Tchad est bordé par quatre pays – Tchad, Nigeria, Niger et Cameroun. Au total, une force d’une centaine de soldats a été mobilisée pour mener cette attaque contre les islamistes, à la suite d’informations recueillies par les services de renseignement. (suite…)

Mali: le Tchad veut redéployer ses troupes sous le mandat de l’ONU

Mali: le Tchad veut redéployer ses troupes sous le mandat de l’ONU dans ACTUALITES fatim-dans-le-massif-des-ifoghas-300x225L’annonce du retrait des forces tchadiennes du Mali a été faite ce dimanche 14 avril, sur l’antenne de RFI, par le président Idriss Déby, lui-même. Cela faisait plus de trois mois que les FATI, les Forces armées tchadiennes en intervention au Mali, étaient déployées dans le nord. C’est le contingent qui a payé le plus lourd tribut. Mais ce n’est sans doute qu’un faux départ car des discussions sont en cours avec l’ONU.

«La guerre face à face avec des jihadistes est terminée. Les soldats tchadiens vont retourner au Tchad. Ils ont accompli leur mission. Nous avons déjà procédé au  retrait du bataillon d’appui lourd qui a déjà quitté Kidal. Le reste des éléments progressivement va rentrer au pays», a déclaré Idriss Deby.

Mais sur place, personne n’a observé le départ des troupes tchadiennes ce week-end. Des sources concordantes assurent que les Tchadiens ont quitté Tessalit et Aguelhok pour se replier sur Kidal. Les soldats tchadiens, très nerveux aprés l’attentat kamikaze qui a coûté la vie à quatre des leurs sont, depuis dimanche, cantonnés dans leur camp militaire de cette ville du nord du Mali. (suite…)

Centrafrique : La CEEAC décide de l’envoi de troupes supplémentaires en RCA

Centrafrique : La CEEAC décide de l’envoi de troupes supplémentaires en RCA  dans ACTUALITES seleka-centrafrique_0-300x168Les dirigeants d’Afrique centrale réunis à N’Djamena (Tchad) ont promis d’envoyer 2 000 hommes en Centrafrique pour sécuriser le pays après les violences survenues à Bangui depuis l’arrivée au pouvoir des rebelles de la Séléka le mois dernier.

Les dirigeants d’Afrique centrale réunis en sommet extraordinaire sur la Centrafrique ont promis jeudi à N’Djamena de porter à 2.000 hommes la force régionale chargée d’aider à rétablir l’ordre dans le pays en proie aux violences et pillages depuis l’arrivée au pouvoir des rebelles du Séléka le mois dernier.

Aucun calendrier n’a toutefois été fixé pour ce que équivaudrait à un quadruplement des effectifs de la Force multinationale d’Afrique centrale déjà sur place.

« Les chefs d’Etat ont convenu de doter la Fomac d’un effectif de 2.000 hommes et d’un mandat adéquat en vue d’accompagner les efforts du gouvernement de transition (centrafricain), tant dans le domaine de la sécurité que dans la restructuration des forces de défense et de sécurité », selon le communiqué final du sommet.

La Fomac compte actuellement quelque 500 militaires, 120 Gabonais, 120 Camerounais, 120 Congolais plus un contingent tchadien, les soldats les plus aguerris de cette force, dont le nombre exact n’est pas connu. (suite…)

Arche de Zoé/Tchad: Eric Breteau et Emilie Lelouch obtiennent leur libération

Arche de Zoé/Tchad: Eric Breteau et Emilie Lelouch obtiennent leur libération  dans ACTUALITES 1798992_7_b82b_emilie-lelouch-et-eric-breteau-les-deux_552f708d1a4cd0beffdb1bc55ef32d4d-300x200Le fondateur de l’Arche de Zoé, Eric Breteau, et sa compagne Emilie Lelouch, condamnés par la justice française pour avoir tenté d’exfiltrer des enfants du Tchad présentés comme des orphelins du Darfour, vont être remis en liberté en attendant leur procès en appel en novembre.

La cour d’appel de Paris a ordonné jeudi leur remise en liberté immédiate. Ils devraient quitter la maison d’arrêt de Fresnes, en région parisienne, dans les prochaines heures.

A l’annonce de la décision, ils ont remercié les magistrats de la cour.

Eric Breteau, 42 ans, et Emilie Lelouch, 37 ans, avaient avec l’association tenté en 2007 d’exfiltrer vers la France 103 enfants présentés comme des orphelins du Darfour, mais selon plusieurs ONG, ces enfants étaient en fait pour la plupart Tchadiens et avaient au moins un parent en vie.

Ils avaient été condamnés le 12 février à trois ans de prison, dont un avec sursis, pour escroquerie, exercice illicite de l’activité d’intermédiaire à l’adoption et tentative d’aide à l’entrée ou au séjour de mineurs en situation irrégulière par le tribunal correctionnel de Paris. (suite…)

123

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...