Archive pour juin, 2011

Sommet UA: tout le monde est d’accord sur le départ de Kadhafi

Un représentant de la rébellion libyenne a affirmé jeudi à l’AFP, à l’occasion de l’ouverture du sommet de l’Union africaine (UA) de Malabo, que tout le monde est d’accord sur le départ de Kadhafi.

kadhafisandwich.jpgTout le monde est d’accord sur le départ de Kadhafi. Certains le disent publiquement, d’autres pas, a affirmé Mansour Sayf Al-Nasr, coordinateur en France de la rébellion, le Conseil national de transition (CNT), en parlant des chefs d’Etat de l’UA.

Bien sûr, nous espérons un soutien de l’Union africaine. La feuille de route est bonne si elle est modifiée, a précisé M. Sayf Al-Nasr qui est arrivé mercredi à Malabo avec deux représentant du CNT dont Abderaman Shalgam, ancien ministre des Affaires étrangères.

M. Sayf Al-Nasr a indiqué avoir rencontré des ministres du Niger, du Mali, du Tchad et de la Mauritanie. Notre idée, c’est de rencontrer le plus de délégations possibles, a-t-il conclu dans la salle de conférence de Malabo avant l’ouverture du sommet auquel il devrait pouvoir assister.

(suite…)

Energie : Inauguration de la raffinerie de N’Djamena

raffineriedjermaye.jpgLa cérémonie de démarrage de la production de la raffinerie de N’Djaména s’est déroulée ce matin 29 juin 2011 au site industriel de N’Djaména en présence du Président Idriss Deby Itno et des partenaires chinois.

Quatre discours ont marqué cette cérémonie chargée d’émotion pour le gouverneur de Hadjer-Lamis, Haroun Saleh et pour les autres intervenants notamment l’ambassadeur de la Chine Populaire, Wang Yu, le vice président de CNPC, le ministre du Pétrole Tabet Eugène. Tous se sont réjouis de l’aboutissement de ce projet de raffinerie qui est la consécration de la coopération gagnant gagnant entre le Tchad et la Chine Populaire.

(suite…)

La Vice-présidente du HCC, Achta Saleh Damane est en visite au Niger

achtasalehdamane.jpgLa Vice-présidente du Haut Conseil de la Communication (HCC), Mme Achta Saleh Damane, est en visite au Niger.

Accompagnée des membres de l’Observatoire National de la Communication du Niger et deux conseillers du Haut conseil de la Communication du Tchad, elle s’est rendue hier, dans les locaux de l’Office National d’Edition et de Presse (ONEP), ainsi qu’à la télévision et à la radio nationale.

Accueillie à son arrivée dans les locaux par le Directeur général de l’ONEP, M. Saidou Daoura, et ses proches collaborateurs, la Vice-présidente du Haut Conseil de la Communication du Tchad, a eu une rencontre d’échanges avec les responsables de l’Office. Au cours de cette réunion, le Directeur général de l’ONEP a fait une brève présentation de sa structure. Il a notamment évoqué la mission qui lui est assignée, et qui consiste notamment à l’édition de deux journaux de mission de service public : Le quotidien « Le Sahel », et de l’hebdomadaire «Sahel Dimanche». M. Saidou Daoura devrait donner à la Vice présidente du HCC tchadien, d’amples détails sur le fonctionnement de l’ONEP, notamment les différentes directions de l’office et les représentations régionales. Il a par la suite axé son intervention sur la couverture des élections par Le Sahel et Sahel Dimanche.

(suite…)

Tchad : Haroun Kabadi élu président de l’Assemblée Nationale

Le secrétaire général du Mouvement patriotique du salut (MPS, au pouvoir), Haroun Kabadi, est élu jeudi président de l’Assemblée nationale du Tchad.

harounkabadi1.jpgLes élus du peuple ont finalement porté leur choix sur Dr Haroun Kabadi du MPS pour la destinée de la 3ème législature, après deux reports successifs. La vice présidence est confiée au Dr Nouradine Delwa Kassiré Koumakoye du VIVA/RNDP, Mamadou Kourtou du RDP, devient 2ème vice président. Dr Aba Djouassab Koï de l’UNDR est le 3ème vice président. L’honneur est fait aussi aux femmes. C’est ainsi que Mme Fatimé Tchombi Djimadingar du MPS occupe la 4ème vice présidence et Mme Habsita Alboukhari Souleymane du MPS est la 1ère secrétaire de séance, suivie de Zakaria Mahamat Dallaye du RDP, de Tchombi Guetna Kami du RNDT/Le Réveil et de Youssouf Moungache Abdallah du VIVA/RNDP. La 1ère responsable de la questure est Mme Habiba Sahoulba Gongtchomé du MPS, secondée de Mme Ildjiman Abderamane de l’UNDR.

(suite…)

Tchad: Abderaman Koulamallah libéré et gracié par Déby

L’ancien cadre rebelle tchadien Abderaman Koulamallah, arrêté à son retour d’exil à N’Djamena, a été libéré vendredi après plus de deux semaines de détention après avoir obtenu la grâce présidentielle d’Idriss Deby Itno.

abderamankoulamallah1.jpg« Je suis libre, je suis chez moi », a déclaré le cadre de l’Union des forces de la résistance (UFR), coalition de plusieurs factions rebelles tchadiennes dont il était le porte-parole, qui avait été placé sous mandat de dépôt le 8 juin, au lendemain de son retour de France.

« Le président de la République a signé un décret de grâce » vendredi midi, a-t-il affirmé, expliquant que « mercredi, le conseil supérieur de la magistrature s’est réuni pour donner à l’unanimité un avis favorable à ma demande de grâce ».

M. Koulamallah avait été condamné par contumace à la perpétuité pour « atteintes aux institutions républicaines, destruction des biens publics, intelligence avec l’ennemi, atteinte à la sûreté de l’Etat ».

Il a indiqué avoir été bien traité. On m’a laissé mon téléphone portable, j’avais une chambre climatisée avec télévision, les visites étaient permanentes, j’ai pu aller me faire soigner ».

« Je ne regrette pas d’être revenu au Tchad », a-t-il dit.

(suite…)

Tchad: Koulsy Lamko, l’écrivain de l’exil

Intellectuel nomade, le Tchadien raconte son «pays de merde qu’il adore», l’exil, son rôle de griot et l’Amérique latine, où il vit désormais.

koulsylamko.jpgLes racines du Yucca, le roman qu’il vient de publier aux éditions Philippe Rey, réunit le manioc (yuca) de son enfance tchadienne et le Yucatán, réunissant par là l’Afrique qui l’a vu naître et l’Amérique latine, où Koulsy Lamko réside depuis huit ans.

Sa mère nourrissait la famille, au nord du Tchad, avec cette plante dont elle tirait un alcool. Et ces femmes mayas, ex-réfugiées guatémaltèques qu’il a rencontrées au Mexique, ont survécu en mangeant ces mêmes racines. L’image est bien de celles qu’invente, en toute liberté, ce créateur nomade, écrivain, dramaturge et entrepreneur culturel errant, qui endosse les nouveaux habits du «gos».

«Le gos, dans ma culture, est peu ou prou l’équivalent du griot, qui correspond à l’artiste complet, sans ces différences artistiques segmentées à la façon occidentale, car il utilise tous les arts de la parole. Quelle que soit la société dans laquelle je m’arrête, je me dois d’être comme lui un témoin de mon temps, un éveilleur de conscience, un poète citoyen qui interroge ce qui est établi, et fait entendre le murmure sourd du peuple…»

(suite…)

Tchad : L’ONU se félicite des progrès accomplis en matière de démobilisation des enfants-soldats

La Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, a salué, mercredi, les progrès réalisés par le Tchad, depuis 2008, en matière de démobilisation des enfants-soldats.

radhikacoomaraswamy.jpg« On compte, à ce jour, 1.005 enfants démobilisés. Ces enfants sont envoyés dans des centres où ils reçoivent une formation, avant d’être renvoyés dans leurs familles », s’est-elle félicitée, lors d’une conférence de presse consacrée à sa récente visite au Tchad.

La Représentante spéciale, qui avait participé à la signature d’un plan d’action entre le Gouvernement du Tchad et l’ONU pour la libération de tous les enfants recrutés au sein de l’Armée nationale tchadienne (ANT) et des Forces de sécurité associées, a relevé que la mise en oeuvre du plan exige l’identification et la libération des enfants recrutés, ainsi que l’adoption de mesures de réintégration efficaces.

‘objectif de ce plan est d’adopter des mesures concrètes qui feront en sorte que le Tchad puisse être rayé de la liste de l’ONU qui recense les parties recrutant et utilisant encore des enfants soldats.

(suite…)

Les tueurs de Brahim Déby aux assises

brahimdebyitno1.jpgCinq hommes comparaissent à partir de jeudi devant les assises des Hauts-de-Seine, après l’agression mortelle du fils aîné du président tchadien Idriss Deby Itno, retrouvé asphyxié en juillet 2007 dans le parking de son immeuble à Courbevoie (Hauts-de-Seine).

Quatre sont accusés de l’avoir attaqué, un cinquième, qui évoluait dans le cercle de la victime, accusé d’avoir fourni des renseignements sur ses habitudes, sera jugé pour complicité.

brahimdebyitno.jpgLe 2 juillet 2007 vers 07H30, Brahim Deby est découvert agonisant dans le parking de son immeuble. Son corps est recouvert de poudre d’extincteur. Il a été attaqué avec un pistolet à impulsions électriques Taser. Après une nuit d’ivresse et de drogue, Brahim Deby ne résiste pas et meurt asphyxié.

L’un des avocats de la famille du président tchadien, Me Joseph Cohen-Sabban, avance très vite la piste d’un crime crapuleux, mettant en avant l’habitude de Brahim Deby de garder à son domicile des « sommes de cash assez significatives ».

(suite…)

Tchad est l’un des pays les plus imposés au monde

marchcentraltchad.jpgBien que ses ressources financières se soient accrues depuis qu´il est devenu un exportateur de pétrole en 2003, le Tchad demeure l´un des pays les plus pauvres du globe avec un PIB d´environ 16 milliards de dollars (au 178ième rang mondial).

Pourtant, avec une population s´élevant au-delà de 10 millions de personnes, dont 80 pourcent dépendent d´une agriculture de subsistance, le Tchad est loin d´épargner ses salariés.

Affichant un PIB de 1 611 dollars par habitant, la République du Tchad exige le taux d´imposition annuel le plus élevé, variant entre 20 et 60 pourcent selon le revenu total de chaque individu en 2010.

En outre, le taux de taxation des entreprises possédant des activités dans ce pays, classé parmi les plus corrompus, s´élève présentement à 40 pourcent des revenus annuels.

Maroc: La caravane de l’amitié : du tourisme estudiantin

zenabkaila.jpgPar: Zenab Kaila (Tchad24 – Maroc)

La Confédération des Etudiants, Elèves et Stagiaires Africains au Maroc (CESAM) en collaboration avec l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) a organisé du 17 au 20juin 2011 la seconde Caravane de l’amitié de l’année après celle d’hiver sur la station du skie d’Oukeimdem. Cette sortie entre dans le cadre des activités organisées chaque année par l’AMCI/CESAM au profit des étudiants étrangers au Maroc.

cesam.jpgAprès les villes d’Agadir, de Marrakech, de Tanger-Tétouan et  leurs environs, le cap a été mis cette année sur la province de Ouarzazate et d’Errachidia et ses environs. La caravane a réuni cette année environ 95étudiants de plus d’une quarantaine de nationalités : des africains, des asiatiques, des européens et ceux venant des Caraïbes et de l’Amérique du nord. L’objectif est de permettre aux étudiants étrangers de découvrir le royaume chérifien dans toute sa splendeur.

17 juin, 7h du matin, les étudiants retenus et ceux sur la liste d’attente se retrouvent devant la cité internationale de Rabat, prêts pour ce long périple qui les conduira dans une partie sud du pays. Le directeur de l’AMCI donne le coup d’envoi et le convoi se dirige vers la sortie de la ville.

(suite…)

Le Tchad est à l’honneur de la 15ème édition des «Ecrans noirs» à Yaoundé

Elle s’est ouverte au Palais des Congrès de Yaoundé le samedi 18 juin 2011, par le film du Tchadien, Mahamat Saleh Haroun, « Un homme qui crie »…

mahamatsalehharoun.jpg Plusieurs personnalités de la République, les représentants diplomatiques, les hommes de la culture et de l’art, surtout du 7ème art (cinéma) étaient présents. Il y avait entre autres Madame la ministre de la culture Ama Tutu Muna, les ambassadeurs de la France et du Tchad au Cameroun, son excellence Bruno Gain et son excellence Yoossem–Kontou Noudjiamlao en plus du cinéaste et réalisateur tchadien Mahamat Saleh Haroun. Prévue pour 21H30, après avoir passé en revue les grandes articulations de la 14ème édition, les «Ecrans noirs» 2011 se sont ouverts par la projection du film, « Un homme qui crie ».

(suite…)

Trafic d’essence au Tchad: un brigadier français fait l’objet de poursuites judiciaires en France

citerne.jpgLes faits remontent à décembre 2009. Un brigadier du Service des essences des armées (SEA), affecté à N’Djaména (Tchad) a fait un accident de la circulation, sans gravité, à l’extérieur du camp français.

Sur place, les gendarmes de la prévôté constatent qu’il reste 3000 litres de carburant dans la citerne de son camion, alors qu’elle aurait dû être vide. Ce carburant est destiné à alimenter la centrale électrique de la base. Les enquêteurs découvrent que le brigadier allait revendre son chargement en ville…

Mis aux arrêts, puis rapatrié en France, il fait l’objet d’une enquête de commandant qui aboutit à la résiliation de son contrat et à son renvoi de l’armée. Le ministère de la Défense  française a décidé, en mai dernier, de porter l’affaire devant la justice en déposant une plainte.

Source: www.marianne2.fr

Parachutes dorés à la Cemac

Les membres de la Commission de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) sont-ils sur le départ? La rumeur continue de courir au siège de l’institution, à Bangui.

chefetatcemac1.jpgLe président Antoine Ntsimi (Cameroun), le vice-président Jean-Marie Maguena (Gabon) et les quatre commissaires – Jean Serges Wafio (Centrafrique), Bernard Zoba (Congo), Hassan Adoum Bakhit (Tchad) et Pedro Ondo Engo (Guinée équatoriale) – ignorent quand prendra fin leur mandat, mais les conditions de leur futur départ ont fait l’objet d’une décision de la Conférence des chefs d’État, dont L’hebdomadaire « Jeune Afrique » s’est procuré copie.

(suite…)

123

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...