Archive pour 13 décembre, 2010

Tchad: plus de 4,8 millions d’inscrits pour les élections de 2011

Les autorités tchadiennes ont remis samedi à la commission électorale une liste provisoire de plus de 4,8 millions d’inscrits, qui doit encore être révisée avant la présidentielle et les législatives de 2011, a constaté un journaliste de l’AFP.

electiontchad.jpg

Au total, 4.832.061 électeurs figurent sur la liste électorale permanente informatisée (Lépi) remise par le Bureau permanent des élections (BPE, relevant du ministère de l’Intérieur) à la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Un décret doit être pris pour permettre à compter du 13 décembre la publication et l’affichage des listes électorales « dans tous les centres de recensement en vue de réclamations éventuelles », a affirmé le président de la Céni, Garmadjal Gami.

« Ce travail (de révision) s’effectuera jusqu’au 3 janvier 2011 pour aboutir à la Liste électorale permanente informatisée définitive », a-t-il précisé.

Une fois les réclamations examinées, le BPE produira autant de cartes électorales que d’électeurs inscrits sur la liste définitive, cartes qui seront informatisées, a indiqué le directeur général du BPE, Ahmat Ali.

Le Tchad doit organiser des élections législatives le 6 février 2011, ainsi qu’une présidentielle dont le premier tour a été fixé au 3 avril avant des locales programmées pour le 26 juin.

Selon un recensement général de la population dont les résultats ont été publiés en octobre 2009, le pays compte 11,1 million d’habitants.

Source: AFP

Le Tchad se dit prêt à juger Hissène Habré

Le président Abdoulaye Wade ne veut plus de l’ancien dictateur tchadien Hissène Habré sur son sol. Le Sénégal cherche à se débarrasser du dossier dont il a hérité de l’Union africaine. Le Sénégal avait accepté un mandat de l’Union africaine pour organiser le procès de l’ancien président tchadien qui vit en exil au Sénégal. Mais faute de soutiens financiers pour organiser le procès, le président sénégalais a affirmé lors d’une interview France 24 / RFI qu’il allait demander à l’organisation africaine de reprendre le dossier.

hissenehabre.jpgHissène Habré est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et tortures. Le Sénégal qui devrait organiser le procès de l’ancien président tchadien renonce aujourd’hui à cette mission. Il n’en fallait pas tant pour que les autorités tchadiennes affirment leur aptitude à organiser ledit procès, dans le pays où les présumées exactions ont été commises. Renversé par Idriss Déby en 1990, Hissène Habré est accusé d’avoir commandité des milliers d’assassinats politiques durant ses années de pouvoir entre 1982 et 1990. « Le Tchad est en mesure de juger Hissène Habré », déclare Abdéramane Djasnabaille, le ministre tchadien des Droits de l’homme.

Pour Abdéramane Djasnabaille, ministre tchadien des Droits de l’homme « Le Tchad a décidé depuis toujours de juger Hissène Habré ; nous allons nous battre pour ça« 

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...