Tchad : le président Déby Itno promet de grands chantiers pour le nouvel an

Dans son message du nouvel an adressé à la Nation, dans la nuit de samedi à dimanche, le président tchadien Idriss Déby Itno a appelé ses compatriotes à la paix sociale et promis de grands chantiers.

Tchad : le président Déby Itno promet de grands chantiers pour le nouvel an dans DOSSIERS idi-2

Le Président Idriss Déby Itno lors de son adresse à la nation

Dans son message prononcé depuis Moussoro, la ville garnison du nord, le chef de l’Etat tchadien a rappelé les grands évènements qui ont marqué l’année 2011 dans son pays. Sur le plan politique, il y a eu la célébration du cinquantenaire de l’indépendance du Tchad (le 11 janvier) et des élections législatives (en février) et présidentielles (en mars) qui ont vu le président sortant se faire réélire et rafler la majorité à l’Assemblée nationale.

Sur le plan économique, il y a eu notamment la mise en production de la raffinerie de Djarmaya (à une vingtaine de kilomètres au nord de la capitale) et le démarrage de l’allumage de la cimenterie de Baoré (dans le sud ouest). Ces deux réalisations sont le fruit de la coopération fructueuse entre le Tchad et la Chine.

Dans le monde, et particulièrement en Afrique, 2011 aura été, selon le président Déby Itno, une année difficile à cause du printemps arabe qui a renversé plusieurs régimes, notamment en Libye.

« La crise libyenne a impacté négativement le Tchad sur le plan économique, social et sécuritaire », a-t-il déploré, faisant référence aux milliers de ses compatriotes contraints à rentrer au pays natal.

Pour la nouvelle année, le président tchadien a émis des v?ux de paix, de santé, bonheur et d’unité à ses onze millions de compatriotes. 2012 symbolise l’an II de la Renaissance du Tchad. Aussi tous les Tchadiens doivent se fédérer et se mobiliser pour bâtir un « Tchad fort et prospère ».

2012 débutera au Tchad par la tenue des élections municipales (premières du genre), le 24 janvier, dans 42 circonscriptions.

« Ces élections permettront de parachever un long processus électoral et de faire progresser le processus de décentralisation », a expliqué le président Déby Itno. Il a invité ses compatriotes à accomplir leur devoir civique le jour J. Il a également demandé à tous les candidats déclarés et à leurs partis politiques de « mener une campagne digne et respectable ».

Abordant la question de défense, le chef de l’Etat tchadien a déclaré que le dégraissage de l’armée, qu’il a entreprise depuis octobre 2011 à Moussoro, a pour but de parvenir à un meilleur effectif et de revenir à l’orthodoxie militaire. Aujourd’hui, le dégraissage a permis de réduire l’effectif de l’armée de 50.000 à 36.000 hommes. Ce travail sera poursuivi, a promis le président Déby Itno. Avant d’ajouter qu’en 2012, des recrutements quantitatifs et qualitatifs seront faits « de manière équitable dans les vingt-deux régions du pays ».

« Mes chers compatriotes, préservons à tout prix la paix retrouvée », a martelé le leader tchadien. Il a appelé toute la classe politique et tous les leaders d’opinion à s’abstenir de comportements susceptibles de mettre à mal l’unité et la cohésion entre les communautés. Il s’est réjoui que les conflits agriculteurs/éleveurs soient considérablement résolus.

« Il n’y aura jamais un Tchad à deux vitesses », a affirmé le président Déby Itno. « Je n’ai jamais interféré et je n’interférai jamais dans le cours de la justice », a-t-il ajouté.

Il a convié les magistrats à rendre une justice équitable, condition sine qua non de paix sociale. Il a promis de lutter « sans merci » contre la corruption et d’assainir le climat des affaires.

Garant de la laïcité de l’Etat, le président Déby Itno a juré de combattre le fondamentalisme religieux au Tchad. Les agissements des groupuscules tels Al Qaïda au Maghreb islamique et Boko Haram au Nigeria préoccupent fortement les autorités tchadiennes.

En matière de santé, le président tchadien a promis des investissements importants pour les ressources humaines, les installations nouvelles dans le pays, un accès effectif à la gratuité des soins d’urgence et de maternité. Vendredi dernier, la ministre de la Santé publique, Dr Toupta Boguena, avait été démise de ses fonctions.

« La où passe la route, passe le développement », a rappelé le président Déby Itno. Il a promis de construire de nouvelles routes et d’entamer les travaux du nouvel aéroport international de N’Djaména et ceux de la ligne de chemin de fer devant relier le Tchad au Cameroun et au Soudan. Toutes ces actions, estime le chef de l’Etat tchadien, permettront le désenclavement intérieur et extérieur de son pays.

Même si son pays exporte du pétrole depuis huit ans et en raffine sur son sol, M. Déby Itno a déclaré que « le Tchad est loin d’être un pays pétrolier, il reste et demeurera un pays à vocation agropastorale ». Au pouvoir depuis deux décennies, le président tchadien a placé son actuel mandat, entamé le 8 août dernier, sous le signe du « développement rural ». Du 24 au 26 janvier prochain, un forum national sera organisé à ce sujet.

Confronté à une situation alimentaire et nutritionnelle très alarmante (déficit céréalier de 455.000 tonnes), le Tchad a lancé, la semaine dernière, un appel à l’aide internationale.

Source: chine-informations.com

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...