Archive pour septembre, 2011

Tchad: treize personnes tuées au sud du pays

emmanuelnadingar.jpgSelon le premier ministre tchadien, ces personnes ont été tuées par des habitants du village de Mata Léré, près de la frontière avec le Cameroun.

Emmanuel Nadingar a également indiqué lundi que quatre notables figuraient parmi les victimes de ce massacre dont on ignore encore les raisons.

Selon le chef du gouvernement tchadien tout a commencé par une affaire d’enlèvement d’enfant.

Un groupe de villageois constitué au sein d’un “comité d’auto-défense du village Mata Léré, dans le département de Léré, au sud du Tchad, a brûlé vif un chef de village et trois de ses notables après les avoir égorgés ».

Ces événements se sont produits le 13 septembre dernier.

(suite…)

L’Agence Tchadienne de Presse, une agence agonisante

gvfhfv.pngUn pays qui se dit indépendant, souverain et doté d’une politique de communication ne néglige pas son agence nationale de presse. Créée le 15 juillet 1966, l’Agence Tchadienne de Presse (ATP) a connu des hauts et des bas avec une époque bénie et une époque maudite.

L’époque bénie est celle qui a suivi sa création, une époque qui va de 1965 à 1979 au cours de laquelle l’Agence a informé les Tchadiens avec son célèbre BQ-Infotchad agrafé qui était distribué à travers le Tchad. Le Bulletin Quotidien s’arrachait comme du pain et étanchait très bien la soif de lecture des Tchadiens. Même après le bouleversement que le pays a connu à partir de 1979, l’ATP jouait pleinement son rôle d’Agence avec des grandes plumes comme Gata Nder, Aldom Nadji Tito, Aldongar Tolbé, Bassa, Kladoumbaye Maxime, Donangmaye Timothée, etc.

Mais brusquement tout a changé avec la libéralisation de la presse qui a vu naître des journaux privés comme N’Djaména Hebdo, Le Progrès, L’Observateur, Le Temps pour ne citer que ceux-là.

(suite…)

Baba Laddé promet de retourner au Tchad à une seule condition

Baba Laddé promet de retourner au Tchad à une seule condition dans ACTUALITES 1313049707640«Qu’il soit accompagné par les forces des Nations-Unies et la Médiation Centrafricaine»

Le chef rebelle du Front populaire pour le redressement (FPR) a une fois de plus fait une de ses promesses fermes de retour au bercail mais à une seule condition: qu’il soit accompagné par les forces des Nations unies et la Médiation centrafricaine. C’est le Médiateur centrafricain, Monseigneur Paulin Pomodimo qui l’annonce sur les ondes nationales dès son retour de Kaga-Bandoro où il s’y est rendu pour proposer au général rebelle Baba Laddé, les deux options retenues pour sa situation.

La première option, selon le Médiateur centrafricain étant celle selon laquelle, le chef rebelle accepte volontiers de quitter le territoire centrafricain pour rentrer dans son pays. La seconde, étant l’option «guerrière» qui permettra de le déloger de force du sol centrafricain.

(suite…)

Sarkozy en Libye: « Kadhafi est un danger, il y a un travail à terminer »

Le chef de l’Etat et le Premier ministre britannique, David Cameron, en visite éclair à Tripoli ont été accueillis dans la liesse.

Nicolas Sarkozy accueilli par le président du CNT, Abdel Jalid et le Premier ministre Mahmoud Jibril le 15 septembre 2011 à Tripoli. (AFP PHOTO / POOL / ERIC FEFERBERG) Nicolas Sarkozy accueilli par le président du CNT, Abdel Jalid et le Premier ministre Mahmoud Jibril le 15 septembre 2011 à Tripoli.

Le président français Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique, chefs de file de l’engagement de la coalition en Libye sont arrivés séparément peu après 10h30 à Tripoli pour une visite éclair. Ils ont été accueillis à l’aéroport par le chef du Conseil national de transition (CNT) Moustapha Abdeljalil et le numéro deux de cette instance Mahmoud Jibril.

A leur arrivée, ils se sont rendus en hélicoptère, accompagnés de leurs ministres des Affaires étrangères Alain Juppé et William Hague, dans un hôpital de la capitale libyenne où ils ont parlé avec des blessés.

Le président français et le Premier ministre britannique ont parcouru, dans une grande cohue, les couloirs de cet établissement moderne apparemment non touché par la guerre. Ils sont entrés dans trois chambres, s’entretenant avec des blessés et des médecins.

(suite…)

Comité de soutien à Nafissatou Diallo

nafissatoudiallo.jpgLe Français Dominique Strauss-Kahn, ex-directeur général du Fonds monétaire international, riche, puissant, célèbre, boursouflé d’arrogance et de vanité, est accusé d’avoir essaye de violer  et d’avoir soumis, contre sa volonté, à des actes sexuels, une femme de chambre, une immigrée africaine musulmane sans histoires travaillant dur à New York.

Parce que l’ambitieux Dominique Strauss-Kahn – autoproclamé futur président de la République française – se dit de gauche, parce qu’il était le favori du parti socialiste français à l’élection de 2012, une partie de la classe dirigeante française, sous le choc, s’est empressée de nier les faits, révélant ainsi son racisme, son sexisme, son islamophobie et son mépris total pour les plus humbles.

Au nom de la présomption d’innocence, l’accusé est devenu victime et la victime présumée a été immédiatement désignée par les médiocres «élites», expertes en désinformation, qui occupent le terrain médiatique en France, comme coupable d’avoir participé à un prétendu «complot». Le viol est devenu un «troussage de domestique».

(suite…)

Tchad : des étudiants vont être jugés à cause de tracts appelant à manifester

chadstudentsdetained120911.jpgLes autorités tchadiennes doivent immédiatement libérer deux étudiants qui sont détenus depuis quatre mois pour avoir, semble-t-il, tenté d’organiser des manifestations en faveur de réformes, a déclaré Amnesty International vendredi 9 septembre à la veille d’une nouvelle audience, qui aura lieu la semaine prochaine.

Bebkika Passoua Alexis et Nedoumbayel Nekaou ont été interpellés en mai à un arrêt de bus de N’Djamena, la capitale, parce qu’ils détenaient – semble-t-il – des documents appelant les Tchadiens à organiser des manifestations inspirées de celles qui ont eu lieu il y a quelques mois en Tunisie et en Égypte.

« S’il s’avère que ces étudiants sont détenus uniquement parce qu’ils sont soupçonnés d’avoir soutenu des manifestations pacifiques, nous les considèrerons comme des prisonniers d’opinion et ils devront être libérés immédiatement et sans condition, a indiqué Erwin van der Borght, directeur du programme Afrique d’Amnesty International.

(suite…)

Robert Bourgi, dernier pilier de la « Françafrique »

articlebourgi.jpgRobert Bourgi, qui dit avoir remis à l’Elysée sous Jacques Chirac des millions de dollars de financements occultes, est le dernier grand acteur de la « Françafrique », une relation privilégiée entre la France et ses anciennes colonies d’Afrique noire reposant sur des réseaux d’influence.

Cet avocat de 66 ans d’origine libanaise né à Dakar a été jusqu’en 2005 un discret « Monsieur Afrique » officieux de Jacques Chirac à l’Elysée avant de rallier Nicolas Sarkozy, qui lui a remis la Légion d’honneur fin 2007.

Héritier de Jacques Foccart, le grand ordonnateur des affaires africaines du gaullisme, il a noué des liens étroits avec plusieurs dirigeants du continent noir comme Omar Bongo puis son fils Ali, qui lui a succédé à la présidence du Gabon, Denis Sassou-Nguesso (Congo) ou Abdoulaye Wade (Sénégal).

(suite…)

11-Septembre: l’Amérique se recueille

article11septembrereuters.jpgimage70355650.jpgDix ans après les attentats du 11 Septembre 2001, les Etats-Unis étaient plongés dimanche dans le souvenir.

Des larmes, des drapeaux et des fleurs: les Américains unis dans le recueillement ont rendu hommage dimanche aux 3.000 victimes des attentats du 11-Septembre, dix ans après la tragédie à jamais inscrite dans leur mémoire collective.

Ces cérémonies ont rendu hommage aux personnes qui ont péri à New York, Washington et Shanksville, en Pennsylvanie.

« Dans des décennies, des Américains visiteront les monuments à la mémoire de ceux qui sont morts le 11-Septembre. Ils feront courir leurs doigts sur les endroits où les noms de ceux que nous aimions sont gravés dans le marbre et la pierre, et s’émerveilleront des vies qu’ils ont vécues », a déclaré le président Barack Obama, à l’issue d’une journée où il s’est rendu sur les trois sites des attaques de 2001, à New York, en Pennsylvanie (est) et à Washington.

(suite…)

Société civile : le Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation Nationale au Tchad a un nouveau

abera.jpgOuverte le 8 septembre dernier, la 3ème Assemblée Générale du Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation Nationale au Tchad (CSAPR) a pris fin le vendredi 09 septembre 2011 au CEFOD par l’élection d’un nouveau coordinateur national pour un mandat de 3 ans.

Durant deux jours, les participants à cette 3ème Assemblée Générale ont réaffirmé l’importance du rôle que le CSAPR dans un contexte de « ni guerre » et la nécessité d’intensifier le plaidoyer sur les axes à savoir l’étude sur les pistes de justice transitionnelle et la réconciliation nationale, le renforcement des capacités et la consolidation des acquis du CSAPR.

(suite…)

Tchad : 3ème Assemblée Générale du Comité de Suivi de l’Appel à la Paix

medelphinekemneloumdjiraib.jpgDepuis sa création le 16 novembre 2002, le Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation Nationale au Tchad (CSAPR) tient du  08 au 09  septembre 2011 au CEFOD, sa 3eme Assemblée Générale placée sous le signe de « la rémobilisation citoyenne pour une paix durable ».

Le CSAPR, faut-il le rappeler, est une initiative de la volonté des associations des droits humains et des acteurs sociaux et politiques de résoudre la crise multidimensionnelle qui mine le Tchad depuis des décennies par le dialogue.

Dans son discours moral, la coordinatrice du CSAPR, Me Delphine Kemneloum Djiraibé a fait le bilan des activités de cette association. Pour ellle,  les assemblées générales sont l’occasion de jeter un regard rétrospectif sur le parcours et d’avancer avec précaution. Du point de vue organisationnel, le CSAPR a développé des stratégies pour une meilleure participation des membres, une meilleure circulation de l’information et un renforcement de capacité d’analyse.

(suite…)

Tchad : Le monde rural, une des priorités du nouveau gouvernement

Les trois premières années du mandat de la renaissance sont consacrées au développement du monde rural. C’est le Président de la République Idriss Deby Itno lui-même qui l’a proclamé solennellement le 08 août 2011 lors de son investiture.

transportruralafrique.jpgCette déclaration du Chef de l’Etat est relayée par le Premier Ministre qui entend entreprendre sa mise en route. Il l’a clairement mentionné dans son programme politique général présenté le 05 septembre face à la représentation nationale.

C’est donc  à juste titre que le Chef du Gouvernement, chargé de l’exécution des projets du Président de la République fait du développement du monde rural l’une de ses priorités. « Ce secteur, conformément aux engagements du Président de la République, bénéficiera d’un effort d’investissement conséquent afin que d’ici trois ans, les conditions de vie et de production des ruraux connaissent une véritable amélioration », a-t-il mentionné.

(suite…)

Justice : Les criminologues tchadiens sans frontières à la trousse de Kadhafi

Suite à son communiqué de presse publié le 25 août dernier portant à la connaissance de l’opinion nationale et  internationale son intention de poursuivre le Colonel Mouammar Kadhafi devant les juridictions compétentes , l’ATCSF  réaffirme sa position d’ester en justice en adressant ce jour 06 septembre 2011 une plainte au Procureur de la République du Tchad contre la personne de l’ancien dirigeant libyen toujours en fuite pour cinq chefs d’accusation à savoir :

- kadhafi200b03022009.jpgCrimes contre l’humanité ;

- Crimes de torture et actes de barbarie ;

- Enlèvement et enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés ;

- Viol ;

- Assassinat et meurtre.

Selon la teneur de cette plainte, le colonel Kadhafi, Chef de l’Etat mais aussi le Guide de la Révolution  libyenne « était non seulement conscient de cette attaque systématique généralisée contre les Forces Armées Nationales du Tchad (FANT) et la population civile du BET (Borkou-Ennedi-Tibesti) mais qu’il l’avait même ordonnée. Ces faits commis systématiquement et à grande échelle sur le peuple tchadien, à l’environnement  du Tchad et par plusieurs services et méthodes destructrices n’auraient pas pu se produire si ce n’était sur ordre de Mouammar Kadhafi lui-même. »

(suite…)

Kadhafi est-il au Niger, au Tchad ?

kadhafi.jpgUn important convoi de véhicules civils et militaires en provenance de Libye a été repéré mardi au Niger. Des rumeurs insistantes évoquent la présence de Kadhafi ou de ses proches au sein de ce convoi, qui a traversé Agadez (nord du pays), et se dirigeait mardi vers la capitale Niamey.

« Il ne s’agit pas de Kadhafi et je ne pense pas que le convoi ait les proportions qu’on lui attribue », a réagi le ministre nigérien des Affaires étrangères Mohamed Bazoum.

Les nouvelles autorités libyennes ont confirmé le passage au Niger voisin d’un important convoi. « Nous pouvons confirmer qu’environ 200 voitures ont traversé de la Libye au Niger, mais nous ne pouvons pas confirmer qui se trouve à bord du convoi », a indiqué Jalal el-Gallal, un porte-parole du Conseil national de transition (CNT). « Ce genre de convoi transporte généralement Kadhafi ou l’un de ses fils », a-t-il relevé.

(suite…)

123

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...