Archive pour juillet, 2011

Littérature : Arnaud Dingammadji présente «les gouvernements du Tchad de Gabriel Lisette à Idriss Déby Itno»

arnauddingammadji.jpgLe rédacteur en chef de la revue tchadienne des sciences de l’Education, Arnaud Dingammadji de Parsamba, a présenté le samedi 23 juillet 2011 au Centre Al Mouna, son livre intitulé « les gouvernements du Tchad de Gabriel Lisette à Idriss Déby Itno :1957-2010 », au cours d’un point de presse.

L’auteur estime que la commémoration du cinquantenaire des indépendances en Afrique offre l’opportunité de jeter un regard rétrospectif sur l’histoire de ce continent devenu indépendant

L’auteur a retracé de sa manière l’histoire tumultueuse du Tchad dans le cadre de la célébration du cinquantenaire de son indépendance. Cet ouvrage qui permet de revisiter l’histoire troublée de notre pays, afin de mieux connaître les leaders, d’appréhender les progrès accomplis et les reculs subis, ne se résume pas seulement à un simple catalogue des noms des personnalités ayant exercé des fonctions présidentielles ou ministérielles ou autres, mais présente une vue d’ensemble de l’évolution politique de notre pays depuis 1957 à 2010, à travers justement les différents régimes et gouvernements qui se sont succédés.

(suite…)

Le Conseiller présidentiel soudanais, Dr Moustafa Osman Ismail, attendu ce mardi à N’Djaména

drmoustafaosmanismail.jpg(SUNA)- Le Conseiller présidentiel du Président Oumar El-Béchir, Dr Moustafa Osman Ismail, effectue un voyage ce mardi au Tchad à la tête d’une délégation de haut niveau à l’invitation du gouvernement tchadien.

Il est prévu à l’ordre du jour d’examiner à N’Djamena les relations développées entre les deux pays frères ainsi que la promotion des mécanismes du travail commun entre les partis au pouvoir dans les deux pays, le Parti du Congres National (PCN) et le Mouvement Patriotique du Salut (MPS).

La délégation comprend notamment le ministre de l’Education générale, les ministres d’Etat aux ministères du Transport, du Pétrole, du Commerce extérieur ainsi que le ministre des finances à l’Etat de Khartoum.

Renvoi de Habré au Tchad : Les secrets d’un dossier

hissenehabre.gifhissenehabre.jpgLa décision surprise du chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade, de renvoyer l’ancien dictateur tchadien, Hissène Habré, dans son pays a pris tout le monde de court.Le courrier destiné au président Idriss Déby Itno a été envoyé seulement six jours avant l’arrivée du ‘colis’, prévue le 11 juillet. Exclusif.

‘Cette histoire est Habré-cadabrantesque !’, lâche un proche du président sénégalais qui cache son désarroi derrière un bon mot. Hissène Habré (69 ans), c’est le scotch dont Abdoulaye Wade n’arrive pas à se débarrasser. Pourtant, le 5 juillet, quand il signe cette lettre à Idriss Déby Itno, le président sénégalais y croit. Quelques jours plus tôt, il a eu son homologue tchadien au téléphone. ‘Il l’a testé, confie un conseiller sénégalais. Il lui a demandé ce qu’il pensait d’un transfert d’Habré au Tchad. Déby Itno lui a répondu qu’il n’était pas trop d’accord, car ça pourrait créer un précédent fâcheux pour tous les anciens présidents réfugiés ici et là, mais bon…’

(suite…)

Baccalauréat 2011 : Mise au point du Jury

bactchad1.jpgUn moins après les épreuves écrites du baccalauréat 2011, le jury du bac s’est réuni le 19 juillet à 16 heures pour la délibération. Selon président du jury, Dr. Adoum Issak, cette délibération s’est déroulée dans le respect strict des textes en vigueur régissant le baccalauréat tchadien.

A l’issue de cette délibération, le résultat global se présente comme suit : Inscrits : 61.162 candidats, toutes séries confondues ; Présents ; 60.658 ; Admis : 9.544 ; pourcentage : 15,73%.

Aussi, pour le président du jury, l’examen du bac de l’enseignement du second degré, session de juin 2011, s’est déroulé dans des bonnes conditions sur toute l’étendue du territoire national et ce, conformément au calendrier établi par le ministère de l’enseignement supérieur.

(suite…)

Vingt ans après sa chute, Hissène Habré fait toujours peur au Tchad

L’ex-président tchadien Hissène Habré (1982-1990), exilé au Sénégal, inspire toujours une peur viscérale chez ses victimes qui veulent le voir jugé pour « crimes contre l’humanité », mais pas à N’Djamena où l’idée même de son retour a fait craindre des troubles violents.

hisseinhabr.jpgAu Tchad, Hissène Habré dont le régime a fait 40.000 morts selon une commission d’enquête, compte toujours ennemis mortels comme soutiens discrets. Et bien que le Sénégal ait suspendu son projet de le renvoyer au Tchad son nom est revenu sur toutes les lèvres.

Les anciens agents de la DDS (Direction de la documentation et de la sécurité, police politique) « sont encore dans les rouages de l’Etat », affirme Boukar Aldoumngar Mbaïdjé, gendarme retraité de 62 ans et ancienne victime qui explique que les victimes du régime « ont toujours peur d’eux (…). Quand quelqu’un a été mordu par un serpent, il a peur d’une corde ».

(suite…)

Bientôt du ciment fabriqué au Tchad

cimenterietchad.jpg

Après la pose de la première pierre de construction d’une usine de cimenterie au Tchad, effectuée par le Président Idriss Deby Itno il y a trois ans de cela, le chantier se trouve actuellement dans sa phase de finition. L’inauguration officielle ne tardera pas, vu l’état d’avancement des travaux.

(suite…)

Quelques jours de congés pour le blog

Nous serons absents pour quelques jours, question de prendre un peu du repos et le blog retrouvera ses activités regulières. Comme il convient, nous souhaitons à chacun et chacune d’entre vous de profiter des vacances. Que ceux qui ont la chance de pouvoir découvrir d’autres horizons en profitent.

Merci à toutes celles et ceux qui nous ont donné confiance, qui nous accompagnent et nous aident chaque jour. Merci à vous toutes et tous pour votre fidélité à ce blog. Rendez-vous dans deux semaines. Que Dieu vous bénisse!

L’équipe de Tchad24

Le président de l’Assemblée nationale du Tchad exprime le souhait de renforcer davantage les échanges et la coopération avec la Chine

harounkabadi1.jpgHaroun Kabadi, le nouveau président de l’Assemblée nationale du Tchad, a déclaré il y a quelques jours que l’Assemblée nationale du Tchad et lui-même souhaitent renforcer davantage les échanges et la coopération avec la Chine, et approfondir le développement du partenariat sino-tchadien dans tous les domaines.

Ce discours a été prononcé par Haroun Kabadi après son entrevue avec Yang Guangyu, l’ambassadeur de Chine au Tchad. Il a dit que la réussite de la raffinerie à capitaux mixtes, chinois et tchadiens, le 29 juin, prouve encore une fois que le partenariat sino-tchadien, pragmatique et gagnant-gagnant, a obtenu des succès considérables, a apporté des réels bénéfices au développement social et économique du Tchad, et a grandement changé l’image du Tchad.

(suite…)

Tchad: Les retombées de la situation libyenne

Alors qu’elles tentent de faire face à la perte des envois de fonds des parents qui sont rentrés de Libye, les familles tchadiennes sont confrontées à une insécurité alimentaire croissante, s’endettent encore davantage et vendent leurs biens personnels.

tchadiensdelibye.jpgLes envois de fonds, que la moitié des ménages avaient l’habitude de recevoir dans les régions ouest et sud-ouest du Kanem et du Bahr el Ghazal, ont baissé de 57 pour cent, selon une étude menée par les ONG Oxfam et Action contre la Faim (ACF). Les familles recevaient en moyenne 220 dollars par mois. 

Dans ces deux régions, la plupart des familles ont réduit le nombre de repas qu’elles prennent ; 70 pour cent mangent des aliments moins nutritifs, et presque un tiers d’entre elles ont recours aux plantes sauvages, comme les feuilles et les baies. 

Un ménage sur cinq interrogés avait vendu des biens pour obtenir de l’argent. La plupart ont dit qu’ils avaient dû faire un prêt pour s’en sortir. 

Dans le même temps, les familles ont beaucoup de mal à nourrir ceux qui rentrent au pays : Selon Craig Murphy, chargé des opérations de l’Organisation internationale des migrations (OIM), quelque 43 000 migrants sont revenus en camions de Libye au Tchad au cours des trois derniers mois. Au Bahr el Ghazal, jusqu’à 13 personnes peuvent revenir grossir les familles, selon l’étude d’Oxfam/ACF.

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...