Archive pour 23 septembre, 2011

Economie : rencontre entre une délégation d’EXXIM Bank et le Ministre des Mines

img2448.jpgUne représentation d’EXXIM Bank, la Banque chinoise qui a financé la construction de la Cimenterie de Baoré est allée visitéé ce vendredi 23 septembre 2011, le Ministre des Mines et de la Géologie Dr Nodjitolbaye Kouladoumadji à son bureau.

Cette délégation est venue s’entretenir avec le ministre sur un certain nombre de questions relatives à la construction de ladite cimenterie avant de se rendre prochainement sur le terrain pour constater de visu l’état d’avancement des travaux.

Selon le ministre des Mines et de la Géologie, il a fallu à l’Etat tchadien d’emprunter auprès de la Banque chinoise pour la construction de la cimenterie de Baoré.

(suite…)

Société : Les Femmes réclament plus d’accès aux instances de prise de décision

img2437.jpgLes travaux de l’atelier d’information axé sur le thème de la problématique de l’accès des femmes aux instances de prises de décision et le leadership féminin s’est achevé jeudi 22 septembre au CEFOD. Au terme des travaux, plusieurs recommandations et résolutions ont été adoptées.

Dans les  recommandations, l’on peut retenir entre autres l’accès égal aux postes de responsabilité, l’adoption du code de la famille et des personnes, la formation des femmes et la protection de celles-ci et de la fille. Les participantes recommandent aussi le financement des organisations féminines, la révision du code électoral mais aussi la redynamisation du REFEMP/T « (Réseau des Femmes Ministre et Parlementaires du Tchad).

(suite…)

Le printemps arabe, un hiver pour les noirs africains?

lybiemigrantsafricains1.jpgEn exclusivité, l’appel de SOS Racisme

Depuis plusieurs mois, nous avons pu assister à des assassinats de noirs africains présentés comme des mercenaires. Ces atrocités épouvantables ne renvoient pourtant pas à la seule situation de guerre et ne sauraient, de ce fait, être considérées comme une parenthèse qui se refermera d’elle-même. Par le passé déjà, des massacres de noirs africains ont eu lieu en Libye. Il n’était alors pourtant pas question de mercenaires.

En septembre et octobre 2000, des pogroms contre les travailleurs immigrants furent perpétrés en Libye et 130 à 500 Africains sub-sahariens furent tués à Zawiya, lynchés dans des conditions particulièrement atroces puisque certains d’entre eux furent attachés et trainés derrière des voitures jusqu’à ce que mort s’en suive. D’autres furent arrêtés à Tripoli et déportés dans le désert. Pour fuir la persécution, des milliers de travailleurs venus du Niger, du Mali, du Nigeria et du Ghana, du Tchad et du Soudan, s’enfuirent vers le sud de la Libye. Nombreux sont ceux qui furent arrêtés sur les routes du Sahara par le régime de Kadhafi et transportés dans des camps militaires libyens et des prisons à Janzoura, en banlieue de Tripoli, à Sabha, à Aghate où ils furent maltraités. D’après certains observateurs refugiés en France, beaucoup y seraient toujours injustement détenus.

(suite…)

Le Tchad demande un soutien face à l’afflux de ressortissants fuyant la Libye

rfugistchadienslibye.jpgDans un discours devant les Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU, le Président du Tchad, Idriss Deby, a appelé jeudi la communauté internationale à soutenir son pays face à l’afflux de réfugiés fuyant le conflit libyen annonce l’ONU.

« A l’instar de nombreux pays du Sahel, le Tchad a enregistré le retour de Libye de près de 100.000 de ses ressortissants qui ont été contraints de quitter ce pays, dans le plus grand dénuement. D’autres ont trouvé la mort dans un camp. Les mouvements de retour se poursuivent toujours », a déclaré Idriss Deby. Il a appelé la communauté internationale à aider son pays « à contenir les effets dramatiques de ce mouvement massif de populations en portant assistance aux victimes, à travers des programmes de réinsertion et de réintégration économique »

Tchad – La tenue des élections locales en novembre « compromise »

electiontchad.jpgLes premières élections locales qui doivent se tenir le 27 novembre au Tchad sont « dangereusement compromises » suite à un arrêt de la Cour suprême ordonnant de suspendre la date retenue pour le scrutin, a annoncé jeudi le président de la commission électorale.

« La Céni (Commission électorale nationale indépendante) interpelle la classe politique et le garant de l’accord du 15 août 2007 (pour la démocratisation du régime, le président Idriss Deby Itno) que (…) l’organisation des élections communales (ou locales) avant la fin de l’année 2011 est dangereusement compromise », a déclaré Yaya Mahamat Liguita, président de la commission lors d’un point de presse, ajoutant que « la Céni souhaite être fixée sur les dispositions pratiques à prendre ».

Il a expliqué que le 16 septembre, « la chambre administrative de la Cour suprême (…) a rendu un arrêt ordonnant à la Céni de suspendre la date fixant les élections locales au 27 novembre 2011″.

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...