Tchad: 15 Mars 2013: «Une journée sans téléphonie mobile»

Le prélèvement injuste d’un (1) Franc CFA par appel téléphonique est à l’origine de cette prochaine manifestation.

Tchad: 15 Mars 2013: «Une journée sans téléphonie mobile»  dans ACTUALITES tigo-300x196«Nous sommes fatigués et on ne peut pas se laisser faire à tout moment. Les gens se lèvent sans informer la population et nous prélève de 1F Franc par appel. Le sport tchadien est pris en otage par un groupe d’individus et l’on ne pourra rien faire. Le Gouvernement a injecté de fonds mais sans résultat», s’insurge un jeune. Il n’est pas le seul à se plaindre ainsi. Très remontée face à cette situation surtout que non seulement Airtel prélève mais aussi Tigo, l’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC) en collaboration avec les membres du Réseau de la Société Civile Africaine pour la Société de l’Information (ACSIS-Tchad) montent au front pour organiser ce 15 Mars 2013, journée mondiale des consommateurs une journée de boycott dénommée «Une journée sans téléphonie mobile».  

Que vise cette manifestation?

Pour l’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC), le but de cette action de ce boycott est de permettre aux citoyens consommateurs tchadiens d’exprimer leur désapprobation face à la mauvaise qualité de service offerte aux clients par les opérateurs de la téléphonie mobile. Le prélèvement injuste d’un (1) Franc par appel émis au profit du Fonds pour le Développement du Sport facturé et l’imposition du droit de timbre fiscal de 1000 F pour chaque achat de la carte SIM prépayée suscitent la colère de l’ADC et les autres associations sœurs en appelant la population a observée à travers cette journée mondiale des consommateurs une journée de boycott dénommée «Une journée sans téléphonie mobile». D’après l’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC), la réussite de cette action citoyenne dépendra du sacrifice de tous les Tchadiens ce 15 mars 2013 pour forcer un changement de comportement des opérateurs du Régulateur et du gouvernement.

Réactions

En prélevant le 1 FCFA pour le sport, les sociétés de téléphonie mobile n’ont pas d’autres choix, car elles ne font qu’appliquer l’Arrêté N° 081/PR/PM/MJS/SG/2013, portant mécanisme de prélèvement des recettes du Fons National du Développement du Sport. Dans son article 1er de la loi portant création du Fonds National du Développement du Sport (FNDS), il est à retenir que les recettes pour le fonctionnement proviennent de la subvention de l’Etat et du produit du prélèvement de 1FCFA par appel téléphonique cellulaire de tous les opérateurs implantés sur le territoire national quelle qu’en soit la durée.

Source: Journal du Tchad

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...