Archive pour 8 novembre, 2010

Prix Découverte RFI 2010 : La Première Dame Hinda Deby Itno a décerné un prix spécial au lauréat

lauratduprixdcouvertesrfi2010.jpgLauréat du Prix Découvertes RFI 2010, l’ougandais Maurice Kirya s’est vu décerner ce prix le samedi 6 novembre 2010 des mains de M. Passi, Président du Jury dudit concours au Stade Omnisport Idriss Mahamat Ouya.

La première Dame, Hinda Deby Itno, qui a rehaussé de sa présence cette cérémonie, a remis au lauréat un pris spécial. C’est une enveloppe d’un montant de 10.000 Euros soit 6.500. 000 de Fcfa.

A l’affiche, Toofan, un groupe musical de Hip Hop togolais qui est venu présenter au public N’Djaménois son répertoire. Il y a également notre compatriote Mounira Mitchala lauréate prix découvertes RFI 2007.

Les artistes comme Achille Baldal, le reggaeman tchadien, Bâton Magic, Cidson Obama, Diego Moustapha, le gardien de la tradition tchadienne Darsila, et enfin Djikoloum Guy Alias «Sultan» ont animé la soirée. Toutes ces têtes d’affiches se sont rivalisées de talent musical avant que la Star du jour, Maurice Kirya ne monte au podium.

Le ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Djibert Younous, a déclaré que c’est grâce à RFI à travers le « prix découverte » qui met en valeur les talents africains que des talents comme Youssou Ndour, Awadi, Tiken Jahfakoli, et bien d’autres ont .

Mme Hinda Deby Itno s’est réjouie du fait que notre capitale N’Djaména ait été choisie pour abriter ce grand événement culturel. En ce qui concerne le Tchad, l’on peut citer entre autres Clément Masdongar, le groupe Tibesti, et Mlle Mounira Mitchala. Pour la Première Dame, le Tchad, pays de Toumaï est un véritable carrefour de culture qui regorge beaucoup de talents cachés qui ne demandent qu’à être promus.

Mme Hinda Deby Itno a saisi l’opportunité pour rendre un vibrant hommage à tous les artistes tchadiens qui ne cessent de porter haut le tricolore national. Elle a salué la mémoire du regretté Talino Manu et bien d’autres artistes tchadiens qui ne sont plus de ce monde mais a reconnu que « les artistes ne meurent jamais. »

L’Ougandais Maurice Kirya a laissé le public sur sa soif. Car il a tout simplement chanté trois petits morceaux. Toutefois le public a apprécié sa voix angélique, son doigté hors pairs de la guitare, sa présence sur la scène et sa façon de communier avec le public.

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...