Archive pour mars, 2011

Idriss Deby Itno affirme qu’Aqmi s’est emparé de missiles en Libye

aqmi.jpgLe président tchadien Idriss Deby Itno a affirmé, dans un entretien à l’hebdomadaire Jeune Afrique à paraître lundi, qu’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) avait profité du soulèvement en Libye pour s’emparer de missiles sol-air.

« Ce qui m’inquiète, c’est ce qui se passe aujourd’hui en Libye et les risques d’implosion de ce pays », a déclaré le président tchadien. « Les islamistes d’Al-Qaïda ont profité du pillage des arsenaux en zone rebelle pour s’approvisionner en armes, y compris en missiles sol-air, qui ont été par la suite exfiltrés dans leurs sanctuaires du Ténéré (partie centrale du Sahara, ndlr) », a-t-il ajouté.

« C’est très grave. Aqmi est en passe de devenir une véritable armée, la mieux équipée de la région », a-t-il estimé, assurant qu’il était certain « à 100% » de ses affirmations.

(suite…)

Tchad: l’opposition suspend ses délégués à la commission électorale

L’opposition tchadienne a suspendu ses délégués au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) selon deux correspondances adressées vendredi aux présidents du comité de suivi de l’accord du 13 août 2007 pour la démocratisation du régime et de la Céni.

salehkebzabo.jpgMardi dernier, les trois principaux opposants candidats à l’élection présidentielle du 24 avril face au président Idriss Deby Itno ont suspendu leur participation et appelé au boycott, qualifiant de mascarade électorale les législatives de février remportées par le parti du président Idriss Deby Itno.

« La CPDC (Coordination des partis politiques pour la défense de la Constitution), réunie en plénière hier, 24 mars 2011, décide de suspendre la participation des délégués des partis membres aux activités de la Commission électorale nationale indépendante, jusqu’à nouvel ordre », indique la première correspondance signée du candidat appelant au boycott et porte-parole adjoint de la CPDC, Saleh Kebzaboh, et adressée au président du comité de suivi de l’accord du 13 août.

(suite…)

Libye : l’ombre d’Al Qaida plane

libye.jpgAbdel-Hakim al-Hasidi, le leader de la rébellion en Libye, a expliqué au journal italien Il Sole 24 Ore, que quelques uns des 25 hommes qu’il avait recruté dans la région de Derna dans l’est de la Libye pour combattre avec lui contre les forces de la coalition en Iraq, étaient aujourd’hui à ses côtés en première ligne à Adjabiya. Il les décrit comme des patriotes et des bons Musulmans, mais réfute l’appellation de terroristes, en indiquant toutefois que « les membres d’Al Qaida sont également de bons Musulmans qui se battent contre l’envahisseur ».

M. al-Hasidi admet lui-même qu’il s’est battu contre l’invasion étrangère en Afghanistan et qu’il a même été capturé à Peshawar au Pakistan en 2002, puis tenu prisonnier en Libye, d’où il avait été libéré en 2008. Selon les sources des gouvernements britannique et américain, il serait un membre du Groupe Islamique de Combat Libyen, impliqué dans des attaques de guérillas qui auraient tué des dizaines de troupes dans les régions de Derna et Benghazi entre 1995 et 1996.

(suite…)

Présidentielles 2011 : liste des bureaux de vote est rendue publique

Par décret N° 248/PR/PM/MAT/2011 du 23 mars 2011, le président de la République a rendu publique la liste complète des bureaux de vote et de leurs lieux d’implantation à l’intérieur et  à l’étranger. Ce sont au total 14929 bureaux de votes dont 486 pour l’extérieur.

Pour l’intérieur il s’agit du Batha (718) ; Barh El Gazal (429) ; Borkou (139) ; Chari Baguirmi (722) ; Ennedi (259) ; Guera (615) ; Hadjer Lamis (754) ; Kanem (383) ; Lac (637); Logone Occidental (917); Logone Oriental (1171) ; Mandoul (803) ; Mayo Kebbi Est (1070) ; Mayo Kebbi Ouest (645) ; Moyen Chari (742) Ouadaï (863) ; Salamat (393) ; Tandjilé (803) ; Wadi Fira (546) ;Sila (373) ; Tibesti (61) et ville de N’Djamena (1400).

A l’extérieur, ce sont l’ Algérie (1) ; Allemagne (1) ; Arabie Saoudite (61) ; Belgique (1) ; Bénin/Ghana/Togo (2) ; Burkina Faso (2) ; Cameroun (6) ; Chine ( 1) ; Congo Brazzaville (3) Cote d’Ivoire (1) ; Egypte (2) ;  Ethiopie (1) ; Emirats Arabes Unis (1) ; Etats-Unis d’Amérique (2) ; Fédération de la Russie (1) ; France (2) ; Guinée Equatoriale (1) ; Gabon (1) ; Libye (198) ; Niger (2) ; Nigeria (8) ; RCA (17) ; RDC (1) ; Sénégal (2) ; Soudan (167) et Suisse (1).

Tchad: les résultats des législatives revus et corrigés

legislativestchad2011.jpgLes élections législatives de février 2011 avaient été largement remportées par le Mouvement patriotique du salut (MPS) du président Deby avec 133 sièges sur 188, résultat donné par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Les observateurs et les partis politiques avaient dénoncé des dysfonctionnements dans l’organisation du scrutin, souvent attribués à la Céni. Le Conseil constitutionnel a tranché dans la nuit du 21 au 22 mars.

Les circonscriptions du Mayo-Boneye, dans le sud-ouest, celle de la Tandjilé, ouest, et du Mandoul occidental, dans le sud, sont entièrement invalidées. La Céni a maintenant quarante-cinq jours pour organiser de nouvelles élections dans ces circonscriptions. En tout, ce sont plus de 3 600 procès verbaux qui ont été invalidés, soit parce qu’ils étaient mal remplis, soit parce qu’ils étaient surchargés.

(suite…)

Tchad : L’électrification de N’Djamena en route

Electrifier la ville de N’Djamena. Telle est l’une des aspirations du gouvernement tchadien. Dans le cadre de cette grande politique énergétique, le président de la République, M.  Idriss Deby, a procédé, vendredi dernier, à la pose de la première pierre du chantier d’une centrale électrique à Farcha. Celle-ci devrait générer à terme une puissance électrique de 60 MW. Pour concrétiser ce projet au coup global estimé à 48 milliards de FCFA (96 millions de dollars américains), le gouvernement tchadien, qui en est le seul bailleur de fonds,  a décidé de  faire confiance à l’entreprise néerlandaise Wartsila.

(suite…)

Tchad : trois opposants appellent au boycott de la présidentielle

Les trois principaux opposants au président tchadien, Idriss Deby Itno, Saleh Kebzabo, Wadal Abdelkader Kamougué et Ngarlejy Yorongar ont annoncé, mardi 22 mars, qu’ils suspendaient leur participation à la présidentielle et appellent au boycott du scrutin du 24 avril.

yorongar.jpg

Les cinq candidats concourant face au président Deby, MM. Kebzabo, Kamougué, Yorongar, ainsi que le ministre Albert Pahimi Padacké et l’avocat opposant Nadji Madou, président de l’Alliance socialiste pour un renouveau intégral (ASRI), avaient posé des conditions à leur participation au premier tour. S’appuyant sur le déroulement de législatives, ils exigeaient de nouvelles cartes d’électeur, l’impression de bulletins de vote numérisés et sécurisés, la sécurisation du matériel de vote et de son acheminement, le réaménagement de la commission électorale et le respect par les autorités des dispositions relatives au trafic d’influence et à l’utilisation du symbole des biens de l’Etat.

 

(suite…)

Kaddafi vu par « Idi »

idrissdbyitnokadhafi.jpg

Jeuneafrique.com - N’Djamena, vendredi 18 mars. Alors que le Conseil de sécurité de l’ONU vient de déclarer la guerre à la Libye, la capitale tchadienne s’éveille sous un soleil de plomb. Je loge au Libya Hôtel, propriété du holding libyen Laico. Sur un chantier voisin, où le même Laico construit des villas d’hôtes, des contremaîtres lèvent le poing à notre passage. Même scène devant l’annexe de l’Université arabe socialiste et populaire de Sebha, toute de vert drapée. Les Libyens du Tchad semblent prêts à suivre leur « Guide » jusque sous les décombres.

Et les près de six cent mille Tchadiens de Libye? C’est une autre histoire. À N’Djamena, où l’on dément l’existence d’une filière organisée de recrutement de mercenaires, on n’exclut pas que quelques centaines de ces immigrés puissent servir de soldats d’infortune au régime crépusculaire de Kaddafi: « Que voulez-vous qu’on y fasse… », soupire un proche du chef de l’État.

(suite…)

Tchad: la présidentielle reportée de trois semaines

lectiontchad.jpgL’élection présidentielle au Tchad, dont le premier tour devait avoir lieu le 3 avril, a été reportée de trois semaines, a annoncé la Commission électorale nationale indépendante (Céni) vendredi dans un communiqué lu à la radio nationale.

Cette annonce intervient alors que les candidats opposés au président sortant Idriss Deby ont menacé de boycotter comme en 2006 le scrutin en réclamant que soient remplies un certain nombre de conditions préalables à son organisation.

Le nouveau calendrier présenté par la Céni décale de trois semaines les prochaines échéances électorales: la campagne s’ouvrira le 3 avril (au lieu du 13 mars), le premier tour de l’élection présidentielle doit se dérouler le 24 avril (au lieu du 3 avril) et l’éventuel second tour le 5 juin (au lieu du 15 mai).

(suite…)

Côte d’Ivoire : pour l’Afrique du Sud, Gbagbo doit se retirer

« L’une des choses qui a été dite dans les déclarations de l’Union Africaine est qu’Alassane Ouattara est le vrai vainqueur et que Laurent Gbagbo devrait se retirer. L’Afrique du Sud soutient cela » a déclaré Clayson Monyela, porte-parole du ministère des affaires étrangères sud-africain selon les médias locaux.

jacobzuma.jpgPar ces propos, l’Afrique du Sud s’est départie de la position neutre qu’elle avait adoptée depuis plusieurs semaines. Le mois dernier, la ministre des relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane avait déclaré que les présidentielles du 28 novembre n’étaient pas « concluantes » (à savoir qu’il était impossible de déterminer un vainqueur). A l’époque, Nkoana-Mashabane avait déclaré que de nouvelles informations au sujet du scrutin avaient poussé l’Afrique du Sud à reconsidérer sa position qui était initialement de se ranger derrière l’Union Africaine.

Marius Fransman, adjoint de Nkoana-Mashabane a déclaré ce mardi (15/3/11) avec inquiétude, que tous les efforts diplomatiques entrepris jusqu’ici n’avaient rien donné et que la Côte d’Ivoire risquait de s’engager dans la « spirale d’une guerre civile sanglante ».

(suite…)

Zone d’exclusion aérienne en Libye: le Conseil de sécurité donne son feu vert

zonedexclusionarienneenlibye.jpgLe Conseil de sécurité des Nations unies a donné son feu vert à de possibles frappes aériennes internationales contre les forces du colonel Moammar Kadhafi, en autorisant une zone d’exclusion aérienne en Libye et le recours à « toutes les mesures nécessaires » pour protéger les civils des attaques.

La résolution a été adoptée dans la nuit de jeudi à vendredi par dix voix pour et cinq abstentions dont la Chine et la Russie, qui disposent d’un droit de veto au Conseil de sécurité. L’Inde, l’Allemagne et le Brésil ont fait part de leurs craintes face à l’approbation d’une action militaire par des forces extérieures.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France ont annoncé qu’ils réfléchissaient à des mesures pour empêcher les attaques contre les civils et à la manière de mettre en place cette zone d’exclusion aérienne, avec l’aide des pays arabes.

(suite…)

Tchad: Un pas, un autre pas et puis … Le meilleur!

makailaahmad.jpgNotre pays vient de franchir une importante étape dans la marche de sa jeune démocratie.

En attendant la confirmation par le Conseil Constitutionnel des résultats provisoires des dernières élections législatives, il faut tout en se gardant de tout triomphalisme se dire la tête froide que notre pays a réussit une étape décisive dans la construction de son édifice démocratique. La palme revient à l’ensemble des Tchadiens. Il ya sans doute des loupés, tout n’a pas été parfait, loin s’en faut si tant que le parfait était de ce monde. Ces ratés sont à corriger incontestablement.

Les leçons sont nombreuses allant de la confirmation du MPS comme un véritable parti de masse et la visibilité croissante de l’opposition qui aura une trentaine de siège.

(suite…)

Libye. Les structures politiques des insurgés

Pour représenter la société dans les zones libérées de Kadhafi, l’opposition libyenne a installé trois conseils dont celui dit de transition qui joue un rôle majeur. Enquête à Benghazi.

benghazirevoltes.jpg

 

Installée dans la grande ville de la Cyrénaïque, l’est de la Libye, la direction de l’opposition a créé trois entités : le Comité de la coalition, le Conseil national de transition (CNT) et le Conseil militaire. Le premier est composé de membres de la société civile – juristes, avocats, enseignants, universitaires – qui ont joué un rôle dans la révolution. Le CNT est composé, selon Mohammad Fanouch, directeur de la bibliothèque de Benghazi, qui en fait partie, de personnalités reconnues et choisies de façon à représenter l’ensemble du territoire libyen. Enfin, le Conseil militaire est essentiellement composé d’officiers.

(suite…)

12

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...