LE PRIX DECOUVERTES RFI 2010 A N’DJAMENA

LE PRIX DECOUVERTES RFI 2010 A N'DJAMENA dans CULTURE AffichedcouvertesRFIN’Djamena accueillera le prix Découvertes RFI 2010

La capitale tchadienne, N’Djamena, est choisie cette année pour abriter la finale du prix Découvertes RFI 2010. Depuis le 26 juillet dernier, Radio France internationale (RFI) a mis sur son site http://www.rfi.fr la liste d’artistes sélectionnés pour la circonstance. Parmi ceux-ci figurent le groupe Wakil et Samouraï.

 

Coup de projecteur sur les deux groupes :

WAKIL :

Créé en 2004, le groupe Wakil accorde une grande place aux sonorités africaines en général et tchadiennes en particulier. Son titre « Ambi a toli » extrait de l’album « ascension » choisi par les organisateurs de ce concours est déjà en écoute depuis le 02 août sur le site de RFI et sur http://www.chadmusic.ning.com Comme Samouraïn ce  groupe fera l’objet de vote qui sera effectué par les internautes qui ont un grand rôle à jouer dans ce concours. Ceci étant, le groupe Wakil comptera sur ses supporters que vous êtes pour figurer parmi ceux qui seront retenus pour la phase finale qui a lieu entre novembre-décembre 2010 à N’Djamena.

 dans CULTURESAMOURÏ :

Créé en 2000 à N’Djaména, le groupe «Samouraï» est l’un des rares groupes à résister aux intempéries dont sont victimes nos artistes locaux. Ce groupe allie Soul, rap hardecore et de styles issus de différentes influences musicales dont seuls ses éléments ont le secret. Constitué de quatre éléments, il a pu imposer son genre au public n’djaménois et moundoulais pendant ses concerts et autres festivals auxquels il est invité. Il est de nos jours l’un de ceux qui s’adaptent à toutes sortes de scènes à savoir le live, le semi-live et le play-back qui bat son plein un peu partout. Ses différents fans ont encore en mémoire le CCU, le Centre des jeunes Don Bosco et le CCF où il a presté. Au cours de chaque passage de ce groupe, le public en sort toujours satisfait. Au nombre de festivals qui ont vu produire ce groupe, on retiendra encore Festimuda (Festival de musique et de danse) première, deuxième et troisième édition, Tapo-Chabab, organisé au Centre culturel français de N’Djaména regroupant artistes de différentes influences musicales ; première, deuxième et troisième édition du festival de Hip-Hop organisé chaque février par le Ccf , Trapèze qui est déjà à sa deuxième édition, la biennale de fest’Africa 2002 puis Tcha-Hop de 2002. Ses différentes prestations lui ont aidé à pouvoir gagner la confiance des mélomanes assoiffés du Mouv Hip-Hop. Ceci grâce à l’expérience de chaque élément qui fait la fierté de ce posse.

 

 

 

Samouraï est le tout premier groupe Rap à prendre part à une compilation destinée à faire la campagne de sensibilisation contre le VIH disponible en K7 et CD. Outre sa participation à cette compilation, il a également pris part à l’atelier qu’a animé le rappeur sénégalais Didier Awadi du groupe Positive Black Soul (PBS) à N’Djaména en 2005. Lequel a été sanctionné par la réalisation de deux tubes dont un des refrains a été assuré par Mawndoé du groupe burkinabé «Yéleen», qui figurera dans le futur album «Panafricain» de Awadi. Début 2006, le groupe a une fois de plus pris part à l’enregistrement d’un autre titre lors du dernier passage du groupe de rap français «l’Inconscient» invité par le CCF de N’Djam. Samouraï figure aussi sur la compil TCHADDA RAPPA (des mots sur nos maux) dont DJ. Mémhic’s en est l’initiateur. Actuellement le groupe vient de lancer son premier album intitulé « lettre ouverte » qui se porte bien sur le marché et a pris part à la dernière édition de Gabao.

samurai

Ouvert à tous les chanteurs et musiciens d’Afrique, ce concours est organisé chaque année par RFI et ce depuis 1981. Le jury qui est indépendant est constitué des grosses pointures de la musique au nombre desquels nous avons Salif Keïta, Jacob Desvarieux, Youssou Ndour, Passi, Manu Katché. Grâce à ce concours, beaucoup d’artistes comme Tiken Jah Fakoly, Rokia Traoré, Didier Awadi, Tcheka, Amadou et Mariam, nos compatriotes Clément Masdongar et Mounira Mitchala ont pu se faire connaitre sur le plan international.

L’édition de cette année décernera un prix de 7.000 euros au lauréat et lui accordera une bourse d’aide au développement de carrière de 11.000 euros, une tournée en Afrique, un concert à Paris ainsi qu’une programmation au Festival des Musiques Métisses d’Angoulême et au Festival de Jazz de Coutances source : http://www.rfi.fr). De quoi à mouiller le maillot pour remporter ce prix. Bonne chance à ces deux groupes et que ce prix reste au Tchad !!!

Alexis DJIMASRA pour ChadMusic !

 


Répondre

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...