Le Mouvement Patriotique du Salut et ses nouveaux alliés

nagoumetlol.jpgLa nouvelle alliance du Mouvement Patriotique du Salut avec le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès et le Viva-RNDP, les remous suscités par la liste des candidats MPS aux législatives, le début du respect des prix des denrées alimentaires par les commerçants, ont constitué les faits marquants de l’actualité tchadienne cette semaine.

« Les maisons doivent être à un niveau »

Tel est l’extrait choisi par le quotidien LE PROGRES, couvrant la conférence de presse du maire de la vile de N’Djaména, Mme Marie-Thérèse Mbaïlemdana, le 14 décembre dernier. Le journal rappelle que cette déclaration est faite au moment où les riverains des rues bitumées de la capitale s’activent à construire leurs maisons en matériaux durables et à paver les devantures de leurs concessions pour répondre aux exigences des autorités municipales, d’autres décisions viennent d’être prises. Les riverains de l’avenue Ngarta Tombalbaye, de la rue des banques (le long de l’avenue Charles De Gaulle) et de l’avenue Maldom Bada Abbas, doivent construire leurs maisons à, au moins, à un niveau. « C’est une obligation », insiste le maire de la ville de N’Djaména. « Paris n’a pas été construit en un seul jour. Qu’on nous laisse un peu de temps Nous ne sommes pas contre la volonté des autorités de faire de N’Djaména la vitrine de l’Afrique (…) Si l’Etat est pressé de voir N’Djaména changer, d’ici demain, qu’on nous accorde des crédits. C’est aussi simple que ça ! », réagit Saleh Mahamat Abakar, riverain de l’avenue Maldom Bada Abbas, dans les colonnes du journal.

N’DJAMENA BI-HEBDO relève de son côté que pour faciliter la tâche à ses concitoyens démunis, le maire entend ‘‘entreprendre auprès des banques de la place des démarches pour l’octroi des crédits aux propriétaires des domiciles munis d’un titre foncier’’. Une démarche vouée d’avance à l’échec quand on sait que la quasi-majorité des propriétés dans la ville sont acquises sans titre foncier, fait remarquer LE BI-HEBDO.

La publication des listes électorales provisoires

Le Progrès nous apprend que le Bureau Permanent des Elections vient d’achever son travail de saisie de la liste électorale. Il a remis, le samedi 11 décembre 2010, la liste provisoire comportant au total 4 832 061 électorale à la Commission électorale Nationale Indépendante. Cette liste devra être affichée aujourd’hui, lundi 13 décembre 2010, informe le quotidien.

La nouvelle alliance du Mouvement Patriotique du Salut avec le Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès et le Viva-RNDP

« Accord MPS, RDP, Viva-RNDP : accouchera-t-il un nouveau gouvernement ? », s’interroge L’Observateur qui analyse qu’au moment des campagnes l’on aura besoin d’un gouvernement de combat. Celui-ci doit peser de tout son poids pour permettre à la coalition de gagner le maximum de siège à l’hémicycle. Si Déby retient cette hypothèse, l’on s’achemine inexorablement vers la formation d’un nouveau gouvernement. S’agissant des autres membres de la Coordination des partis de l’opposition pour la défense de la Constitution (CPDC), toujours au gouvernement, il n’est pas sûr qu’ils fassent alliance avec Déby, estime l’hebdo. Pour preuve, la CPDC avait immédiatement dénoncé la signature de cet accord, ajoute le confrère.

Le gouvernement légiférera par ordonnance au 1er trimestre 2011

LE PROGRES informe que lors du conseil extraordinaire des ministres du 14 décembre 2010, le gouvernement a examiné et adopté 8 points. Entre autres, rapporte le quotidien, pour éviter un vide législatif durant la période de vacances allant du 6 janvier au 4 mars 2011, le gouvernement est amené, conformément à l’article 15 de la Constitution, à demander une autorisation à l’Assemblée nationale de légiférer par ordonnance.

Ça chauffe au MPS !

« Ca chauffe au MPS ! », s’exclame N’DJAMENA BI-HEBDO dont l’éditorialiste relève que la publication des candidatures MPS aux législatives de 2011 a soulevé beaucoup d’émoi et de remous, y compris au siège du parti à N’Djaména. « Le parti de Bamina a été obligé de revoir sa copie à maintes reprises ; Ces multiples revendications ont permis de prendre en compte des candidats aux bras longs et aux arguments convaincants », écrit le journal. Aussi, pour permettre à ces repêchés de la dernière minute d’apprêter leurs dossiers de candidature, la CENI a repoussé de 48h le délai de dépôt des candidatures, informe le Bi-hebdo. Notre confrère révèle que la grande information est l’élimination à la course à la présidentielle du RDP et du Viva-RNDP qui ont présenté des listes communes dans quelques circonscriptions. La deuxième information poursuit le journal est qu’on a l’impression que le MPS a choisi volontairement de présenter des proies faciles face aux partis concurrents. « Il va falloir qu’en dehors du RDP et de Viva, le MPS signe des alliances avec d’autres partis à la sortie des législatives », suggère-t-il. Ces partis l’ont certainement compris et il n’est pas exclu que les fédéralistes et les anciens alliés du MPS présentent des listes communes dans certaines circonscriptions de provinces, pronostique le Bi-hebdo.

Début de respect des prix des denrées alimentaires par les commerçants

Le quotidien LE PROGRES constate que les descentes sur les différents marchés de N’Djaména des membres de la mission de la Commission de Lutte contre la cherté de vie commencent à donner, peu à peu des résultats. Le journal cite par exemple que le sac de 100 kg du petit mil et celui de maïs se vendent à 12 800 FCFA, conformément aux vœux de la commission. Mais d’après certaines ménagères, les bouchers ont modifié le poids du kilogramme de viande. D’autres, souligne le quotidien, expliquent que le sac de maïs contient moins de 40 coros (unité de mesure), donc il ne pèse pas normalement 100 kg.

Nagoum Yamassoum séquestré par les militants de base du MPS

N’DJAMENA BI-HEBDO écrit que la séquestration du secrétaire général du MPS au siège du parti, vendredi dernier, n’est qu’une infime partie de la colère qu’éprouvent les militants contre le parti. Pour le confrère, le président-fondateur a eu beaucoup de mal à arbitrer la course des militants à la candidature aux législatives de février prochain. Après avoir écarté la procédure des primaires pour décider au niveau central de qui représentera le parti dans les circonscriptions, souligne le journal, le parti de Bamina a dû faire marche arrière pour revoir par deux fois en deux jours, la liste de ses candidats, et modifiant d’une vingtaine de noms, le contenu de la précédente liste. Ainsi, précise le journal, on découvre dans la dernière version qui pourrait encore changer d’ci la clôture des listes par la CENI ce lundi 12 décembre 2010, une surprise de taille : Jacques Haroun Kabadi a été rappelé comme tête de liste à Kyabé. Autre personnalité qui apparaît, l’ancien ministre Djimtibaye Lapia est deuxième sur la liste conduite par Elise Loum dans le Mandoul.

Dans le même sillage, L’Observateur relève que les militants de Kyabé se déchirent. Selon certaines sources, écrit le journal, la désignation de Nabia Kana et d’Aché Koundja n’a pas fait l’unanimité, une situation qui a provoqué une vive colère parmi les militants MPS du Lac-Iro. « Nous avons estimé au sein du bureau local que Nabia Kana et Aché Koundja ne sont pas proches de la population. Donc, ils ne vont pas défendre nos intérêts, une fois arrivés à l’Assemblée nationale », a confié un membre du bureau local du MPS ayant requis l’anonymat.

Source : africapresse.com

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...