Ushuaïa nature : à la découverte du Sahara Tchadien avec Nicolas Hulot.

Dans les immensités du plus méconnu des déserts, le Sahara Tchadien, les équipes d’Ushuaïa Nature partent à la recherche du premier des hommes: il a 7 millions d’années, il s’appelle  » Toumai « ,  » espoir de vie  » dans la langue des nomades…Son crâne repose quelque part dans les sables.. Avec cette découverte, les racines de l’humanité vont plonger brutalement deux fois plus loin dans le temps.

Ushuaïa nature : à la découverte du Sahara Tchadien avec Nicolas Hulot.  dans CULTURE Nicolas-Hulot-300x174

Nicolas Hulot, dans le désert tchadien

Avec Toumai c’est tout le scénario de nos origines qui est révolutionné…Mais pas seulement : Notre ancêtre vivait dans monde luxuriant, une mosaïque de forêts, lacs, savanes : c’est devenu un désert…Toumai raconte aussi cette histoire là : celle des changements climatiques. Nulle part ils n’ont été aussi radicaux, transformant le Sahara vert en désert quasi-absolu. Comment s’est fait ce changement ? Quelles sont les preuves, les traces dans le Sahara d’aujourd’hui de cette incroyable métamorphose ? Quel impact a-t-il eu sur le monde vivant ? Comment les hommes ont-ils répondu à ces bouleversements en faisant preuve d’une incroyable invention, pour survivre, jusqu’à aujourd’hui , dans le Sahara ultime ?

La caravane d’Ushuaïa Nature, lors d’une émission diffusée ce jeudi 29 décembre à 20h50 sur TF1, suit les pistes croisées des origines de l’homme et des mouvements du climat … Chaque étape va apporter un élément de réponse.

« Le voyage commence dans le massif de l’Ennedi, un labyrinthe minéral à l’écart des mondes connus qui abrite une incroyable source d’eau pure en plein désert. Le saharien et géographe italien, Rocco Rava, présente à Nicolas un de ses amis toubous, Togoï Ioussouf, qui mène son troupeau de dromadaires jusqu’à la source d’Archei. Au campement, les femmes toubous s’occupent de la cuisine et de l’entretien de la maison. Hindou Ourmarou Ibrahim, issue du peuple peul, passe beaucoup de temps auprès des nomades et s’évertue à sensibiliser les organisations internationales sur la précarité de leurs conditions de vie. Sophie Ladame, peintre et illustratrice pour Ushuaïa Nature, s’est installée au village pour s’imprégner des lieux et réaliser quelques portraits. Avant d’entreprendre la traversée du désert à dos de chameaux, Nicolas découvre les derniers crocodiles du Sahara qui peuplent les eaux de la guelta de la source, pendant qu’ Hindou Ourmarou est allé revoir son peuple, les Peuls, pour tenter de répondre à leurs interrogations.

Rocco et Nicolas poursuivent leur voyage à dos de chameaux au cœur de l’Ennedi. L’équipe s’est dispersée dans le labyrinthe de roches à la recherche de signes inscrits par les premiers sahariens. Sophie Ladame suit le chemin indiqué par le guide toubou à la recherche d’une mystérieuse gravure de chevaux. Dans ce musée à ciel ouvert, Rocco fait découvrir à Nicolas une grande fresque retraçant l’histoire des peuples du désert. Guy Bertrand Jaquier, un des hommes volants d’Ushuaïa Nature, explore l’Ennedi par la voie des airs à bord d’un woopy. Il tente de repérer dans cette forêt minérale les indices laissés par les premiers habitants du Sahara. Au même moment, Nicolas et Rocco partagent un bivouac avec les Toubous qui leur dévoilent leurs secrets d’orientation.

Le lendemain, Nicolas prend place sur le woopy pour rejoindre le lac d’Ounianga situé à 300 km plus au nord. De son côté, la caravane guidée par Togoï et Rocco reprend sa marche vers le lac de Tegedei pour s’approvisionner en sel. Nicolas atterrit en plein désert sur les rives du lac d’Ounianga où il est accueilli par Laurent Ballesta. Les deux hommes plongent sous les roseaux qui surplombent le lac et explorent les eaux troubles peuplées de quelques espèces de poissons de ce lagon bleu en plein désert.

La caravane atteint le lac Tegedei au terme d’un voyage de 250 km sans boussole. Togoï fait découvrir à Nicolas son potager, un écrin de verdure complètement inattendu. Non loin de là, Laurent et Nicolas rencontrent le paléoanthropologue Michel Brunet à l’origine de la découverte du plus ancien hominidé connu, Toumaï, «l’espoir de vie», âgé de 7 millions d’années. C’est dans ce berceau de l’humanité que Nicolas Hulot conclut son voyage en rappelant que nous appartenons tous à la famille humaine ».

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...