Bientôt du ciment fabriqué au Tchad

cimenterietchad.jpg

Après la pose de la première pierre de construction d’une usine de cimenterie au Tchad, effectuée par le Président Idriss Deby Itno il y a trois ans de cela, le chantier se trouve actuellement dans sa phase de finition. L’inauguration officielle ne tardera pas, vu l’état d’avancement des travaux.

Située à quelques 40km de Pala, dans la région de Mayo Kebby ouest, plus précisément dans le village de Bissi-keda, l’usine de la cimenterie de Baoré est dotée de matériels ultrasophistiqués et d’une technologie moderne. L’usine se trouve à 8km de la zone d’extraction de minerai de calcaire qui est la matière première devant servir à la fabrication du ciment.

Fruit de la coopération sino-tchadienne, ce projet est réalisé par la société chinoise CAMCE, qui capitalise une solide expérience en la matière.

Promesse du Chef de l’Etat Idriss Deby Itno, ce joyau vient s’ajouter à la longue liste des entreprises réalisées au cours du quinquenqt social du Président de la République. C’est un grand complexe industriel qui abrite à la fois les installations de l’usine et des ouvrages auxiliaires tels que : les bâtiments du bureau synthétique, les logements pour les employés et d’autres équipements nécessaires à la production de ciment.

En terme de capacité, la cimenterie de Baoré produira 700 tonnes par jour soit 200.000 tonnes par an. Le type de ciment produit est celui de Portland ordinaire qui combine des matières tels que le calcaire, l’argile et la latérite. L’existence d’importants gisements de ces matières premières est certainement le principal atout dont dispose la région du Mayo Kebby Ouest pour l’implantation de cette usine.

Compte tenu du manque d’électricité dans la région, la cimenterie de Baoré produit en son sein de l’énergie électrique ainsi que de l’eau par forage pour ses besoins.

La cimenterie de Baoré occasionnera également la création d’une centaine d’emplois directs, avec une main-d’œuvre qualifiée, ainsi que des ressources humaines compétentes. Dans cette perspective, plus de 200 jeunes, constituant le personnel technique et administratif, appelés à travailler dans cette cimenterie suivent actuellement une formation intensive de deux mois sur les connaissances de la production du ciment et dans d’autres domaines.

La cimenterie de Baoré sera sans nul doute une aubaine pour la région et pour tout le Tchad. Elle favorisera la réalisation d’infrastructures routières et immobilières pour la région. Sur le Plan national, elle résoudra le problème récurrent de l’approvisionnement du pays en ciment et permettra aux tchadiens de l’acquérir à un coût accessible. Cela réduit aussi la sortie importante de devises estimées à plusieurs milliards de Fcfa par an dû à l’importation du ciment. L’absence d’une unité de production du ciment au Tchad est suppléée depuis toujours par les entreprises importatrices qui réalisent des profits substantiels.

Arif Abdoulaye Moustapha

 


5 commentaires

  1. Abba daoud nandjedé dit :

    Salut mon frère -je suis très ravie de votre article sur là cimenterie de baoré-comme vous l’avait si bien dites cette gigantesque infrastructure va être bénéfique et pour là population locale et pour le peuple tchadien en général mais surtout elle peut aussi constituer un facteur d’absorb de jeunes chômeurs

  2. hasan boulaid dit :

    bonjour mensieur le directeur du cimen de tchad j ai l honneur de vous travailler avec vous et j ai dèja travailler a lusine du maroc a meknes et j ai beaucoup de rensinnement maintenant je veux travailler avec vous à aucun poste et merci

  3. GOUARA PABAME dit :

    la cimenterie nous servira pour le développement futur de notre pays le Tchad

  4. simon diary dit :

    avec du ciment on peut reconstruire un pays et notre pays bien aimée en a bien besoin!

  5. istern dit :

    ton blog fait honneur au Tchad, bravo.

Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...