Tchad: 150 millions de Dollars pour la construction du pôle économique de Djarmaya

tchadconstructiondupleconomiquededjarmaya.jpg

Ce sont des entrepreneurs chinois qui ont remporté le marché de la construction du futur site industriel

«Le train de l’industrialisation du pays vient d’être lancé en petite vitesse. J’espère que d’ici quelques années c’est un TGV qui en sortira», a confié le Président de la République lors de la cérémonie de pose de la première pierre. Et c’est Djarmaya qui est choisi pour la construction du géant site industrielle soit 25km² donné à la société chinoise Soluxe Internationale. Situé à 45km de la capitale, Djarmaya pourrait devenir ainsi le premier site principal de l’industrie tchadienne. Certes la marge de l’industrialisation du pays reste encore importante selon Huayou Group mais celle-ci promet de continuer sa politique « gagnant-gagnant » en attirant d’autres investisseurs.

Un site industriel, c’est exactement ce qui manquait dans le pays, un vrai signe d’une monté en puissance pour le développement et une industrialisation. Le Tchad est bien parti pour être un pays émergeant affirmait un diplomate chinois lors de la cérémonie en présence du Chef de l’État. Et puis de renchérir en trouvant les justes mots pour dire que l’an 1 de la renaissance du Tchad démarre avec cet ambitieux projet. Un pays ne peut pas se développer avec le commerce de négoce. Il faut investir gros dans l’industrialisation. Le gouvernement vous appuiera» réalise le Président. Désormais, la construction est officiellement lancée pour ce projet au coût de 150 millions de Dollars. Un complexe hôtelier, une société de fabrication de tissu tissé en polypropylène, une autre de fabrication de récipients sous pression , une société d’embouteillage de gaz de pétrole liquéfié ainsi que des sociétés de production d’énergie nouvelle et de fabrication de pastique y seront construits. C’est une première au Tchad, cette zone pourrait devenir un pôle économique. La coopération sino-tchadienne nous réserve plein de surprise.

La Chine avait rompu en 1997 ses relations diplomatiques avec le Tchad qui avait reconnu l’Etat de Taiwan, gros bailleur de fonds du pays entre 1997 et 2006, date à laquelle les deux pays avaient repris leurs relations, le Tchad ayant cessé de reconnaître Taiwan. Pour l’ambassadeur chinois au Tchad, Yang Guangyu, « le parc industriel est un grand investissement dans la coopération Tchado-Chinoise ». Selon lui, ces investissements chinois sont « une marque de confiance en l’avenir du Tchad. Si la société Soluxe international a décidé d’investir massivement au Tchad, cela prouve qu’elle a confiance en la paix, la stabilité et le développement ».

 

Le Palais du 15 sera reconstruit à Gassi

La reconstruction de l’actuel Palais du 15 Janvier qui est l’Assemblée Nationale est aussi le résultat de cette collaboration Tchado-Chinoise. Elle passe à la « moisson » tel que le disait un diplomate chinois pour marquer la forte coopération entre les deux pays. Ce nouveau bijou sera construit à Gassi dans un délai de deux ans soit 24 mois. Sous une nouvelle architecture, celui-là viendra remplacer l’actuel en face du grand hôtel libyen Kempinski. L’équipe chinoise en charge de la construction a présentée la maquette sur ordinateur. Découvert dans les années 1990, le brut tchadien a commencé à être exploité en 2003, pour rapporter ses premiers vrais dividendes à partir de 2006. Le pays produit aujourd’hui plus de 170.000 barils/jour, pour environ 750 millions d’euros de recettes annuelles.

Source: journaldutchad.com

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...