Archive pour février, 2013

Crise malienne: La juste colère d’Idriss Déby…

Depuis la mort des 23 soldats de la troupe tchadienne de la MISMA le vendredi dernier, le président Idriss Déby Itno n’avait émis aucune réaction. Eh bien, à la faveur de la 42ème session ordinaire de la CEDEAO qui se tient depuis hier à Yamoussokro et largement consacrée à la crise qui se joue au Mali, le chef de l’Etat tchadien a laissé éclater sa colère.

Crise malienne: La juste colère d’Idriss Déby… dans ACTUALITES deby_1_443188910-300x222Manifestement marqué par la mort d’autant de soldats de son armée, le président tchadien n’a pas pris des gants pour dénoncer la « lenteur et les enfantillages » dont ferait montre la CEDEAO dans l’acheminement de ses propres troupes. Fournissant le plus gros contingent africain de la Mission internationale d’assistance au Mali avec plus de 2000 éléments, le Tchad n’entend visiblement plus faire face, à lui seul, aux ennemis islamistes. Reconnaissant le bien-fondé et la légitimité de cette pique de la part du président tchadien, les dirigeants de la CEDEAO s’abritent néanmoins derrière l’absence des ressources financières nécessaires au déploiement des soldats…

Le discours peu diplomatique que le président tchadien a servi hier au sommet de la CEDEAO, à Yamoussokro est le rappel d’un célèbre adage africain selon lequel “quand on vous lave le dos, vous devez vous frotter le ventre”.En fait, les propos d’Idriss Déby Itno sonnent comme un reproche contre le peu d’engagement des pays de la sous-région ouest-africaine dans la crise malienne. Or, le numéro un tchadien estime que son intervention à lui ne doit être qu’un appui à l’engagement de la CEDEAO. Après tout, c’est à l’instance sous-régionale qu’il revient en priorité de trouver la solution à la crise malienne. Malheureusement, tel n’est pas le cas à en croire Déby. C’est ainsi qu’il a clairement dénoncé les discours pleins de bonnes intentions de la part des dirigeants  de la CEDEAO mais qui ne seraient pas suffisamment suivis d’action. De l’action, c’est justement ce qu’il demande à Alassane Ouattara et aux autres chefs d’Etat de la région. (suite…)

Mali: le Tchad appelle les armées ouest-africaines à hâter leur déploiement

Mali: le Tchad appelle les armées ouest-africaines à hâter leur déploiement  dans ACTUALITES photo_1361977805691-1-0-300x199Le président tchadien Idriss Deby Itno a appelé mercredi la force ouest-africaine et l’armée malienne à accélérer leur déploiement dans le nord du Mali pour combattre avec les soldats français et tchadiens les groupes jihadistes.

« L’heure n’est plus aux discours (. . . ) mais plutôt à l’action », « l’ennemi n’attend pas », a-t-il dit à l’ouverture d’un sommet de chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à Yamoussoukro.

« Nous appelons l’état-major de la Cédéao à plus de célérité en accélérant l’envoi des troupes dans la zone libérée », a-t-il déclaré.

A l’intention des soldats maliens, M. Deby a lancé: « votre place est au front », « nous vous attendons dans le nord à la lisière de la frontière de l’Algérie ».

Le chef de l’Etat tchadien a précisé que son pays a envoyé « au-delà de 2. 000″ hommes au Mali – le plus fort contingent africain – et déplore dans les rangs de son armée « 27 morts et 50 blessés ».

Le Tchad est en première ligne aux côtés de l’armée française dans le massif des Ifoghas, dans l’extrême nord du Mali, où se sont retranchés les groupes jihadistes après avoir été chassés des grandes villes du Nord qu’ils occupaient depuis l’an dernier. (suite…)

Le Président français adresse ses condoléances au Chef de l’Etat

Suite au décès d’une vingtaine des soldats tchadiens, au cours de combats survenus le 22 février dernier entre les forces armées tchadiennes en intervention au Mali et les terroristes dans le massif des Ifoghas (Mali), le Président de la République Française, M. François Hollande a adressé ses condoléances au Président Idriss Déby Itno.

Le Président français adresse ses condoléances au Chef de l’Etat  dans ACTUALITES 7754405300_la-lettre-de-francois-hollande-postee-sur-twitter-par-l-elysee-300x187Monsieur le Président,

C’est avec la plus grande tristesse que j’ai appris avec consternation, la mort de vingt-trois soldats tchadiens au cours des combats meurtriers qui ont eu lieu au Nord du Mali, dans le massif des Ifoghas. Nous nous en sommes entretenus par téléphone.

« Cette perte, s’il en était besoin, illustre l’engagement, total et courageux, des forces armées tchadiennes pour libérer, aux côtés des forces maliennes et françaises, le Mali du fléau du terrorisme. Elle illustre aussi-les dangers de cette mission.

Le sacrifice de ces jeunes soldats doit être salué avec le plus profond respect, et nous renforcer dans notre détermination. Il ne sera pas oublié.

C’est pourquoi, en mon nom propre et au nom de la France, je tiens à vous adresser, ainsi qu’aux familles des disparus, mes plus profondes et sincères condoléances.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération

Le Président de la République
François HOLLANDE

Hommage au Commandant Abdel Aziz Hassane Adam et a l’Armée tchadienne

Hommage au Commandant Abdel Aziz Hassane Adam et a l’Armée tchadienne dans ACTUALITES forces_speciales_tchadiennes-600x3971-300x198De violents combats entre l’armée tchadienne et des jihadistes dans le massif des Ifoghas, dans le nord du Mali, ont fait 65 morts parmi les jihadistes et 13 morts parmi les soldats tchadiens, a annoncé vendredi l’état-major tchadien.

«L’armée tchadienne a détruit des véhicules et tué 93 jihadistes, et elle déplore vingtn trois soldats tombés au champ d’honneur et cinq blessés».

Le Commandant Abdel Aziz Hassane Adam, Commandant des Forces Spéciales tchadiennes au Mali, est décédé ce jour du 22 Février à 5h45 à Kidal au Nord du Mali. Le Commandant Abdel Aziz est lauréat 2001/2003 de l’Ecole d’Etat Major, au Mali. Entre 2004 et 2005, il a été tour à tour à Burundi, Cote d’Ivoire, RCA, etc., dans le cadre des opérations de maintien de la paix.

Au sein de la DGSIE, il était Directeur adjoint de la Direction des Actions Réservées (DAR). C’est une direction des opérations très spéciales, rattachée directement à Deby, c’est le fer de lance de Deby à l’encontre de toutes les rebellions que ce dernier a eu à combattre à travers le monde.

A la différence du reste de la troupe tchadienne, les Forces spéciales forment un corps à part et sont en première ligne avec les Français. (suite…)

Mali: 23 soldats tchadiens, 93 terroristes tués vendredi

Les violents combats de vendredi, dans le massif des Ifoghas dans le nord du Mali ont fait 23 morts parmi l’armée tchadienne et 93 parmi les terroristes, a annoncé dimanche l’état-major tchadien, selon un nouveau bilan.

Mali: 23 soldats tchadiens, 93 terroristes tués vendredi  dans ACTUALITES 282969« Après ratissage, 93 terroristes ont été tués, et six véhicules détruits. L’armée tchadienne a enregistré la mort de 23 soldats et trois blessés », indique l’état-major dans un communiqué, faisant état d’un bilan définitif. Un précédent bilan faisait état de 65 morts parmi les terroristes et 13 morts parmi les soldats tchadiens.

Le président intérimaire malien Dioncounda Traoré avait exprimé dans un message rendu public samedi, la « profonde affliction » et la « grande tristesse » du Mali à son homologue tchadien Idriss Deby Itno après la mort de soldats tchadiens engagés dans le nord du malien contre des terroristes.

Près de 1.800 soldats tchadiens, le plus important contingent africain au Mali, sont actuellement déployés au Mali. Au total, c’est environ 2.000 soldats que le gouvernement tchadien a promis. Ils ne font pas partie de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma), comprenant des contingents de pays ouest-africains, mais ils agissent en coordination avec la Misma.

Hollande salue l’action du Tchad au Mali dans « la dernière phase »

Le président français François Hollande a salué samedi l’action de l’armée tchadienne, lourdement touchée vendredi dans des combats au nord du Mali qui sont « la dernière phase du processus ». (suite…)

Tchad: Les raisons de la retouche gouvernementale

Tchad: Les raisons de la retouche gouvernementale dans ACTUALITES 1361525406841-300x199Moins d’un mois après sa formation, le premier Gouvernement Dadnadji, formé le 25 Janvier 2013, connait sa première retouche. Loin d’être un simple réaménagement technique, il s’agit plutôt d’un remaniement gouvernemental en bonne et due forme. Certes, depuis le 14 Février, date du limogeage des ministres de l’intérieur et de l’administration du territoire, on s’attendait plus ou moins à un remplacement numérique, compte tenu de l’importance des postes vacants.

Des personnalités de premier plan, tels que Mahmat Okormi et Abdallah Nassour, considérés généralement comme les piliers du régime, quittent la barque. De vieux briscards, du genre d’Ali Mahamat Zène Fadel et Mandigui Yokabdjim (‘’Yok’’ pour les intimes), longtemps au placard, font leur entrée. On note aussi une entrée remarquée de personnalités plus ou moins connues, telles que Issa Ali Taher, Oumar Adoum Sini ou encore Mme Chamchal Houda Abakar Kadade.

On peut s’interroger sur les motifs d’un tel remaniement, juste un mois seulement après sa formation. La première, qui vient en tête, est bien sûr de combler le vide laissé par les limogés, et de faire partir Mahmat Okormi, lui également concerné par le contrôle des effectifs de la police, actuellement en cours. La seconde consisterait à dégager certaines personnalités du gouvernement pour les redéployer ailleurs. Ainsi, le Ministre du Plan, de l’Economie et de la Coopération internationale, Bédoumra Kordjé est, quelques heures seulement après son départ du gouvernement, nommé à la Présidence de la République, comme Secrétaire Général. Ancien banquier international connu pour son calme olympien et son sens de la méthode, il va désormais administrer le palais présidentiel. (suite…)

H’Sao : Tchad Montréal

Originaire du Tchad, le groupe montréalais H’Sao lance son troisième album : ORIA signifie « en avez-vous marre? » Voilà qui résume l’engagement de ses membres, issus des familles Rimtobaye et Ledjebgue, qui ont dû fuir une société culturellement riche mais brisée par la colonisation, les régimes autoritaires et les guerres civiles.

H’Sao : Tchad Montréal dans ACTUALITES hsao-oria-300x300Ce qui justifie le propos de cet album, «prière pour la paix, l’harmonie, la justice et l’amour », bien au-delà du contexte tchadien. Aux chants et rythmes traditionnels africains, H’Sao ajoute ici des actualisations typiques d’afro-pop mondialisée – reggae, funk, soul, rock, afrobeat, jazz pop. Chants multilingues et musiques cohésives, très bien interprétées.

Parfois prévisible, parfois étonnant.

Au Québec depuis 2001, Caleb (voix, guitare, percussions et réalisateur de l’album « ORIA »), Mossbass (voix, basse, percussions) et Izra-l Rimtobay (voix, claviers) ainsi Charles (voix, batterie, percussions) et Service Ledjebgue (voix, percussions) ont eu tôt fait de former un groupe solide. Sans forcer la note, H’Sao s’est imposé sur les scènes des festivals ouverts aux sonorités afro-pop – Nuits d’Afrique, Festival international de jazz de Montréal, Francofolies de Montréal, Coup de cœur francophone, etc. Vu sa compétence évidente, le groupe a investi le circuit international et trouvé le financement pour un troisième album, certes le plus ambitieux depuis sa fondation.

Ce vendredi au National, le groupe donnera un concert-lancement .

France: le Tchad et le Cameroun déconseillés par le MAE

France: le Tchad et le Cameroun déconseillés par le MAE dans ACTUALITES 1361441795669-300x189Au lendemain du rapt d’une famille française au Cameroun, le Quai d’Orsay met en garde contre tout déplacement dans le nord de ce pays. Sur son site, il est indiqué «qu’il est formellement déconseillé de se rendre dans la province de l’extrême nord du Cameroun (des rives du lac Tchad au sud de Maroua) et à la frontière avec le Nigeria».

Alors que le Tchad faisait office de dernier bastion fréquentable, notamment pour le voyagiste Point-Afrique, voilà qu’une partie du pays est désormais déconseillé à son tour par le ministère des Affaires Etrangères. L’ensemble du pays est « déconseillé sauf raisons » impérative », et la zone frontalière avec le Niger, la République centrafricaine, le Soudan et la Lybie sont « formellement déconseillées » précise le ministère.

Le Cameroun s’ajoute à une liste déjà longue
Quant au Cameroun, destination confidentielle mais jugée jusque là sûre, elle passe elle aussi sous la vigilance renforcée du ministère. La zone touristique qui s’étend du lac Tchad au sud de Maroua est désormais « formellement déconseillée », ce qui inclut le parc naturel de Waza. Toute la frontière avec le Nigéria est elle aussi « formellement déconseillée ». Concernant les ressortissants français qui se trouveraient actuellement à l’extrême nord du pays, il est dit «qu’ils doivent impérativement se mettre en lieu sûr et de quitter la zone au plus vite». Selon le Quai d’Orsay, on comptait à la fin de l’année dernière 6146 ressortissants français installés au Cameroun et inscrits sur le registre des Français résidant dans ce pays.

Toutefois de nombreux touristes français se rendent au Tchad
Selon Maurice Freund de Point Afrique, le Tchad, au niveau de la beauté de ses paysages, est l’un des summums de ce qui existe. Les chutes de Niangaye, vous tiennent en haleine. Et puis au Tchad on ne risque rien. Il y a sept régiments de l’armée tchadienne autour de Fayas. Et tant que les Toubous surveilleront le territoire, le djihadisme ne rentrera pas dans le pays. Ils sont les seuls occupants du nord du Tchad. Donc tous ceux qui y passent sont immédiatement repérés. L’arrivée de Point Afrique tombe merveilleusement bien. Le tourisme est pour moi un outil qui permet d’améliorer les conditions de vie des populations locales. De même, l’avion ne m’intéresse pas, c’est un outil fantastique qui permet l’échange dans les zones enclavées. (suite…)

Tchad : 34 millions USD pour fournir de l’eau potable et des services d’assainissement à 8 villes secondaires

Tchad : 34 millions USD pour fournir de l'eau potable et des services d'assainissement à 8 villes secondaires dans ACTUALITES playpump2-300x225Le ministère tchadien de l’Hydraulique urbaine et rurale a présenté mardi le projet d’alimentation en eau potable et assainissement dans huit centres secondaires et quelques zones rurales environnantes, d’un coût global de plus de 17 milliards F CFA (environ 34 millions USD), financé à 89% par la Banque Africaine de Développement (BAD).

Le projet concerne les villes du Sud du pays qui ont un faible accès à l’eau potable et à l’assainissement: Pala, Kélo, Laï, Fianga, Léré, Kyabé, Koumra, Moïssala, ainsi que certaines zones rurales des régions de la Tandjilé et des Mayo-Kebbi Est et Ouest.

Dans ces localités ciblées avec une population totale estimée à 800.000 habitants, 714 châteaux seront construits sur une durée de cinq ans. Le projet permettra également à plus de 100.000 autres personnes d’avoir accès aux services d’assainissement.

Ce projet, une fois exécuté, contribuera à améliorer les conditions de vie des populations bénéficiaires et à baisser le taux de prévalence des maladies d’origine hydrique à 23%, selon le ministère de l’Hydraulique et de l’eau. (suite…)

Cameroun: sept touristes français enlevés dont quatre enfants

Cameroun: sept touristes français enlevés dont quatre enfants  dans ACTUALITES 2050951687_cameroun_sept_francais_enleves_hollande_soupco1-300x199Sept touristes Français, dont quatre enfants, ont été enlevés mardi dans l’extrême-nord du Cameroun à la frontière du Nigeria, pays voisin dans lequel sept employés étrangers d’une société de construction libanaise ont été kidnappés ce week-end par le groupe islamiste nigérian Ansaru.

« J’ai appris qu’il y avait eu sept compatriotes qui avaient été enlevés au Cameroun – trois adultes, quatre enfants de la même famille – par un groupe terroriste que nous connaissons et qui est au Nigeria », a déclaré M. Hollande, interrogé par des journalistes au cours d’un déplacement dans la capitale grecque.

Selon lui, « la plus grande probabilité, c’est qu’ils soient emmenés au Nigeria. Donc nous faisons tout pour éviter qu’ils soient retenus dans ce pays. Nous devons avertir aussi tous les touristes dans cette zone du Cameroun d’éviter de s’exposer et nous devons aussi tout faire pour retrouver nos compatriotes ».

Ces enlèvements de Français dans la grande région ouest-africaine ont lieu à la suite de l’intervention française au Mali contre les jhadistes.

Dans sa revendication lundi, le groupe Ansaru s’est justifié en raison « des transgressions et des atrocités commises envers la religion d’Allah (…) par les pays européens dans plusieurs endroits dont l’Afghanistan et le Mali ». (suite…)

Tchad : premier lifting du gouvernement Dadnadji

Tchad : premier lifting du gouvernement Dadnadji dans ACTUALITES 000_par7408027_0-300x223Après avoir limogé deux ministres en charge de la sécurité, le Premier ministre tchadien, Joseph Djimrangar Dadnadji, a remanié mardi son gouvernement avec quatre nouveaux départ.

La vie politique tchadienne n’est pas un long fleuve tranquille. Formé le 25 janvier dernier, le gouvernement de Joseph Djimrangar Dadnadji a été investi le 11 février par le Parlement. Au bout de trois jours seulement, il connaît sa première crise. Deux de ses membres, responsables à différents niveaux de la police sont débarqués suite à une colère d’Idriss Déby, qui a provoqué un contrôle général de la police. De graves irrégularités ont été découvertes et imputées à Ahmat Bâchir en tant que ministre de la Sécurité publique et Bachar Ali Souleymane, ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, précédemment directeur général de la police.

Les ministères qu’ils dirigeaient sont regroupés et confiés à Ali Mahamat Zène Ali Fadel, sous le titre de ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Une partie des attributions de son ministère, la Décentralisation est confiée à Yokabdjim Mandigui, un professeur de droit, ancien ministre de l’Éducation réputé proche du nouveau Premier ministre.

Départs inexpliqués

Mahamat Béchir Okormi, mis en cause dans l’affaire des recrutements clientélistes dans la police nationale est aussi débarqué du ministère de l’environnement et des ressources halieutiques. Les départs de Mahamat Ali Abdallah, ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale, un général proche du chef de l’État et de Nodjitolabaye Kouladoumadji, ministre des mines et de la géologie restent inexpliqués. Ils sont remplacés par Ali Mahamat Abdoulaye et Oumar Adoum Sini. (suite…)

Tchad: la Cen-Sad renaît de ses cendres

Au Tchad, un sommet extraordinaire de la Communauté des États sahélo-sahariens s’ouvre ce samedi 16 février dans la matinée à Ndjamena. La Cen-Sad est une organisation créée en 1998 à l’initiative de Mouammar Kadhafi, tombée dans une profonde léthargie après la mort du guide libyen. Six chefs d’Etats africains sont arrivés hier soir à Ndjamena. Ils devraient être une dizaine à participer à ce sommet de la refondation.

Tchad: la Cen-Sad renaît de ses cendres  dans ACTUALITES cen-sad-300x150La dizaine de chefs d’Etat qui se retrouvent ce samedi devront adopter un nouveau texte fondateur de la communauté. Il s’agit du traité révisé qui recentre les objectifs de la Cen-Sad en deux points.

Premièrement, la création d’un conseil permanent de paix et la sécurité. Les suites de la guerre en Libye, le conflit au Mali et la menace terroriste dans plusieurs pays de la région obligent les pays du Sahel et du Sahara à parler d’une même voix à l’Union africaine, et au-delà.

Ensuite, les chefs d’Etat devraient procéder à la création d’un conseil permanent pour le développement durable, avec des territoires dominés par le désert et un lac Tchad menacé de disparition alors qu’il fait vivre plus de 30 millions de personnes. Il est temps de penser au développement pour éviter que la pauvreté ne favorise l’éclosion du banditisme. (suite…)

Tchad : le président Déby limoge deux ministres en charge de la sécurité

Le président Idriss Déby a mis fin aux fonctions de Bachir Ahmat Mahamat, ministre de l’Intérieur et de Bachar Ali Souleyman ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation. Si aucun motif officiel n’est avancé pour ces limogeages, il semble que les deux ministres fassent les frais de la colère actuelle du président envers la police nationale.

Tchad : le président Déby limoge deux ministres en charge de la sécurité  dans ACTUALITES hpim0777-300x252Les deux ministres limogés le 14 février sont sanctionnés pour leur gestion de la police, Ahmat Bachir comme ministre de l’Intérieur et son collègue Bachar Ali Souleymane en tant qu’ancien directeur général de la police.

Les deux membres du gouvernement ont dû passer comme tous les policiers devant la commission de contrôle des effectifs de la police. Ils devaient eux-mêmes justifier leur présence au sein de ce corps, les grades qui leurs sont attribués. Ont-ils réussi? On ne le sait pas encore.

Ce qu’on sait par contre, c’est qu’il y a eu, pendant qu’ils géraient la police, plusieurs recrutements illégaux. Selon plusieurs sources au sein de la commission, on a pu retrouver, des mineurs avec des grades de lieutenants de police, des commerçants ou encore des ménagères émargeant comme officiers de police.

Après avoir contrôlé seulement un tiers des effectifs, les membres de la commission disent avoir découvert de très graves irrégularités. Mais les deux ministres sont-ils les seuls responsables de cette situation? Pas sûr, répondent nos sources.

Il reste encore au moins vingt jours de travail et deux tiers des effectifs à contrôler. On n’en a donc pas fini avec les révélations et d’autres têtes vont sûrement tomber, indique un policier de haut rang. (suite…)

123

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...