Archive pour 19 avril, 2011

Tchad : La caritas renouvelle son soutien aux réfugiés du Darfour

refugiesdarfour66.jpgUn projet sur six mois mis en œuvre pour plus de 40.000 personnes

Alors que de nombreuses ONG implantées au Tchad se replient, la caritas fait savoir qu’elle poursuit son action dans les deux camps de Kounoungou et Milé, dans l’Est du Tchad, où sont accueillis 34.000 réfugiés du Darfour.

La caritas précise que 9.000 habitants des 34 villages proches des camps sont également touchés par son programme couvrant la période de juin à décembre 2011.

Le projet de près de 900.000 euros, souligne le Secours catholique (France) sur son site, vise à « améliorer les conditions de vie de la population, dans, et autour des camps, dans une perspective de long terme ». Mais « la prise en charge de leur existence par les habitants eux-mêmes, est un axe majeur du projet », explique l’organisme.

(suite…)

Un nouveau cratère d’impact découvert au Tchad ?

celerier1une.jpgTchad24 vous reproduit cette exclusivité de www.cieletespace.fr qui nous informe que le pilote français Olivier Celerier a publié les clichés d’un possible cratère d’impact. Sa taille est comparable à celle du Meteor Crater, en Arizona.

Repérée lors d’un vol à basse altitude dans la région des lacs d’Ounianga, dans le nord du Tchad, cette petite structure de 1,5 km de diamètre, balayée par les vents du désert, fait irrésistiblement penser à un autre cratère tchadien, le cratère d’Aorounga, 100 km plus au nord, né d’un gros impact il y a moins de 345 millions d’années.

La découverte d’Olivier Celerier doit-elle être ajoutée au tableau des 178 cratères d’origine céleste recensés sur Terre à ce jour ?

Un cratère non répertorié

« J’ai observé pour la première fois le petit cratère en 2009 2010 », explique le pilote français. À l’époque, il note immédiatement les coordonnées du site, prend quelques clichés, et court se renseigner auprès du Centre national d’appui à la recherche du Tchad. « Là, on m’a expliqué que le cratère ne figurait pas sur les cartes. Ce qui n’est pas forcément étonnant car la piste la plus proche passe à plusieurs dizaines de kilomètres », raconte Olivier Celerier.

Le Français contacte alors des géologues, qui jugent ses clichés « très intéressants » et lui répondent que « si le cratère est lié à une météorite, alors elle devait faire dans les 10 mètres de diamètre ». Il ajoute : « Surtout, ils m’ont expliqué que, pour s’en assurer, il fallait monter une expédition sur place ! »

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...