Crise à la Mairie de N’Djaména : le Sécretaire Général donne ses raisons

sgmairiedendjamena.jpgDepuis un certain temps, un climat malsain s’est installé à la  Mairie de N’Djaména. Cela  a fait couler beaucoup d’encre et de salive. C’est pour tenter de lever l’équivoque sur cette situation peu luisante qui risque de compromettre la bonne marche de notre capitale, vitrine de l’Afrique centrale, que le Secrétaire Général de la Mairie, Adam Nouky Charfadine, principal  mis en cause dans cette affaire, à tort ou à raison, a animé une conférence de presse, le lundi 23 mai 2011, à l’Hôtel Santana.

Les raisons de la tension qui secoue jusqu’aujourd’hui la Mairie de N’Djaména, à en  croire  son Secrétaire Général, sont multiples. Mais la principale d’entre elles est le fait que  ce dernier a décelé plusieurs faux documents visant l’attribution des marchés publics. Ces documents, selon Adam Nouky Charffadine, ont été confectionnés, ficelés et signés au quartier, puisqu’ils n’ont pas respecté les procédures et circuits normaux. Pour le SG de la Mairie, ce même esprit véreux a conduit à la confection en coulisse des contrats, des protocoles d’accords, des conventions, la promotion des repris de justice, des nominations par complaisance à des postes de responsabilité qui n’obéissent à aucune règle administrative. «Après des investigations minitueuses, nous avons  décelé un réseau mafieux mis en place par le premier responsable de la mairie auquel mon adjoint est largement impliqué », a-t-il ajouté.

Adam Nouky  Charfadine de préciser que « le Tchad est un Etat de droit où la hiérarchie administrative et le rôle de tout un chacun, dans une institution doivent être respectés. Pour cette raison, le SG de la mairie se dit obligé de mettre la main sur tous les documents avérés faux et qui n’ont pas respecté le circuit normal « Après avoir eu les preuves, entre les mains, il est tout à fait normal que je demande des explications à mon adjoint et les raisons de cette usurpation de titre », a-t-il précisé. C’est ce qui fut fait en date du 18 mai 2011. Adam Nouky Charfadine n’a pas caché sa stupéfaction face à certaines allégations : « Le  SGA est ressorti de mon bureau comme il était entré. J’ai été surpris d’apprendre qu’il a été roué de coups par le secrétaire général que je suis », rétorque-t-il.

 

En tout état de cause, Adam Nouky Charfadine clame haut et fort que son problème est qu’il n’accepte pas les magouilles. « Ma voie est celle de l’intégrité morale et du respect de l’engagement, car nous avons la lourde tâche de redresser la mairie», a-t-il souligné avant de conclure sur une note de nationalisme « j’aime mon pays, je ne travaille pas pour un clan, ni pour une communauté donnée. Je suis au service de la nation tchadienne », a-t-il martelé.

 

Source: ATP

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...