Tchad: La judoka Carine Ngarlemna est porte drapeau aux JO 2012

Elle représente l’une des chances de médailles de la délégation tchadienne arrivée à Londres.

Tchad: La judoka Carine Ngarlemna est porte drapeau aux JO 2012 dans SPORTS 530024_449822915037750_386503149_n1-243x300

 

1343386713669-300x242 dans SPORTS

© journaldutchad.com La jeune judoka tchadienne aux JO de Londre

Pourtant, c’est avec un petit pincement au cœur que la jeune jodoka a du quitter le Tchad sans son entraineur, président de la Fédération tchadienne de Judo. En effet au grand dam de tous, et la question reste posée sur les lèvres, le président Abakar Djermah ne fait pas partie de la délégation tchadienne devant participer aux jeux olympiques de Londres qui s’ouvrent ce 27 juillet en présence de la reine. Plus de 10 000 athlètes et sportifs représentants près de 205 nations prennent part à cette 25ème édition des jeux de l’ère moderne. Avant son départ, elle avait donné son sentiment au cours d’une soirée organisée en son honneur. «Je suis triste, car je dois aller à Londres sans mon président. Je ne me retrouve pas et sans mon président je ne bouge pas. Si aujourd’hui le Tchad est qualifié pour les JO, c’est grâce à mon président qui ne cesse de me soutenir depuis des années. Il m’encourage et m’apporte son appui sur tous les plans, c’est grâce à lui, j’ai eu une bourse pour le centre d’Alger. Mes amis iront là-bas avec leurs présidents et pourquoi pas moi. J’attends rencontrer le Chef de l’Etat et tant qu’aucune solution n’est trouvée, je ne bouge pas», avait-elle lancée. Faisant du même coup peur aux autres membres de la délégation tchadienne, composée du Secrétaire général du Comité olympique sportif tchadien (COST), du ministre de la Jeunesse et des Sports et du second entraineur de la Fédération. Même en reconnaissant l’incongruité de la situation, cela n’a pas été suffisant.

D’après le ministre de la Jeunesse et des sports, Haïkail Zakaria Ben Djibrine, qui était très ravi de la qualification du Tchad plus de 51 ans après son indépendance, elle doit être célébrée avec faste et honneur. «Mlle Carine Ngarlemna a bénéficié d’un encadrement de son président qui est aussi son entraîneur. Nous avons mis tout à la disposition du comité pour ce voyage et le Ministère ne se mêle pas dans les affaires des fédérations ou du COST] a-t-il avoué.

1343454980648
© journaldutchad.com
Les trois mousquetaires tchadiens

C’est ainsi que la championne tchadienne en judo dans la catégorie de 70kg, se retrouve à Londres avec deux autres athlètes tchadiens. Haroun Abderahim (100 m), Hinkissia Albertine (200m). Ils participeront ce soir à la cérémonie d’ouverture au cours de laquelle, la judoka sera le porte drapeau de la délégation. Si, elle représente une chance de médaille, c’est parce que ces sept derniers mois, elle suivi un entrainement intensif dans un centre de formation d’athlètes de haut niveau en terre algérienne. Elle a également, participé à des tournois, au cours desquels, elle s’est mesurée à des grands noms de la discipline et ainsi évaluer son niveau. La jeune judoka âgée seulement de 18 ans, rentre dans la compétition, le 3 août prochain. Elle sera aux prises avec une athlète de nationalité anglaise. On ne peut que lui souhaiter bonne chance pour la suite des épreuves.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...