Archive pour 15 janvier, 2013

Le Procès d’Hissein Habré sera une bombe à fragmentations dans l’affaire de la bande d’Aouzou

C’est au cours d’une émission de télévision « OPINIONS » sur Walf TV que le politologue sénégalais, par ailleurs présenté par la presse sénégalaise comme un  conseiller officieux du Président Macky Sall  a fait cas, de l’affaire de l’argent de la bande d’Aouzou impliquant l’ancien président sénégalais Abdou Diouf et actuel Secrétaire Général de la Francophonie et l’homme d’affaires milliardaire El Hadj Djily Mbaye, aujourd’hui décédé.

Le Procès d’Hissein Habré sera une bombe à fragmentations dans l’affaire de la bande d’Aouzou  dans ACTUALITES krad

Mouammar Kadhafi

hissene_habre270508275 dans DOSSIERS

Hissein Habré

Explications et éclairage autour de cette ténébreuse affaire.

D’abord, à plusieurs reprises sur les médias sénégalais, M. Babacar Justin Ndiaye en a fait état mais en évitant de la développer et surtout de l’expliciter. Les journalistes qui lui faisaient face aujourd’hui comme hier, très peu au courant de la tumultueuse histoire politique du Tchad, n’ont pas su qu’ils tenaient là une bombe médiatique  et par conséquent, essayer d’en savoir plus.

Flash back. Nous sommes au Tchad sous le régime de Tombalbaye qui est le premier Président du Tchad de 1960 à 1975, l’année où il est déposé par un coup d’état militaire qui verra le général Malloum accéder au pouvoir. A cette époque, sous le règne de Tombalbaye, le marabout Djily Mbaye est au Tchad, il est le marabout attitré de Tombalbaye, mais aussi son conseiller spécial et politique . Habitant la cité présidentielle, Djily MBaye était de tous les voyages importants de Tombalbaye ; il est son homme de confiance, son confident, celui qui s’occupe des affaires privées comme on dit. Il avait aussi un rôle de chargé de mission auprès des autres chefs d’Etat d’Afrique Centrale mais aussi du Moyen Orient. Les Tchadiens, hommes politiques et autres le connaissaient très bien au Tchad. (suite…)

Tchad : Bonnes perspectives en matière de santé pour 2013

Au Tchad, le choléra, la poliomyélite et le paludisme ont fait moins de victimes 2012, grâce aux efforts conjugués des autorités nationales et des partenaires. Et la part belle faite à la santé publique dans le budget 2013 (20%) et les infrastructures sanitaires en construction promettent des belles perspectives.

Tchad : Bonnes perspectives en matière de santé pour 2013 dans ACTUALITES hgrnhopitalndjamena-300x225

L’Hôpital Général de référence Nationale de N’Djaména

« En dépit des fortes inondations survenues l’année dernière, notre pays n’a enregistré aucun cas de choléra », déclare à Xinhua le ministre tchadien de la Santé publique, Mahmoud Nahor Ngawara, se référant au désastre causé par les pluies exceptionnellement abondantes dans plusieurs régions du sud du Tchad en 2012, qui avaient laissé des milliers de personnes dans le dénuement, en proie aux maladies et à la famine.

L’absence des cas de choléra constitue un grand progrès par rapport à l’année 2011, où le Tchad a été affecté par une flambée de choléra de grande ampleur : plus de 450 décès et un total de 17. 200 cas de la maladie, un nombre qui n’avait pas été enregistré depuis 1996, selon Médecins sans frontières.

Quant à la poliomyélite, le Tchad n’a déploré que cinq cas durant l’année dernière, contre 132 cas en 2011. « C’est un résultat salué par la communauté internationale d’une manière générale », explique M. Mahmoud Nahor Ngawara.

Cette belle performance est obtenue grâce à l’appui de la fondation Bill & Melinda Gates, très impliquée dans l’éradication du poliovirus sauvage dans le monde et qui finance régulièrement des campagnes de vaccination. (suite…)

Tchad/BAD : 2 milliards F CFA pour promouvoir la bonne gouvernance et la transparence des finances publiques

Le Tchad et la Banque Africaine de Développement (BAD) ont signé lundi deux lettres d’accord de don pour le financement de deux projets d’un coût global d’environ 2 milliards F CFA (4 millions USD) qui visent à promouvoir la bonne gouvernance dans le secteur public et à renforcer la transparence et la responsabilisation dans la gestion des finances publiques au Tchad.

Tchad/BAD : 2 milliards F CFA pour promouvoir la bonne gouvernance et la transparence des finances publiques dans ACTUALITES bad-300x211Le premier accord de don, d’un montant de 1,3 million unités de comptes, soit environ plus de 1,5 milliard F CFA, vise à soutenir les efforts du gouvernement tchadien dans la mise en oeuvre de l’Initiative Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), a précisé Michel-Cyr Djiena Wembou, représentant résidant de la BAD au Tchad.

Le second accord de don, d’un montant de 445.000 UTC, soit un peu plus de 1 milliard F CFA, contribuera au renforcement des capacités de l’administration publique dans le domaine de la gouvernance économique et financière, particulièrement dans la gestion des marchés publics. (suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...