Tchad : L’ONU se félicite des progrès accomplis en matière de démobilisation des enfants-soldats

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, a salué, mercredi, les progrès réalisés par le Tchad, depuis 2008, en matière de démobilisation des enfants-soldats.

radhikacoomaraswamy.jpg« On compte, à ce jour, 1.005 enfants démobilisés. Ces enfants sont envoyés dans des centres où ils reçoivent une formation, avant d’être renvoyés dans leurs familles », s’est-elle félicitée, lors d’une conférence de presse consacrée à sa récente visite au Tchad.

La Représentante spéciale, qui avait participé à la signature d’un plan d’action entre le Gouvernement du Tchad et l’ONU pour la libération de tous les enfants recrutés au sein de l’Armée nationale tchadienne (ANT) et des Forces de sécurité associées, a relevé que la mise en oeuvre du plan exige l’identification et la libération des enfants recrutés, ainsi que l’adoption de mesures de réintégration efficaces.

‘objectif de ce plan est d’adopter des mesures concrètes qui feront en sorte que le Tchad puisse être rayé de la liste de l’ONU qui recense les parties recrutant et utilisant encore des enfants soldats.

Malgré la baisse significative du taux de recrutement des enfants-soldats dans la région, il subsiste encore des difficultés au niveau du financement des programmes qui leur sont destinés, a-t-elle averti.

L’autre source de préoccupation de l’ONU réside dans l’éducation à donner aux enfants libérés des rangs des combattants, a-t-elle poursuivi, relevant à cet égard son intention d’encourager le Gouvernement du Tchad à allouer une part suffisante de son budget à ce secteur.

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU a également exprimé son inquiétude concernant les zones frontalières du Tchad avec le Soudan et la République centrafricaine, formant le voeu que cette zone « soit mieux surveillée ».

Au cours de sa visite, du 12 au 19 juin derniers, Mme Coomaraswamy a notamment rencontré le Président du Tchad, Idriss Deby Itno, le ministre de la défense, le ministre de l’aide sociale, le Vice-ministre des affaires étrangères, ainsi que des représentants d’ONG et des enfants vivant dans les camps au Tchad, rappelle-t-on.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...