Archive pour 3 novembre, 2010

Abdoulaye Wade propose une «association internationale des amis du Lac Tchad »

wadeetdeby.jpg«Sauver le Lac Tchad». C’est le thème qui a été retenu lors du 8e forum mondial du développement durable ce dimanche à Ndjaména, au Tchad. Presque un cri du cœur contre le rétrécissement de ce lac qui a perdue 90% de sa superficie entre 1963 et 2010. Pour y arriver, le chef de l’Etat, M Abdoulaye Wade a proposé ce dimanche à Ndjamena, la création d’une « Association internationale des amis du Lac Tchad ».

Situé entre le Niger, le Nigeria, le Tchad et le Cameroun, le Lac Tchad revêt une importance capitale pour plus de 30 millions d’habitants riverains du lac selon des estimations des Nations unies. Une réserve d’eau douce qui a, toutefois, perdu 90% de sa superficie entre 1963 et 2001, passant de 25 000 Km2 en 1963 à moins de 1 500 Km2 en 2010, par l’effet combiné de conditions climatiques sévères et d’activités humaines dommageables.et selon certains spécialistes, le lac risque de disparaître complètement dans une vingtaine d’années, si rien n’est fait.

Une situation préoccupante qui a fait réagir le chef de l’Etat, qui a proposé ce dimanche dans la capitale tchadienne, la création d’une « Association des amis du Lac Tchad ». « La disparition du lac constituerait sans aucun doute une très grave catastrophe environnementale et humanitaire et une source potentielle d’instabilité liée à l’épuisement des ressources dont dépendent les populations riveraines », indique, en effet, le préambule des statuts de l’organisation proposée par le président sénégalais.

 

(suite…)

Tchad: 60% du groupe de télécommunications national (SOTEL) cédé à des Libyens

soteltchad.jpg Le Tchad a cédé mardi 60% du capital de la Société des télécommunications du Tchad (Sotel-Tchad, nationale) à une filiale du fonds d’investissement libyen Libyan African Investment Portfolio (LAP), a annoncé le ministère tchadien des Télécommunications.

« La République du Tchad vient de céder 60% du capital du groupe Sotel-Tchad pour une valeur de 90 millions USD (environ 64,7 millions d’euros) à la LAP Green Network, qui est un opérateur de télécommunications appartenant à la Libyan African Investment Portfolio. En plus des 90 millions de dollars, elle restitue à l’Etat un terrain d’une valeur de 6 milliards de FCFA (environ 9,1 millions d’euros) », indique le ministère dans un communiqué reçu par l’AFP.

« L’acquéreur s’engage à investir entre 50 et 100 milliards de FCFA (entre 76,2 et 152,3 millions d’euros) pour le développement de la société », ajoute-t-il.

L’Etat demeure propriétaire du reste du capital de ce groupe qui propose notamment des services de téléphonie fixe, mobile et d’Internet.

Selon le communiqué, « ce financement permettra de réaliser des objectifs chiffrés, notamment 1,8 million d’abonnés au GSM (téléphone portable), 20.000 lignes fixes dont 15.000 en ADSL (permettant l’envoi et la réception de données numériques) et la construction d’un nouveau siège social ».

« En matière sociale, l’acquéreur a l’obligation de ne procéder à aucun licenciement non justifié » et l’Etat garde « l’option (…) de transférer aux salariés 6,5% du capital », précise le texte.

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...