Archive pour novembre, 2011

Cameroun/Tchad: Premier festival à Toulouse sur le Lac Tchad

Les associations NCFA – KENIAN PROD ASSOCIATION – ADESA – UNION les amis de la BOUZIGUE organisent les 25, 26 et 27 novembre 2011 cet Eco-Festival pour le Lac du Tchad. L’assèchement du LAC TCHAD menace les régions des pays tels que le CAMEROUN, le TCHAD, le NIGER, le NIGERIA, l’impact environnemental se répercute jusqu’en REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, et en LIBYE. 

ladyptoulouse.jpgLe tarissement de son eau expose 30 millions d’âmes à une pénurie en ressources vivrières en détériorant leurs capacités de production agricole . Toutes les activités socio-économiques sont affectées et la surexploitation des ressources en eau et en terre entraîne conflits et migrations.

Ces raisons justifient l’organisation de l’ECO-FESTIVAL GRENADE 2011. N CFA remercie toutes les associations partenaires, les médias, les personnes qui l’on aidé dans l’organisation de ce festival.  Mention spéciales pour : Daniel LOBE, Zacharie NOAH, Jean Claude NYOUNG, Roger ZE MBARGA Abdoulaye BA, Mathurin MBALLA, et Eric ANGLAS.

(suite…)

N’Djamena: Au coeur du défi immobilier

1300022100.jpgLa ville ne cesse de croître et fait face à une pression immobilière sans pareille que tente de canaliser le tout nouveau ministère des Domaines et des Affaires foncières. Ce mardi 08 novembre 2011 n’est pas un jour heureux pour Jacqueline Gotingar.

Le visage fermé et le regard inquiet, cette quinquagénaire tient fermement une pile de documents résumant les bisbilles qu’elle connait avec un inconnu sur une parcelle de terrain. «Ily a quelques années, j’ai acquis cette parcelle de terrain mais, la procédure d’obtention d’un titre foncier étant ce qu’elle était à l’époque j’ai laissé tomber vu que c’est ce que tout le monde faisait. Malheureusement, quelques temps plus tard, au moment où j’ai voulu mettre cette parcelle de terre en valeur, je me suis rendue compte qu’elle avait été revendue à quelqu’un d’autre qui, lui également, n’a pas encore pu se faire établir un titre foncier» raconte-t-elle avant de poursuivre : «là, je suis venue rencontrer le directeur général du cadastre pour essayer de voir ce qu’il y a à faire». Une querelle sur la propriété foncière que vivent beaucoup de Tchadiens.

C’est que, depuis environ cinq ans, le Tchad de façon générale mais la capitale, N’Djamena, de façon plus précise vit son boom immobilier et foncier. «Lorsque dans les années 1997 je revenais en vacances au Tchad alors que mes parents résidaient au Mali, j’avais toute les peines à me retrouver. N’Djamena ressemblait à un vaste village aux cases faites en matériaux locaux et aux routes sinueuses et pleines de sable. C’est totalement différent de ce que l’on voit aujourd’hui avec ces immeubles en matériaux définitifs qui se construisent pratiquement en six mois, ces routes qui ont été refaites. Les choses ont beaucoup évolué et les gens semblent prendre du plaisir à construire», confie Maïramou Tina qui lie cet engouement pour le foncier au retour progressif à la stabilité dans le pays. «Les gens sont rassurés et se disent qu’ils peuvent se poser, faire des projets, penser à demain», estime cette employée dans une entreprise de télécommunications locales.

(suite…)

Collecte de fonds pour le jugement d’Hissène Habré : Des marathoniens hollandais réunissent 80 mille euros

Le marathon New York du 06 de ce mois avait enregistré la participation de trente-huit étudiants hollandais. Motif de leurs foulées : collecter des fonds pour le jugement d’Hissène Habré. Ces coureurs ont pu réunir ‘80 mille euros auprès de leurs familles et amis’, rapporte Human Rights Watch.
18137127696369707616195142567134794944281n.jpgUne façon d’apporter ‘leur soutien’ aux victimes de l’ex-dirigeant tchadien qui se battent depuis plus de vingt ans pour que l’ancien dictateur soit jugé. ‘Nous avons été touchés par l’histoire de ces survivants qui se battent pour la justice depuis si longtemps, et nous tenions à les aider’, a expliqué Jeroen Grasveld, étudiant en master d’économie à l’université d’Amsterdam. Une autre coureuse, Stephanie van Rapperd, étudiante en architecture à l’université de Delft, ajoute : ‘Nous suivrons cette affaire jusqu’à ce que justice soit rendue’.

(suite…)

Justice : Le Président du parti ASRI, Me Nadji Madou, est mis en liberté provisoire

dscf0013.jpgEmprisonné depuis le 12 octobre dernier pour « violence et voies de fait », le président du parti Alliance Socialiste pour un Renouveau Intégral (ASRI), candidat aux dernières élections présidentielles du 25 d’avril 2011 retrouve enfin sa demeure aujourd’hui provisoirement après plus d’un mois de mise en détention à la maison d’arrêt de N’Djamena. Il est présenté à la barre de l’audience correctionnelle de ce matin 17 novembre 2011.

L’audience de ce matin a pour but d’auditionner les policiers qui ont accusé Nadji Madou de les avoir violentés. Leur absence constatée, les quatre avocats du prévenu ont produit son dossier médical et ont demandé l’indulgence du tribunal à l’effet de permettre à leur client de se faire soigner judicieusement. « La mise en liberté provisoire de Nadji Madou ne nuira pas à la manifestation de la vérité. Il est un homme connu et ne décevra pas ses avocats et le tribunal », soutiennent maîtres Pamkere Wouzé et Ndakom Raadmadji. Maître Mogna kembiadé relève pour sa part, que « le ministère public dispose de l’opportunité de poursuite et d’abandon. A ce titre, il peut prononcer la mise en liberté provisoire de son client.»

(suite…)

Mémorial : les 170 victimes de l’Attentat du DC 10 d’UTA sont immortalisées

hpim1103.jpgLe 19 septembre 1983 à 12 h 59 (GMT), le DC 10 d’UTA, vol UT  772 Brazzaville via N’Djaména-Paris explose au-dessus du désert de Ténéré au Niger. Cet attentat attribué à la Libye fait 170 victimes de 18 nationalités. Parmi elles, 25 Tchadiens, 5 Camerounais et 54 Français.

Vingt deux ans après ce terrible événement et pour immortaliser la mémoire des victimes, un mémorial a été érigé entre la Direction Générale du Trésor et l’ambassade de Russie, sur la route de l’aéroport après le rond point de la Renaissance  (des Bœufs).

Ce mémorial a été officiellement inauguré le mercredi 15 novembre 2011 en présence de l’ambassadeur de France au Tchad, du maire 2ème Adjoint de la Ville de N’Djaména, du Président de l’Association des « familles de l’attentat du DC10 d’UTA » et de plusieurs invités, familles des victimes.

(suite…)

Coupe du Monde 2014: Le Sao du Tchad éliminé

saothumb307.jpgLes éliminatoires de la Coupe du monde 2014 de football se poursuivent pour le Congo, la RD Congo, le Rwanda et le Togo, qualifiés pour le 2e tour ce 15 novembre 2011.

Malgré des victoires aux matches retour, le Burundi, Madagascar et le Tchad ont été respectivement éliminés par le Lesotho, la Guinée équatoriale et la Tanzanie. Tous les résultats du premier tour, ici.

Les équipes du Congo, de la RD Congo, du Rwanda et du Togo ont fait respecter la hiérarchie au premier tour retour des éliminatoires pour la Coupe du monde 2014 de football. Elles se sont qualifiées pour la phase de poules tout comme le Kenya, la Namibie et le Mozambique.

La RD Congo retrouve le Cameroun au 2e tour

Les Léopards de RDC se sont amusés 5-1 face à une modeste sélection du Swaziland, ce 15 novembre 2011 à Kinshasa. Trésor Mputu (7e et 49e) et Alain Kaluyituka Dioko (46e, 61e) ont inscrit un doublé chacun, Ilunga Diba clôturant la marque pour les Congolais. Au deuxième tour, les joueurs de Claude Le Roy retrouveront le Cameroun, un de leurs adversaires lors des éliminatoires de la CAN 2012.

(suite…)

Tchad: L’union des syndicats du Tchad a mis fin a la grève

L’Union des syndicats du Tchad (UST) a mis fin à la grève entamée le 25 octobre par les travailleurs du secteur public pour des revendications salariales. L’UST a appelé dimanche soir à « reprendre le travail lundi 14 novembre à 7h ».

ust.png« Les militants de l’UST décident de lever le mot d’ordre de grève lancé depuis fin octobre dernier », a annoncé le secrétaire général par intérim de l’UST, Bassou Rakis Singa, dans un communiqué à la radio nationale. Un protocole d’accord prévoyant une nouvelle grille salariale a été signé vendredi entre le gouvernement, l’UST et la Confédération libre des travailleurs du Tchad (LCTT).

Un des leaders syndicaux arrêtés le 5 novembre sans qu’on en connaisse le motif, Boukar Barka, cadre de la CLTT, « a été relâché vendredi et repris dimanche par les forces de l’ordre », selon une source proche des deux centrales syndicales. Mangaral Nadjiyama, président des anciens employés de la Tchad Cameroun Constructor (TCC), arrêté également le 5 novembre, « a retrouvé la liberté depuis ce dimanche », selon la même source.

(suite…)

Les Sao du Tchad perdent leur match à N’Djamena comptant pour le tour préliminaire de la Coupe du monde 2014

Ils se sont inclinés devant les Tanzaniens par un score de 2-1. Le public très nombreux au stade est rentré complètement déçus.

13211155284202.jpgLa surprise était grande lorsqu’à la 10ème minute, Mishro Ngassa, le n° 8 de l’équipe de la Tanzanie ouvre la marque. Les supporters des Sao qui étaient debout sont aussitôt découragés et obligés de s’asseoir, mais quelques uns continuent à encourager le onze national. Ce but réveille certains joueurs qui couraient dans tous les sens sans aucun but. Les Sao ne voulant pas perdre le match sur leur propre pelouse, commencent à multiplier les actions dans le camp adverse. C’est ainsi que à la 16ème minute, ils égalisent grâce à Mahamat Allabo, le n° 10. Cette égalisation provoque une grande joie à travers tout le stade, car les supporters croient dès cet instant que les Sao gagneront ce match. C’est ainsi qu’ils poussent des cris et des you-you, encourageant les joueurs à aller de l’avant. L’ambiance au rendez-vous, les commentaires vont bon train et personne ne croit que les Sao vont perdre ce matin. Les Sao se battent bien et aujourd’hui, nous allons remporter ce match. Les joueurs se donnent à fond et nous y croyons, lance Idriss, un des fans des Sao. Il n’est pas le seul. Les deux équipes ont montré ce dont-elles sont capables durant les 45 premières minutes et c’est sur ce score que l’arbitre envoie les deux équipes aux vestiaires.

(suite…)

Tchad: le décret sur la hausse des salaires est signé

Les centrales syndicales tchadiennes, en grève perlée depuis trois semaines pour demander une augmentation des salaires, appellent à la reprise du travail. Un accord a été trouvé avec le gouvernement. Les salaires devraient augmenter progressivement de 20 à 40% jusqu’en 2014. Le décret présidentiel portant sur cet accord a été signé samedi 12 novembre 2011.

img3569.jpgSelon le protocole d’accord, le point d’indice des salaires sera augmenté de 20 % dès l’année prochaine. Cette augmentation figure dans le projet de budget qui vient d’être transmis au Parlement. En 2013, une augmentation de 40 % sera consentie, la même chose en 2014. Qu’est-ce que cela signifie en termes concrets ? Barka Michel, le président de l’Union des syndicats du Tchad livre son explication.

« En République du Tchad, avant les salaires étaient autour de 30 000, et parfois même moins. Mais avec cette nouvelle grille, le type qui est au niveau du SMIC est autour de 70 000 CFA. Et en remontant vers les catégories les plus importantes – en diplôme, je veux dire – les avantages sont significatifs. Nous n’avons plus de raison de maintenir les travailleurs à la maison, et nous avons lancé cet après-midi un appel à tous les travailleurs, de reprendre le travail demain dès 7 heures ».

(suite…)

Un Mémorial inauguré mardi au Tchad

Le 19 septembre 1989, 54 français trouvaient la mort dans un attentat. Un avion DC10 français de la compagnie UTA qui avait décollé de N’Djamena (Tchad) à destination de Paris explosait, à hauteur du désert du Ténéré, au Niger.

attentatdudc10utandjamna.jpgAucun des 170 passagers n’avait survécu. 48 ressortissants de la république du Congo, 25 Tchadiens, 9 Italiens et 4 Anglais avaient également trouvé la mort.

Cet acte terroriste est considéré comme le plus meurtrier perpétré contre la France. Six ressortissants libyens en avaient été reconnus coupables par contumace en 1999, et condamnés à perpétuité.

(suite…)

Crise sociale au Tchad: l’UNET/AJURND décident l’arrêt des manifestations

unettchad.jpgLe Secrétaire général de l’Union Nationale des Étudiants Tchadiens conjointement avec l’Association des Jeunes Unis pour la Réconciliation Nationale et le Dévellopement (AJURND) ont tenu ce matin un point de presse à l’hôtel Santana de N’Djaména, suite aux évènements qui se sont déroulés les 9 et 10 octobre.

L’AJURND affirme vouloir « apporter une médiation entre le gouvernement et les étudiants pour « une résolution à l’amiable de cette situation délétère qui prévaut ». Elle a entrepris des démarches auprès de l’UNET, pour « lancer conjointement un vibrant appel au calme et à la retenue ».

L’UNET annonce « la suspension de toutes les actions relatives à la manifestation et appelle tous les étudiants au calme et à la retenue » d’après un communiqué de presse.

(suite…)

Tchad: 9 policiers blessés et 150 arrestations lors d’une manifestation d’étudiants

Neuf policiers ont été blessés et 150 personnes arrêtées jeudi à N’Djamena lors d’un mouvement d’étudiants réclamant le paiement de leur bourse, mouvement qui avait déjà fait 28 blessés légers chez les manifestants mercredi, de source ministérielle et hospitalière.

img4970.jpg« Nous déplorons neuf blessés parmi les policiers mais je n’ai pas d’information sur la présence de blessés chez les manifestants », a déclaré à l’AFP le ministre tchadien de la Sécurité publique, Abdekerim Ahmadaye, à la suite d’affrontements lors d’une manifestation étudiante jeudi.

« La plupart (des 150 personnes arrêtées) ne sont pas des étudiants mais des individus qui se sont mélangés à eux et se sont livrés à des actes de vandalisme », a indiqué le ministre de l’Enseignement supérieur, Ahmat Djidda Mahamat. Les mineurs seront « rapidement remis à leurs parents » et les autres « entendus et déférés », selon M. Ahmadaye.

(suite…)

Crise sociale : la situation s’amplifie par la descente dans les rues des étudiants et élèves

000par65820610.jpgN’Djaména, le 10 novembre 2011 – Depuis quelques semaines, le pays traverse une crise sociale. Tout a commencé par la descente dans les rues des ex-travailleurs du site pétrolier de Komé, la grève lancée par les centrales syndicales demandant le relèvement de la grille salariale des agents de l’Etat suivie par la revendication des  six (6) mois des arriérés des bourses des étudiants.

Le gouvernement a tenté de remédier à la situation en multipliant des  négociations, mais tout n’a accouché d’une souris, malgré la proposition d’une augmentation de salaire à 20%.

Ce matin 10 novembre 2011, les étudiants appuyés par les élèves de différents établissements d’enseignement public sont descendus  encore dans les rues attaquant tout véhicule administratif. Les rues de la capitale sont inondées des forces de l’ordre mais la situation est restée très inquiétante. Quelques-uns des  manifestants sont arrêtés  et transférés dans les différents commissariats de la police.

(suite…)

12

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...