Centrafrique: Bozizé crie au secours en vain!

Centrafrique: Bozizé crie au secours en vain! dans ACTUALITES 25fb6348-504f-11e2-8f4b-7bed6b9ad41b-493x3281-300x199

François Bozizé

Initialement négligée et déconsidérée, la coalition rebelle du Séléka a fini par susciter l’intérêt du président François Bozizé. Sentant ses jours comptés à la tête de la République Centrafricaine, le chef de l’Etat multiplie les appels au secours. Confus et désorienté, il invente même des liens de famille avec l’ancienne puissance coloniale dont les citoyens sont subitement devenus ses « cousins ».

Malheureusement pour lui, personne ne semble répondre à son appel. Comme il le souhaite, tout au moins. Ne servant manifestement plus les intérêts de certains de ses anciens alliés, il est lâché de toutes parts. Y voyant l’occasion de manifester sa volonté de rompre avec la Françafrique, François Hollande en particulier répond qu’il se soucie davantage de la sécurité des ressortissants français en RCA, que « protéger un régime ». Même de la part de collègues africains, le fameux syndicat des chefs d’Etat africains ne s’empresse de voler au secours de Bozizé. Du coup, sa survie ne tient plus qu’au bon vouloir des combattants rebelles. On savait le président centrafricain dictateur à sa manière. On le savait plus enclin à se servir qu’à se mettre son pouvoir au service de son peuple. Par contre, qu’il soit poltron à ce point, cela le grand public l’ignorait totalement.

Et c’est cette face cachée que l’homme a révélée hier au cours d’un discours qu’il a livré à l’endroit de la jeunesse banguisoise. Conscient de la menace imminente qui le guette, le général qu’il est n’a eu aucune gêne à publiquement invoquer le soutien aussi bien de la France que des Etats-Unis.S’il ne s’agissait que de l’appel au secours, c’est un réflexe plutôt humain. Mais habituellement, les dirigeants qui souhaitent se faire assister y mettent un peu discrétion. Ils usent des voies sinueuses de la diplomatie. Ce qui est généralement plus efficace. François Bozizé quant à lui ne s’est aucunement embarrassé de gêne. Rendu vulnérable par le peu de résistance que ses forces armées ont jusqu’ici opposé à la rébellion du Séléka, il a tout de suite perdu le sens de l’honneur.

Tandis que de nombreux Africains font tous les sacrifices pour que le cordon ombilical liant l’Afrique aux anciennes puissances métropoles soient enfin rompu, François Bozizé est en quelque sorte l’incarnation de ces leaders africains dont le continent a honte. Le colonel Mouammar Kadhafi avait été bien éprouvé par la coalition internationale, mais il ne s’était pas rabaissé au point de demander l’aide à quiconque. Il avait préféré la mort à l’humiliation. 

Mais le comble pour le président centrafricain, c’est qu’après son appel déplacé et désespéré à l’endroit de la France; il n’a pas obtenu la réponse qu’il espérait. Estimant que c’était l’occasion rêvée de marquer un point en ce qui concerne sa promesse de rompre avec  l’interventionnisme français en Afrique, François Hollande a été on ne peut plus explicite et catégorique!   »Si nous sommes présents, ce n’est pas pour protéger un régime, c’est pour protéger nos ressortissants et nos intérêts et en aucune façon pour intervenir dans les affaires intérieures d’un pays, en l’occurrence la Centrafrique », a déclaré le chef de l’Etat… Pas question donc, selon Hollande de secourir le régime de Bangui. Pour lui : »Ce temps-là est terminé ! »Il se trouve qu’en plus de cette attitude de la France, le pouvoir centrafricain doit faire face à un abandon collectif de la part aussi bien des autres puissances occidentales que de celle de ses voisins africains. Ce qui en soi, est le reflet d’une certaine façon de gouverner. Désormais seul ou presque face à la rébellion, François Bozizé ne devra son salut qu’à la magnanimité de l’adversaire. Cette posture humilie l’homme et son régime et montre bien que notre le président Bozizé n’a pas retenu les grandes leçons de l’histoire africaine. La liberté a un nom : la dignité

Boubacar Sanso Barry pour GuineeConakry.info

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...