Archive pour 14 juin, 2010

Tchad: L’empire du désordre

 

Les guerres, les rebellions, les révoltes, le coup d’état, les conflits armes n’amèneront jamais la paix tant voulue et souhaitée par le peuple tchadien. Seules les bonnes suggestions, les meilleures propositions, la coexistence et les résolutions pacifiques ramèneront la stabilité et la sérénité. Le peuple tchadien a longtemps souffert. Pour cela la paix et la sécurité durable demeurent des points culminants dans l’agenda du peuple tchadien. La guerre a totalement paralyse notre territoire national et beaucoup de tchadien en sont morts. Pour cette raison le gouvernement doit garantir au peuple tchadien la paix et l’unité de la nation toute entière. La répartition des pouvoirs doit être respectée avec des rôles précis entre les différents organes politiques. L’Exécutif doit être soumis à un contrôle réel et sévère du Conseil Législatif. Ce dernier doit jouer pleinement son rôle entant qu’organe du peuple. L’Exécutif aura comme mission d’exécuter les lois et de traduire dans les faits le programme gouvernemental, au législatif la mission de légiférer et de trancher les litiges en toute indépendance et impartialité. La restauration du pouvoir Judiciaire et celle du Magistrat demeure impérative. Elle est la condition sine qua non de l’effectivité du caractère démocratique. L’Homme Politique tchadien doit savoir qu’en politique « Il doit a chaque instant et quelque soit son idéal pour l’avenir déterminer ce qui peut être fait, ce qu’il peut faire. Il doit agir non pas, certes en ignorant le long terme, mais en sachant au contraire qu’il est responsable des aujourd’hui. S’il oublie le long terme, il improvisera au jour le jour et prendrait des décisions empiriques dont toute la nation payera le prix plus tard. C’est pourquoi il doit savoir où il va. C’est pourquoi chacune de ses décisions doit aller dans le sens des mutations plus importantes auxquelles il est attaché. Seulement il sera chargé non de méditer sur l’avenir mais d’y travailler concrètement, jour âpres jour et il n’a pas le droit de renvoyer tout progrès au jour futur. A l’heure qu’il est, ce qu’il nous faut au Tchad après trop de laxisme et de démagogie, c’est d’accepter une période de rigueur. Mais ce sera beaucoup plus dur si on perd encore plus de temps. Et puis cette rigueur doit porter sur ceux qui sont habitués jusqu’ici a se soucier de leurs propres intérêts. Dans toute la mesure du possible ce n’est pas à la masse de faire les frais des fautes passées. Actuellement nous payons le prix des politiques de facilité. Le moment est venu d’y mettre un terme. Seul au Tchad un gouvernement dont la volonté de justice ne peut être mise en doute, jouira la confiance populaire du peuple et aura le droit de demander la patience et le dévouement. La mission de chaque tchadien, c’est d’œuvrer inlassablement pour aller plus vite pour qu’il y ait moins de temps perdu, de vies perdues, de bonheur perdus. Chacun de nous peut y contribuer pour sa part.

Où va la jeunesse Tchadienne ?

Par: Hassana Djidda Abdoulaye

Selon le 2ème recensement général de la population et de l’habitat, la population Tchadienne, estimée à 11 274 106 âmes est composée largement de jeunes, soit plus de la majorité de la population totale. Et selon les projections du PNUD, en 2050, celle-ci sera 27.8 millions. 57% des Tchadiens ont moins de 18 ans. Cette jeunesse  s’agrandit de plus en plus sans que le pouvoir en place  ne se soucie de son futur.  Elle est abandonnée à son triste sort. Face à la mondialisation, sur le marché de l’emploi les jeunes Tchadiens ne sont point compétitifs.  Mais là où le bas blesse, c’est qu’il n’y a pas des mesures d’accompagnement en faveur des jeunes. Partout, il y a une demande criarde spécifiquement dans  le domaine l’éducation, emploi, sport et culture.


A l’Université de N’Djaména, les grèves et les années blanches sont légion. Les étudiants se peinent durant 6, 7 voire 9 ans pour avoir un diplôme. Avec un système d’enseignement vétuste, pour ne pas dire caduque et démodé, elle forme plus des cancres que des cadres. Le diplôme et le passage en classe supérieure, par népotisme, se gratifient. Sortis de l’Université avec un diplôme en poche, de milliers de jeunes errent dans les rues de la capitale. Dans les secondaires et primaires, faute d’enseignants qualifiés, la baisse de niveau est légion.
Pour ces jeunes, quel sort leur réserve l’avenir ? Aussi  quels sont les initiatives qui accompagnent la jeunesse Tchadienne, symbole de l’unité nationale.

 

(suite…)

La question de l’identité nationale au Tchad

 

La diversité est certes une richesse d’importance capitale pour un pays comme le Tchad qui compte plus de 250 groupes ethniques. Ainsi, la diversité ne veut pas dire désordre. Au Tchad, on ne cherche jamais à connaitre notre identité. Même en France, Pays développé, industrialisé et socialement bien organisé, les débats sur l’identité nationale occupent les plus hautes autorités du pays. Un ministère fût même crée pour connaitre qui est qui et qui est venu d’où pour faire quoi ? Ces derniers temps, N’Djaména est envahi par des travailleurs clandestins venus des pays voisins. La plus part de ces travailleurs n’ont pas d’autorisation d’emploi, ni carte de séjour  et surtout ne payant même pas de taxe et impôts. Ainsi on rencontre à travers la capitale des centaines de nigérians, maliens, sénégalais, soudanais qui sont entre autres enseignants, bucherons, coiffeurs ou encore blanchisseurs. Ces migrants gagnent des millions qu’ils investissent dans leurs pays alors que le Tchad pays d’accueil ne bénéficie presque de rien.

 

(suite…)

Tchad : bientôt les électeurs aux urnes

electionstchad.jpgSelon le chronogramme de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), les législatives auront lieu en novembre et les communales en décembre. Ce processus électoral connaîtra son aboutissement probablement en avril 2011 avec les élections présidentielles.

Ces échéances électorales sont le fruit d’un consensus adopté après de nombreuses concertations entre le parti au pouvoir, le Mouvement patriotique du Salut (MPS) et l’opposition démocratique, dans le cadre d’un accord communément appelé Accord du 13 Aout 2007.

De 1996 à 2006, les élections au Tchad ont été l’objet de nombreuses contestations dues aux irrégularités qui les ont entachées et qui ont permis au président Idriss Déby  Itno  de régner depuis 20 ans sur le pays.

L’opposition tchadienne représentée en grande partie par la Coordination des partis politiques  pour la défense de la constitution qui a fait allégeance au pouvoir en envoyant 3 de ses membres au gouvernement (Kamougué, Dahalob et Alingue) et la Fédération Action pour la République (FAR) de Ngarledjy Yorongar espèrent briguer  plus de sièges à l’Assemblée nationale dominée depuis lors par le MPS.

(suite…)

La Libye exécute 18 ressortissants africains dont des tchadiens

kadhafi.jpgL’histoire a fini par rattraper le Guide de la Révolution libyenne sur la question des droits de l’homme.

«Ou bien on vous respecte ici en Europe et vous jouissez des mêmes droits et devoirs que les Européens, ou bien vous rentrez en Afrique. Je vous affirme que je suis concerné par votre situation et que je vais mettre au point un plan pour permettre votre retour en Afrique.» C’est ainsi que s’était adressé aux immigrés originaires d’Afrique, le chef de l’Etat libyen, lors de son séjour de 5 jours dans l’Hexagone à la fin de l’année 2007.

Ils ignoraient qu’une année et demie plus tard, près d’une vingtaine de leurs compatriotes installés en Libye allaient passer de vie à trépas sur simple décision de la justice de la Jamahiriya. L’enfer n’est ni à Paris ni en Europe mais bel et bien chez ceux qui promettent le Paradis! Dix-huit condamnés à mort, des ressortissants étrangers originaires d’Egypte, du Tchad, du Nigeria et du Niger ont été exécutés par balles le 30 mai 2010.

L’information a été rendue publique par un média proche du pouvoir libyen. Quatorze ont été exécutés à Tripoli et les quatre autres à Benghazi, la seconde ville du pays. Leur crime? Ils ont été reconnus coupables de meurtre prémédité.

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...