Archive pour 7 octobre, 2010

Une délégation de sportifs du Tchad a bénéficié des structures locales en France

 La délégation sportive du Tchad a été enchantée de son séjour. PHOTO «LA VOIX» La délégation sportive du Tchad a été enchantée de son séjour

Accompagnée par Malick Dounga, directeur général des sports du Tchad, une délégation de sportifs tchadiens … a été reçue à la mairie pour marquer leur fin de stage dans les clubs concernés du Boulonnais.

Une délégation de sportifs du Tchad a bénéficié des structures locales en France dans SPORTS

Lutte, athlétisme, boxe et judo sont les disciplines dans lesquelles les treize sportifs de haut niveau, et leurs deux encadrants, ont évolué durant une semaine dans les clubs de l’agglomération boulonnaise. Comme l’a souligné Jean-Claude Étienne, adjoint aux sports, « à l’instar de Didier Hoyer en aviron, Lise Legrand en lutte, Daniel Londas à la boxe, le vivier boulonnais de l’élite sportive internationale est très riche, tant au niveau de la performance que des valeurs humaines représentées ».

Partenariat

Le partenariat résulte d’une rencontre en 2009 entre le président du conseil général du Pas-de-Calais, Dominique Dupilet, et Younous Djibert, ministre des sports du Tchad, qui ont émis le projet d’un échange avec les instances sportives boulonnaises.

Stéphane Bourgeois, directeur du projet Pas-de-Calais 2012, a saisi l’opportunité d’insérer le concept dans l’organisation de la préparation des JO de Londres en 2012.

Le BAC, le Boxing-club, le Judo-club et le club de lutte de Wimille ont apporté leurs entraîneurs et leurs structures aux jeunes sportifs tchadiens, dont certains n’avaient jamais entrevu une salle de musculation. L’auberge de jeunesse de Boulogne, qui a hébergé la délégation, a reçu l’hommage des partenaires pour la qualité du service rendu.

La promotion de la ville à travers le sport est une porte ouverte vers d’autres partenariats extra-sportifs, largement souhaités par les instances responsables du Tchad et de l’agglomération boulonnaise.

Tchad: Une délégation de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT) se trouve en Côte d’Ivoire

altUne délégation de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), conduite par son directeur général, M. Ahmat Khazali Acyl, était en début de semaine à Abidjan en Côte d’Ivoire. Selon son directeur général, il s’est agi de s’imprégner de l’expérience ivoirienne en matière d’hydrocarbures.

Ainsi, la SHT a eu plusieurs séances de travail et de visites de terrain avec la Société Nationale d’Opérations Pétrolières de Côte d’Ivoire (Petroci). Au terme de ces différentes activités, M. Ahmat Khazali Acyl a expliqué que ce séjour « d’amitié s’inscrit dans le cadre de la coopération Sud-sud ». Puis, il a précisé qu’un protocole d’accord entre les deux entreprises va permettre de définir les axes de coopération «au profit des deux parties».

« Je repars satisfait. Notre partenariat favorisera des renforcements de capacité du personnel, des échanges d’expériences au niveau technique etc. » et cela afin que la SHT crée il y a moins de 5ans tire un large profit de cette la Petroci, structure qui totalise une trentaine d’année d’existence.

Le Tchad est le dixième producteur de pétrole du continent africain, avec 173 000 barils par jour. L’extraction du pétrole a commencé en 2003. Les autorités de N’djamena qui acceptaient difficilement que les opérateurs étrangers bradent le pétrole tchadien sur le marché international ont créé août 2006 la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT).

La nouvelle structure vise à entrer dans la production de l’or noire. Mais surtout, à contribuer, en partenariat avec des sociétés étrangères, au développement du secteur pétrolier du Tchad conformément à son mandat pour répondre aux aspirations et aux attentes de l’Etat.

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...