La mort de BenLaden: vous avez dit justice?

oussamabenladen.pngUne Amérique horrible que Ben Laden  Le corps de Ben Laden a été enseveli en mer, a annoncé lundi les autorités américaines. Le lieu et les circonstances de cet ensevelissement n’étaient pas précisés dans l’immédiat. « Nous nous assurons que son corps est traité en accord avec la pratique et la tradition musulmanes. C’est quelque chose que nous prenons très au sérieux », avait auparavant affirmé un haut responsable à Washington lors d’une conférence téléphonique. 

Les américains ont montré par cet acte qu’ils sont aussi cruels et horribles que ce terroriste de Ben Laden. Quoi qu’il ait fait pendant sa vie, le corps d’un être humain mérite un minimum de considération. Je suis musulman et je n’ai jamais soutenu moralement les actes commis par Ben Laden mais delà à le jeter dans la mer après sa mort… c’est scandalisant de la part d’un pays qui s’est toujours proclamé comme le champion des droits humains comme les Etats-Unis. Obama disait que justice est rendue, ah ! La justice des armes, de l’horreur… 

Le cheikh de la mosquée de l’université d’Al Azhar, au Caire, considérée comme la plus haute autorité de l’islam sunnite, a condamné lundi la décision des forces spéciales américaines d’immerger en mer le corps d’Oussama Ben Laden dans les heures suivant sa mort violente dans le nord-est du Pakistan. Des responsables américains avaient auparavant affirmé, sous couvert de l’anonymat, que le corps du chef d’Al Qaïda avait été jeté en mer à partir du pont d’un porte-avions peu après sa mort au Pakistan. L’un de ces responsables avait précisé qu’il s’agissait ainsi d’empêcher que sa tombe ne devienne un sanctuaire vénéré par ses partisans. Un autre avait affirmé que les coutumes musulmanes avaient été respectées.

Presse avaleuse de couleuvres 

Lorsque la sainte Presse occidentale tente de nous faire avaler tout et n’importe quoi. 

Non, mais vous n’avez pas honte ? Les analyses ADN confirment qu’il s’agissait bien d’Oussama Ben Laden nous assène la radio plus de 24 heures après l’exécution supposée de cet ex-intime du cartel Bush. Ne l’oublions pas si vite. Bon, eh bien, sachant que Ben Laden vivait dans cette « maison sécurisée aux murs de 3m d’épaisseur » depuis 2005, qu’il aurait de surcroît « refusé de se rendre » alors qu’il était puissamment encerclé, sachant que son corps aurait été alors balancé « en pleine mer » sans plus tarder. Moi je dis stop, stop et stop. On veut nous faire avaler n’importe quoi. Une fois de plus. Merci à la Sainte Presse internationale en mal perpétuel de Saints scandales. Soi-disant Ben Laden vivait depuis 2005 dans cette habitation à moins de 500m d’une école militaire et tout du moins un quartier de « militaires à la retraite ». Un commissariat de police est à 250m selon certaines sources. 

Les américains ne sont pas en vérité que des gros veaux farcis de pruneaux mous. Suite au mariage des Anglicans, puis à la béatification du catholique Wojtyla, les White and Black Anglo-Saxons Protestants avaient donc besoin d’un gros coup de pub à leur façon honteuse et Hollywoodiennement scandaleuse. On ne pratique pas, en effet, des « analyses ADN » qui se tiennent un minimum en seulement quelques heures. La Presse se fout de qui en nous balançant tout ceci ? Et bientôt de Mambas! Flèche brûlée mais non pas consumée ce 3 mai de l’an « 2011″ au petit matin. 

« Au Royaume des Menteurs … les Américains, Empereurs. » Flèche Brûlée 3 mai 2011 car en définitive ainsi que les « experts » le prévoient déjà  telle « élimination » (déguisée) va avoir l’effet inverse. Renforcement des intégristes révolutionnaires se réclamant de l’Islam. D’où militarisation renforcée de toute la « zone » par les Saints Soldats US et voilà. Le tour est joué. Attendez-vous à de nouveaux « Attentats » montés de toutes pièces (humaines). Les américains pour régner en Maîtres ne reculeront devant aucun génocide. Ne vivent-ils pas en toute impunité sur une Terre sacrée? celle qu’ils n’ont nullement hésité à voler à nos frères Rouges en les massacrant sans la moindre pitié? 

Justice ? Vous avez dit Justice ?

L’exécution sommaire d’Oussama Ben Laden serait un acte de justice ? 

Pourtant je n’en vois aucune, ici. 

Un acte de vengeance en guise d’offertoire à l’humiliation subie un certain 11 septembre 2001 par ceux qui se pensant les gendarmes du monde, se croyaient invincibles. 

Non aucune justice. 

Une condamnation pure et simple d’une personne cristallisant à elle-seule toutes les haines et les peurs que nos sociétés ont pourtant complètement créée. 

La victoire du Bien contre le Mal …Les victimes peuvent reposer en paix, etc. ai-je entendu. 

Quelle galéjade, quel manque même de dignité, la loi du talion érigée en principe, évitant de se poser toute question « inutile » ou dérangeante. 

Mais en réalité, la mort de cet homme, pour détestable qu’il fût, règle-t-elle vraiment le problème du terrorisme ? 

Quid des réseaux ? 

Quid des complicités à haut niveau ? 

Quid des comptes bancaires répartis sur la planète entière avec la complaisance de nombre de banques et de gouvernements ? 

Oussama Ben Laden n’était que le digne fils de Hassan Sabbah, fondateur de l’ordre des assassins au XIème siècle. 

Là-aussi, théorie de la terreur pour frapper d’horreur tous ceux qui ne partageaient pas leurs idées, leur philosophie de l’épouvante. 

Je crains qu’il ne soit pas le dernier, rien n’est réglé, non rien. 

Il méritait un procès, comme les nazis à Nuremberg. Mais là, il n’y aura bien évidemment rien à dire, à exposer, à révéler… 

Pas de responsabilité de cet occident qui se pense triomphant et qui a fermé pudiquement les yeux pendant les massacres des égorgeurs de l’autre côté de la Méditerranée, à quelques encablures de chez nous. 

Même que certains ont accueilli avec beaucoup « d’ouverture », de « complaisance » ces assassins sur leur territoire. 

Il est vrai que les milliers de victimes algériennes qui ont subi pendant près de 10 années les années noires des égorgeurs, payé en rivières de sang répandu et d’horreur indicible le lourd tribut des tauroboles humaines, ne valent pas les 3034 victimes de grounds zéro. 

Que dire de toutes celles de Marrakech, Madrid, Londres… 

Oussama Ben Laden exécuté, sans procès… 

Trop facile, les réseaux, les complicités, les compromissions, les rapprochements troubles, les rumeurs le concernant comme ancien agent de la CIA : Plus besoin de clarifier, révéler, de mettre sur la table tout ce qui est en jeu en réalité. 

Comme Saddam Hussein, mais tellement d’autres personnages aussi peu recommandables que celui qui fait actuellement tirer sur son peuple en Syrie, qui le massacre en Libye, les tyrans du Maghreb ou du Machrek qui ont maintenu pendant des années leur peuple sous le joug de leur pouvoir tyrannique et assassin, celui-là était un criminel. 

Avec la théorie de la mort érigée en valeur absolue. 

La mort pour les « infidèles » comme punition. 

Et pour tous ceux qui adhérant à ses thèses funestes ne menant qu’à des bains de sang, la mort héroïque. 

Celle qui en fait des martyrs honorables et vénérables malgré leurs crimes. 

Ce sont nos sociétés occidentales qui les ont fabriqués. 

Ne l’oublions jamais. A force d’humiliation, d’exploitation, de mépris et de condescendance. N’éludons rien. 

Nous nous dédouanons à bon compte en participant à cette liesse infâme, en nous réjouissant de l’éxécution sans procès d’un homme. 

Quant aux USA, le spectacle donné en moins de 48H est tout aussi pitoyable que celui qui au soir d’un 11 septembre se passait dans certaines capitales du Moyen-Orient. 

Orgueil et fierté rétablies ? 

Foutaise, rien n’est réglé, tout reste à faire pour éradiquer réellement le fléau du terrorisme, pas avec les moyens employés en Afghanistan, en Irak ou ailleurs. 

Il n’y a ici, ni Diable, ni Dieu, mais des hommes qui se disputent le pouvoir, la domination des uns sur les autres à n’importe quel prix, surtout celui du sang et de la négation de la vie des autres.

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...