Maroc: La caravane de l’amitié : du tourisme estudiantin

zenabkaila.jpgPar: Zenab Kaila (Tchad24 – Maroc)

La Confédération des Etudiants, Elèves et Stagiaires Africains au Maroc (CESAM) en collaboration avec l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) a organisé du 17 au 20juin 2011 la seconde Caravane de l’amitié de l’année après celle d’hiver sur la station du skie d’Oukeimdem. Cette sortie entre dans le cadre des activités organisées chaque année par l’AMCI/CESAM au profit des étudiants étrangers au Maroc.

cesam.jpgAprès les villes d’Agadir, de Marrakech, de Tanger-Tétouan et  leurs environs, le cap a été mis cette année sur la province de Ouarzazate et d’Errachidia et ses environs. La caravane a réuni cette année environ 95étudiants de plus d’une quarantaine de nationalités : des africains, des asiatiques, des européens et ceux venant des Caraïbes et de l’Amérique du nord. L’objectif est de permettre aux étudiants étrangers de découvrir le royaume chérifien dans toute sa splendeur.

17 juin, 7h du matin, les étudiants retenus et ceux sur la liste d’attente se retrouvent devant la cité internationale de Rabat, prêts pour ce long périple qui les conduira dans une partie sud du pays. Le directeur de l’AMCI donne le coup d’envoi et le convoi se dirige vers la sortie de la ville.

Après deux heures de route, un tout premier arrêt à Settat pour un petit déjeuner, entre un verre de lait, un bout de mel-oui, des omelettes ou encore un verre de jus d’orange, l’ambiance est bon enfant. Certains se rappelant leur enfance jouent déjà à la balançoire.

Le fameux sifflet des organisateurs qui appelle au rassemblement rappelle que le chemin est encore long. Direction Marrakech, l’ambiance dans les bus est bien rythmée, du wallou au miziane, du devant au derrière…une création des caravaniers.

Un arrêt ait Ourir, 40km de Marrakech, pause-déjeuner devant des tajines et on reprend la route, direction Ouarzazate à 160km. Sous une fine pluie, l’ambiance est toujours maintenue, à l’heure du thé un vrai campement s’installe à l’intérieur du bus.

20h arrivée à Ouarzazate, une ville calme en apparence, tous visiblement épuisés par ce long voyage, certains se reposent, d’autres non, ils se ruent à la piscine avant le diner où un groupe folklorique marocain a enflammé la salle.

Le programme du lendemain est chargé, les caravaniers visitent respectivement la kasbah taourirt de Ouarzazate, un palais du 18e siècle où avait logé particulièrement le pacha Glaoui, le musée du cinéma de Ouarzazate, une véritable ville de cinéma, le deuxième Hollywood, nous marchons sur les lieux où ont été tourné plusieurs films dont Gladiator, Astérix & Obélix, Mission Cléopâtre, Babel , Lawrence d’Arabie,  Kingdom of Heaven , Les Chemins de la liberté…  La ville est prisée pour les tournages nous explique alias « Babel » notre guide pour notamment sa lumière, pour la plus part des cas on a même pas besoin des projecteurs, pour ses 2000 figurants aussi mais surtout pour son paysage.  « Brad Pitt, c’est un ami» nous lança Babel.  A quelques kilomètres de la ville, nous nous rendons à Ait Haddou et ensuite nous visitons les grands studios de cinéma, nous voici dans les coulisses de tournages. C’est absolument fabuleux.

Nous quittons Ouarzazate, cette belle ville aux murs ocre et aux décorations berbères dimanche matin.

Nous nous arrêtons à Mougna, la ville des roses et visitons pour l’occasion une unité de distillation de l’eau de la rose naturelle et des huiles essentielles.

Un paysage à couper le souffle à Gorge Toudra, presque un oasis au milieu des montagnes, des chaines de montagne à très haute altitude, des sources d’eau, une eau presque glacée et un ciel tout bleu. C’est magnifique, éblouissant, absolument fabuleux…. Nous manquons de mots pour décrire ce lieu, tous étions sous le charme et laissons sagement nos yeux prendre du plaisir. On a pu se détacher que difficilement, avions envie de rester encore pendant un temps, admirer et communier avec la nature, mais nous devrions respecter le programme et prendre la route pour Errachidia. Le relief est pareil, nous passons sur un lac artificiel, tout bleu, un peu plus loin, la terre semble plus aride.

Errachidia, une des provinces de la région de Meknés-Tafilalet, une cité aussi ocre comme la plus part des villes du sud où passe aussi l’oued iziz. Nous y passions quelque temps avant de nous diriger vers la cité ismaïlienne, Meknés. Elle fut la capitale du royaume au 16e siècle à l’époque du sultan Moulay Ismail. Sur la route, le bus est transformé en salle de cinéma, histoire de joindre l’utile à l’agréable, nous assistons à des projections des films. C’est donc ainsi, dans la douceur de la nuit que nous rejoignions au petit matin, notre ville de départ, Rabat.

Le Maroc est digne d’être aujourd’hui l’une des destinations touristiques les plus prisée au monde, venez faire un tour, vous ne me regretterez pas.

Des amitiés se sont nouées, d’autres se sont renforcées. Le mérite de cette sortie revient incontestablement, à l’AMCI et au  personnel qui nous a accompagné ainsi qu’au bureau de la CESAM.

Je n’oublierai certainement pas de remercier ceux qui ont rendu ma participation possible.

Vivement la prochaine édition où nous espérons voir une participation plus importante des étudiants des autres villes du royaume.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...