Archive pour 4 février, 2012

Une nouvelle première dame pour le Tchad?

Le président tchadien Idriss Deby Itno a épousé tout récemment la fille du chef d’un tribu arabe au cours d’une cérémonie à laquelle a assisté le président soudanais, Omar el-Béchir.

Une nouvelle première dame pour le Tchad? dans SOCIAL Amani-Moussa-Hilal-300x199

Amani Moussa Hilal, la nouvelle épouse d'Idriss Deby Itno

Ni le président Deby ni la mariée, Amani Moussa Hilal, n’étaient présents à la cérémonie religieuse organisée dans un hôtel de luxe de Khartoum.

Amani, fille du notable Moussa Hilal, est arrivée après la cérémonie. Vêtue d’une robe blanche de mariée, elle a rejoint un millier d’invités pour une fête animée par des chanteurs soudanais.

Amani Moussa Hilal, récemment diplômée de l’université, était représentée par M. Béchir lors de la cérémonie présidée par un cheikh soufi.

Bien que le Tchad et le Soudan se sont accusés ces dernières années de soutenir les rebelles luttant contre leur régime respectif, leurs relations se sont améliorées ces deux dernières années.

Le Tchad a ainsi refusé d’arrêté M. Béchir lors d’une visite dans le pays, les 7 et 8 août 2011.

Inauguration de la route Bokoro/Arbout Chatak

Le Premier ministre Emmanuel Nadingar a procédé le 30 janvier 2012, à l’inauguration de la route Bokoro /Arbout Chatak. Le projet de construction de cet axe par la Société Arab=Contractors a été réalisé sur le cofinancement de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA) et la Banque Islamique de Développement (BID) et de la République du Tchad.

Inauguration de la route Bokoro/Arbout Chatak dans ACTUALITES binao-300x110

Le Premier ministre Emmanuel Nadingar coupe le ruban de la nouvelle route

Les travaux de démarrage ont commencé en février 2009 et achevé en Juillet 2011. Long de 67Km, le tronçon Bokoro/ Arbout Chatak est un axe principal qui va de N’djamena/Abéché jusqu’ à la frontière Soudanaise. Le cout de construction global s’élève à 37.273.364.669 FCFA TTC.

Le Gouverneur de la région de Hadjers Lamis Haroun Saleh a souligné que la population du département de Dababa suive avec beaucoup d’intérêt et de satisfaction les différents projets du développement en cours de réalisation ou déjà réalisés dans la région grâce au dynamisme et à la clairvoyance du Chef de l’Etat Idriss Deby Itno.

« L’inauguration du tronçon Bokoro/ Arbout Chatak est un plus pour la région d’Hadjer Lamis car elle permet le désenclavement de la circonscription avec les autres régions de l’Est et l’Ouest. Elle facilitera également le développement de la localité et en particulier augmenter son chiffre d’affaire. En outre, l’année précédente, la région a enregistré des impacts positifs relatifs à l’augmentation de recette qui ont atteint 7 milliards FCFA. Le bitumage de la route rendra encore plus productif la région », a précisé le Gouverneur.

Le Directeur Général des Routes Kiloné Ndjlabaye a quant à lui, présenté les données techniques et financières du projet d’aménagement de la route Bokoro/ Arbout Chatak. Il a par ailleurs souligné que le Gouvernement du Tchad dans son programme du désenclavement du pays ne cesse soutenir les efforts du ministère de tutelle dans le cadre de la construction des routes. « Ceci illustre parfaitement les intérêts et attestent de la pertinence politique ambitieuse porté sur les conditions de vie de la population et partant sur l’économie nationale du pays en général et celle de la région d’Hadjer Lamis en particulier », a dit M. Kiloné Ndilabaye

Pour le ministre des Infrastructures et Equipements Abbas Tolli, le Tchad est un pays de l’interlinde qui est situé à plus de 1000 Km des cotes les plus proches. Il va de soit qu’il fait face aux défis majeurs pour pouvoir à la désenclavement interne qu’externe en vue d’amorcer véritablement la voie de l’émergence économique dans la mise de la droite ligne des orientations de la renaissance du pays. Cette vision prospective du Chef de l’Etat Idriss Deby Itno porté par le Gouvernement, poursuit Abbas Tolli, vise à canaliser les effets multiplicateurs des infrastructures nationales et à bénéficier de l’impact économique à la façade maritime.

Les résultats obtenus offrent par ailleurs les réels motifs de satisfactions car le réseau routier s’intensifie d’avantage et il connaitra bientôt la jonction du chemin de fer. En effet, cela constitue sans aucun doute un véritable levier du développement pour le Tchad.

Le Premier ministre Emmanuel Nadingar a déclaré que le développement d’un pays passe par la route et des infrastructures. Le développement des routes entre dans la droite ligne du programme politique prônée par le Président de la République Idriss Deby Itno. «Le Chef de l’Etat exprime en réalité à travers des actes visibles tout son programme de développement pour le pays », a précisé Emmanuel Nadingar.

L’inauguration de l’axe Bokoro=Arbout Chatak s inscrit dans le cadre des travaux des routes bitumées donc la boucle sera bientôt avec l’aide des deux autres projets dans le Guera, le Batha et le Ouaidda afin de désenclaver ces régions pour leur développement économique en particulier et celui du pays en général. C’est une avancée très importante qui s’inscrit dans le cadre du quinquennat du développement du monde rural de son Excellence Idriss Deby Itno », a conclu le Premier ministre.

Les opportunités de développement des Energies renouvelables au Tchad

Plusieurs conférences débats ont étés faites par d’imminentes personnalités du monde de la Technologie le jeudi 2 février à l’hôtel Kempinski. Ces conférences débats s’inscrivent dans le cadre du Forum International des Energies Renouvelables placé sous le haut patronage du Chef de l’Etat Idriss Deby Itno qui se déroule à N’Djamena du 1er au 4 février 2012.

Les opportunités de développement des Energies renouvelables au Tchad dans ECONOMIE env1-300x222

Le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, Dounia Sandjiman

C’est l’occasion pour le Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement Dounia Sandjiman d’établir la situation énergétique du Tchad. Pour lui, des multiples crises socio- économiques qu’impose la mondialisation ont également entrainé une crise énergétique sans pareil dans le monde. « Cette crise frappe malheureusement l’Afrique durement », a-t-il indiqué. Aussi, propose t-il l’adoption des énergies renouvelables pour circonscrire la situation.

L’énergie solaire est jusque-là très peu utilisée au Tchad à cause de manque d’équipement. Selon lui, cette source d’énergie est utilisée que dans quelques rares unités sanitaires de province. Quand à l’éolienne, bien que moins cher et vielle, elle est aussi très peu utilisée.

Selon le SG de l’Environnement « le cadre législatif et institutionnel existe au pays ». Et de poursuivre que la stratégie appropriée a permis l’installation du réseau « Jatropha » pour le biocarburant dans le cadre de la recherche agricole. Ceci consiste à améliorer le système d’énergie en milieu rural afin de préparer la période poste pétrole.

Des contraintes s’imposent cependant devait-il mentionner. Ce sont entre autres l’appauvrissement des sols, la dégradation de la nature et le phénomène des criquets pèlerins. Et comme solutions à tous ces problèmes, son département a initié le développement des ceintures vertes et l’interdiction de couper le bois vert. Dounia Sandjiman recommande la poursuite de la campagne de sensibilisation et l’utilisation des énergies de substitution.

M. Dangai du Ministère de Plan et de l’Economie a axé son exposé sur le bilan et la stratégie du secteur de l’énergie au Tchad. Le Tchad, disait-il, a de sérieux problèmes malgré sa position de pays pétrolier. Environ 90% du Patrimoine forestier a été détruit depuis les années 70 à nos jours a-t-il mentionné. C’était selon lui dû à l’utilisation abusive du fagot et de charbon de bois. Et de dire que les projets de son département sont le salaire initié en province dans les habitations et autres infrastructures d’accueil. Le photovoltaïque dans certaines régions de l’Est grâce à la coopération Tchado- Soudanaise. Pour lui, le gouvernement s’est inspiré des pays arabes pour éclairer les rues d’Abéché avec le salaire. Jocelyn Duval et Nicolas Contis avocats au cabinet Kalliopé ont proposé quant à eux, l’encadrement juridique social et institutionnel.

Source: ATP

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...