Archive pour 21 avril, 2010

Mort du fils du président tchadien Idriss Déby: cinq hommes renvoyés aux assises

NANTERRE – Cinq hommes ont été renvoyés devant la cour d’assises des Hauts-de-Seine pour l’agression mortelle en juillet 2007 du fils aîné du président tchadien Idriss Deby Itno à Courbevoie, mais l’un d’eux a fait appel devant la chambre de l’instruction, a-t-on appris de source judiciaire.

Des enquêteurs sortent du parking où Brahim Deby vient d'être retrouvé mort, le 2 juillet 2007 à Courbevoie AFP/Archives/Thomas Coex (Des enquêteurs sortent du parking où Brahim Deby vient d’être retrouvé mort, le 2 juillet 2007 à Courbevoie)

Conformément aux réquisitions du parquet de Nanterre, la juge d’instruction a retenu pour quatre des cinq suspects âgés de 28 à 43 ans l’accusation de « vol avec violence ayant entraîné la mort » et non plus de « meurtre en bande organisée« , la mise en examen initiale, a précisé la source judiciaire.

(suite…)

Idriss Déby Itno contre le référendum au Sud-Soudan

Paris, France – Le président tchadien, Idriss Déby Itno, s’est prononcé contre le référendum sur l’indépendance du Sud-Soudan prévu pour janvier 2011, estimant qu’une éventuelle partition du Soudan serait « une catastrophe » pour l’Afrique, tout en craignant une reprise des hostilités dans ce pays.

(suite…)

Le cinéaste tchadien Mahamat Saleh Harou en compétition officielle au Festival de Cannes

471111unhommequicriedemahamatsalehharoun.jpg

Un Homme qui crie, de Mahamat-Saleh Haroun

Le film en une phrase: Le Tchad pour la première fois représentée en officielle à Cannes avec ce drame autour de la déchéance d’un homme dans un pays en pleine mutation.

Casting: Youssouf Djaoro, Douc Koma… – Tchad – Sortie indéterminée.

Sortie: Prochainement.

L’enjeu: Mahamat-Salem Haroun est le premier cinéaste tchadien de l’histoire à présenter un long métrage en compétition officielle. L’homme de 50 ans qui a étudié le cinéma et le journalisme en France est déjà venue sur la croisette à la Quinzaine des Réalisateurs avec Abouna en 2002. Mais c’est avec Daratt, saison sèche, Prix Spécial du Jury au Festival de Venise en 2006 qu’il se fait reéllement connaître sur la scène internationale. Un homme qui crie est son quatrième long-métrage. Comme pour son précédent film, le Tchad d’aujourd’hui, en proie à une incessante guerre civile depuis son indépendance au début des année soixante, sert de toile de fond à un drame intime.

(suite…)

PETIT JOURNAL DES SOUVENIRS... |
c218 |
Planète : nature et animaux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La psychologie
| analyses, contestations pol...
| .:| нρoт&#...