Archive pour septembre, 2010

Coupe de la CEMAC 2010: Le Congo et le Tchad ont joué le jeu

L'équipe du Congo a remporté le groupe A devant le Tchad et la Guinée Equatoriale.L’équipe du Congo a remporté le groupe A devant le Tchad et la Guinée Equatoriale.

 

 

Le Congo s’est imposé 2-1 face au Tchad et s’est assuré la première place du groupe A mardi 28 septembre à Brazzaville. Menés 1-0 à la pause, les Diables Rouges ont renversé la situation en l’espace de cinq minutes. Les deux équipes sont qualifiées pour les demi-finales.

Il aura fallu cinq minutes de folie congolaise pour faire basculer une rencontre que le Tchad semblait avoir bien en main. D’entrée de jeu, les Sao Tchadiens imposaient leur masse athlétique, leur rapidité et leur jeu bien léché. Incapables de garder le ballon, les Diables Rouges étaient pourtant tout près de l’ouverture du score mais Nkolo était un peu trop personnel alors que Kivouri, seul devant le but grand ouvert, attendait le ballon. Petite cause, grands effets car sur la contre-attaque la défense congolaise se faisait surprendre par une balle en profondeur. Danny Karl Marx, qui s’était déjà beaucoup manifesté, lobait le gardien, un but qui aurait pu être capital.

 

Les Congolais plus frais

 

Au retour des vestiaires, les Tchadiens baissaient éeanmoins de rythme. Comment aurait-il pu en être autrement avec un deuxième match en 48 heures alors que leurs adversaires s’étaient reposé pendant quatre jours ? La domination congolaise trouvait sa récompense à la 58e mn avec une tête smashée d’Harris Rchilimbou au deuxième poteau sur un centre d’Hermann Nkodia. Cinq minutes plus tard, Freddy De Buisson donnait l’avantage aux Diables, à l’issue d’un remarquable mouvement collectif. Un coup franc de Fanchel Ibarra sauvait les Tchadiens d’une plus lourde défaite qu’ils n’auraient pas méritée. Déjà qualifiées pour les demi-finales, les deux équipes sont à féliciter. Elles sont joué le jeu à fond dans un stade qui avait enfin retrouvé un peu d’ambiance.

Tchad : Déby n’approuve pas le nouveau calendrier électoral

Tchad : Déby n’approuve pas le nouveau calendrier électoral dans ACTUALITES Tchad272 heures après l’annonce faite par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) d’un remaniement du calendrier électoral, le président tchadien Idriss Déby Itno a rencontré les acteurs politiques, mardi pour leur dire ce qu’il en pense.

 

Selon le nouveau chronogramme, il n’y aura plus d’élections cette année. Les législatives sont prévues désormais le 20 février 2011 et les élections locales le 27 mars 201. Le scrutin présidentiel suivra le 8 mai 201.

 

Lors de la rencontre de mardi, le président Déby Itno a fait part de sa volonté de veiller à l’application de l’accord politique du 13 août 2007 et a donc exigé de la CENI l’organisation des élections selon le calendrier initial.

(suite…)

La famille d’Idriss Déby sous le coup d’une enquête judicaire

 

Le président tchadien Idriss Deby Itno (G), le 9 février 2010.Au moins un fils du président tchadien Idriss Deby est en garde à vue à N’Djamena ce mardi 28 septembre 2010. C’est ce que confirment des sources concordantes jointes par RFI, selon lesquelles plusieurs membres de la famille présidentielle seraient soupçonnés d’être impliqués dans une attaque contre Mahamat Zène, un des gendres d’Idriss Deby.

Les faits se sont déroulés mardi 21 septembre 2010. Mahamat Zène, riche homme d’affaires qui vient d’épouser l’une des filles du président Idriss Déby, roule dans son 4×4 à N’Djamena, quand la voiture est attaquée. Mahamat Zène s’en sort sans la moindre égratignure. L’auteur ne tarde pas à être arrêté.

Un des fils du chef de l’Etat incriminé

Interrogé par la police, il se met à parler et l’on apprend que son objectif n’était pas crapuleux mais criminel. Il devait éliminer Mahamat Zène. L’homme va plus loin. Il incrimine un des fils du chef de l’Etat. Mécontent du mariage de sa sœur avec l’homme d’affaires, il aurait voulu éliminer le mari. Selon plusieurs sources, le 27 septembre, un des fils du président Déby était en garde à vue au commissariat central. Trois autres membres de la famille présidentielle aussi.

Pour l’heure, la police s’interroge sur la réalité de cette opération. Est-ce qu’un assassinat était bel et bien programmé, ou était-ce un règlement de compte, une machination destinée à salir la famille d’Idriss Déby ? Est-ce que cette affaire est le fruit de rivalités internes au sein du clan ? L’enquête se poursuit et l’on souligne en haut lieu à N’Djamena que nul n’est au-dessus des lois.

La secrétaire d’Etat française au Commerce extérieur se rendra au Tchad et au Congo

La secrétaire d’Etat française au Commerce extérieur Anne-Marie Idrac se rendra au Tchad et en République du Congo du mardi 28 au jeudi 30 septembre, selon un communiqué du ministère français de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi.

 

Mme Idrac s’entretiendra au Tchad avec le président tchadien Deby Itno et le ministre tchadien des Finances et du Budget Gata Ngoulou sur les questions politiques, économiques et de développement, indique le communiqué.

 

Elle visitera notamment un projet d’assainissement et de développement de N’Djamena financé par l’Agence française de développement.

(suite…)

Tchad: Les élections législatives et locales reportées à l’an prochain

La commission électorale tchadienne a annoncé un nouveau calendrier pour les scrutins à venir. L’élection présidentielle a été fixée au 8 mai 2011 tandis que les scrutins législatifs et locaux prévus cette année ont été repoussés à l’an prochain.

 

Les élections législatives sont prévues pour le 20 février, les élections locales auront lieu le 27 mars.

 

L’une des raisons invoquées pour justifier ce report est le retard pris dans le traitement des données du recensement électoral. En effet, trois mois après la fin de cette opération, moins de la moitié des données a été traitée sur les quelque 4 millions d’électeurs potentiels recensés.

Coupe de la Cemac 2010: Le Tchad lamine la Guinee Equatoriale (3 – 0)

Coupe de la Cemac 2010: Le Tchad lamine la Guinee Equatoriale (3 - 0)  dans SPORTS dateLundi 27 Septembre 2010 14:25:17
-->

tchadcemac2010-300 dans SPORTSLes guerriers ( les SAO ) du Tchad ont largement dominé les « Elang » de Guinée Equatoriale leur infligeant un score sans appel de 3-0.
Cette belle victoire était acquise dès la demie heure de jeu. L’excellent Ndouasel, suite à une très belle combinaison tactique sur le côté droit, inscrivait le premier but dès la première minute de jeu. Décontenancés par ce but surprise, les Equato-Guinéens subissaient la pression des SAO du Tchad qui multipliaient les tentatives ( tir sur la transversale à la 10ème minute)   et concrétisaient leur supériorité technique par un joli but de Medogo Ivaris (26ème) et un nouveau de Ndouasel qui réalisait le doublé. (28ème).

Le match était joué. Cette première mi-temps totalement Tchadienne a certes montré une équipe des « SAO «  homogène et inspirée ; mais, aussi, une faible équipe Equato-Guinéenne

très perméable en défense.
La seconde période fut plus équilibrée. Le gardien tchadien effectua quelques interventions de talent mais repoussa les assauts fougueux des « Elang » de Malabo. Ce sont encore les guerriers du Tchad qui faillirent aggraver la marque  à plusieurs reprises  soutenus par une colonie de supporters du pays, bruyants et enthousiastes, venus en  nombre au Stade Massambat-débat.  Ce même stade qui accueillit,voilà cinq semaines, la cérémonie du Cinquantenaire de l’Indépendance du Congo. Une célébration majestueuse qui est encore dans les mémoires de la population Congolaise.

Dans quelques instant s’ouvre le match Cameroun- Gabon. Un match qui verra l’entrée dans la coupe des Lions indomptables du Cameroun.

Le Tchadien Abdelkerim remporte les 18es Courses de Bischwiller

« Comme un soldat »

Un an après avoir dû renoncer à l’épreuve pour s’être échauffé par erreur… à proximité de la ligne d’arrivée, Abdoulaye Abdelkerim a remis les choses à plat, samedi soir à Bischwiller. Sur un parcours 100% urbain, foulé par plus de 400 athlètes toutes courses confondues, le Tchadien de l’ASL Robertsau s’est tranquillement imposé, en 31’46.

Difficile de trouver la motivation pour puiser au plus profond de ses réserves, quand le premier poursuivant est relégué à plus de deux minutes. Initialement, Abdoulaye Abdelkerim s’était déplacé à Bischwiller pour y accrocher le record du 10 kilomètres local, ni plus ni moins. Mais la réalité l’a rattrapé. « Ce n’est pas évident d’accélérer lorsqu’il n’y a personne pour mettre la pression derrière, observe le Tchadien de l’ASL Robertsau. J’ai eu l’impression d’effectuer un footing long.

Abdelkerim vainqueur : déjà vu ? (Photo DNA - Michel Frison)

Tchad: infecté du Darfour

 

Tchad: infecté du Darfour dans ACTUALITES 20100921-145506-g
Une jeune fille vivant dans un camp de refugiés au Soudan, près de la frontière. © AFP / Archives

En 1990, Idriss Déby Itno devient le président du Tchad après le renversement du gouvernement. Un an plus tôt, il avait raté son coup d’État et s’était réfugié dans la région du Darfour, au Soudan, le pays voisin. Il avait relancé sa révolte de ce pays.

::encart:: La guerre au Darfour éclate en 2003 et à la tête de la rébellion se trouve un Tchadien. Depuis la fin 2005, des affrontements entre les forces gouvernementales et les groupes d’opposion armés, dont les Janjaweeds et les Zaghawas, ont lieu au sein du pays.

Le 2 février 2008, les rebelles prennent la capitale, N’Djamena. Ces derniers demandent à la France de ne pas jouer un rôle influent. L’Hexagone protège toutefois le gouvernement en occupant l’aéroport. La ville est toujours en proie aux pillages et aux affrontements meurtriers.

(suite…)

Le Soudan veut se débarrasser des rebelles tchadiens sur son sol

LIBREVILLE — Le Soudan veut se débarrasser des rebelles tchadiens présents sur son sol dans le cadre du réchauffement de ses relations avec le Tchad et prévoit pour certains une extradition vers N’Djamena, a affirmé jeudi à l’AFP un responsable de la coalition rebelle ANCD.

« En connivence avec le gouvernement tchadien, le Soudan veut nous éloigner et veut extrader certains d’entre nous vers le Tchad », a déclaré Mahadi Ali Mahamat, secrétaire général de l’Alliance nationale pour le changement démocratique (ANCD, 4 mouvements), joint depuis Libreville.

(suite…)

Affaire Hissène Habré : un leader des victimes est décédé

justicetchad.jpgLe Comité International pour le Jugement Equitable de Hissène Habré a appris avec profonde tristesse le décès de M. Ismaël Hachim Abdallah, président d’une des associations de victimes de la dictature de l’ancien président tchadien. Le Comité adresse ses sincères condoléances et exprime sa profonde compassion à l’égard de la famille de M. Hachim ainsi que de ses proches.

M. Hachim a été victime d’un accident de la route le 9 septembre dernier, la veille de la fête de l’Aïd el Fitr.

Cette disparition tragique rappelle à quel point il est urgent de tenir le procès de Hissène Habré, réfugié au Sénégal depuis sa chute il y a vingt ans. Chaque mois des victimes meurent sans que justice ne leur soit rendue alors que l’Union africaine a demandé au Sénégal, il y a plus de quatre ans, de juger Hissène Habré « au nom de l’Afrique ». Le Comité des Nations Unies contre la torture a également condamné le Sénégal en 2006, lui reprochant d’avoir violé ses obligations internationales et l’a enjoint de traduire l’ancien dictateur tchadien en justice.

En fait, le Sénégal procède depuis plus de dix ans à des mesures dilatoires qui ont systématiquement retardé le début de l’instruction judiciaire contre Hissène Habré.

M. Hachim a été arrêté le 2 avril 1989 par la police politique de Hissène Habré, la Direction de la Documentation et de la Sécurité (DDS), puis férocement torturé. Son arrestation faisait partie d’une campagne de répression contre l’ethnie Zaghawa, suite à la rébellion de trois leaders de cette ethnie.

(suite…)

Libération au Soudan du Chinois enlevé au Tchad

KHARTOUM — L’ingénieur chinois enlevé au Tchad il y a une semaine a été libéré dans la région soudanaise du Darfour (ouest), a annoncé vendredi un porte-parole des ex-rebelles soudanais, une information confirmée par des sources gouvernementale et militaire tchadiennes. 

Les versions divergeaient cependant quant aux circonstances de la libération de l’ingénieur, un employé d’une société de travaux publics au Tchad enlevé la semaine dernière à Am-Djarass, dans l’Ennedi (est tchadien), à moins de 10 km de la frontière soudanaise. 

« Nos troupes ont libéré un ingénieur chinois des mains de ses ravisseurs », a déclaré Zonan Soulimane, porte-parole de l’ex-faction rebelle Armée de libération du Soudan, dirigée par Minni Minnawi.

(suite…)

L’opposition dénonce l’arrêt des réformes au Tchad

salehkebzabo.jpg La Coordination des partis politique pour la défense de la Constitution (CPDC), la principale coalition de l’opposition tchadienne, menace de dénoncer l’accord politique du 13 août 2007 signé avec la majorité présidentielle.

 

Alors que des élections législatives sont prévues en novembre, la Coalition dit qu’elle attend toujours la mise en œuvre des dispositions relatives à l’amélioration de l’environnement politique, à la démilitarisation et dépolitisation de l’administration et aux questions des libertés et médias entre autres.

 

Tirer la sonnette d’alarme

 

« A trois mois des élections de novembre, il est temps qu’on tire la sonnette d’alarme pour attirer l’attention sur le fait que c’est une situation qui ne peut pas perdurer, qu’on nous traine jusqu’aux élections », a déclaré Saleh Kebzabo, porte-parole adjoint de la CPDC. « Les médias publics sont confisqués par le pouvoir ; aujourd’hui, la télé comme la radio ne sont là que pour chanter, à longueur de journée, les louanges du président Déby et du MPS », a-t-il souligné.

(suite…)

Poursuite des recherches au Soudan pour retrouver un Chinois enlevé au Tchad

N’DJAMENA – La force commune créée par le Tchad et le Soudan poursuivait mercredi des recherches dans la région du Darfour (ouest soudanais) pour retrouver un Chinois enlevé la semaine dernière dans l’est tchadien, ont affirmé à l’AFP des responsables militaires des deux pays.

« Selon nos informations, les ravisseurs ont conduit le Chinois dans une zone située à la frontière entre le Soudan et le Tchad. (…) Une force commune soudano-tchadienne recherche les ravisseurs avec l’assistance de l’armée soudanaise », a déclaré à l’AFP à Khartoum un porte-parole de l’armée soudanaise, Sawarmi Khaled Saad.

Le Tchad et le Soudan ont déployé en mars le long de leur frontière commune une force mixte ayant son quartier général à El-Geneina (Darfour), à une vingtaine de kilomètres de la frontière tchadienne.

« Nous sommes en train de mener des recherches dans une zone très accidentée, avec beaucoup des montagnes », a affirmé à l’AFP à N’Djamena un officier tchadien ayant requis l’anonymat.

Les opérations se déroulent dans le Darfour, a-t-il indiqué, sans préciser de localité. « Nous allons tout faire pour libérer le Chinois et arrêter ses ravisseurs », a-t-il dit.

Le Chinois, employé pour une société de travaux publics au Tchad, a été enlevé la semaine dernière à Am-Djarass, dans l’Ennedi (est tchadien), à moins de 10 km de la frontière, puis conduit au Soudan, avaient révélé mardi soir la radio d’Etat et un haut responsable tchadien, sans préciser de dates.

(suite…)

12

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...