Archive pour 15 novembre, 2010

Le président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu vendredi 12 novembre 2010 en fin de matinée, un émissaire de son homologue tchadien, Idriss Deby.

Le ministre tchadien de l’Environnement et des Ressources halieutiques, Hassan Terap, a été reçu vendredi 12 novembre 2010, en audience par le chef de l’Etat, Blaise Compaoré. Celui-ci était porteur d’un message du président tchadien, Idriss Deby Itno, à son homologue burkinabè. « Le message a trait à la coopération entre les deux pays », a laissé entendre l’émissaire du chef de l’Etat tchadien, à sa sortie d’audience. Les défis environnementaux exigent une solidarité entre les Etats, selon lui.

C’est cela qui a conduit les pays du Sahel à se retrouver à N’Djaména en janvier 2010, à l’en croire, pour créer l’Agence panafricaine de la grande muraille verte.

« Le Burkina Faso et le Tchad sont membres de l’agence et nous sommes venus donc échanger avec le président du Faso sur la mise en œuvre effective de l’agence. L’objet donc de notre présence ici porte sur cette structure à laquelle nos deux pays ont adhéré… », a souligné le ministre tchadien de l’Environnement et des Ressources halieutiques. Il était accompagné du secrétaire exécutif de l’agence et d’un conseiller du président Idriss Deby.

blaisecompaor.jpg

Tchad: libération de l’ex-leader du MDJT, Choua Dazi

chouadazi.jpg Le président de l’ex-rébellion tchadienne du Mouvement pour la démocratie et la justice (Mdjt) Choua Dazi, arrêté le 27 octobre par l’Agence nationale de sécurité (ANS), a été libéré, a-t-on appris hier. « Il a été libéré. Il n’a pas subi de problèmes physiques, mais psychologiquement cela a été difficile », a affirmé un représentant du Mdjt depuis Londres. « Il ne lui pas été notifié la raison de son interrogatoire, mais nous pensons que le gouvernement l’a arrêté parce qu’il réclamait le respect de l’accord signé en Libye », a affirmé ce représentant du Mdjt. Le Mdjt est un mouvement de rébellion du nord du Tchad, qui avait signé un accord de paix avec N’Djamena, en avril 2010, à Tripoli. Dans cet accord, le Mdjt se transformait en parti politique au Tchad et les quelque 800 combattants du groupe devaient intégrer l’armée nationale tchadienne, selon Ahamat Molikini Hassan, représentant du Mdjt.

(AFP)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...